77% des parents désapprouvent la violence des jeux vidéo

Le par  |  16 commentaire(s) Source : Mashable
GTA Vice City - 1

Une nouvelle étude menée par CSM ( Common Sense Media ) montre qu'une grande majorité des parents ont le sentiment qu'il devient aujourd'hui difficile de protéger les enfants de la violence. D'après le sondage 77% d'entre eux pointent directement les jeux vidéo du doigt.

Le sondage a eu lieu aux USA, et le premier chiffre rapporté pourrait être identique en France malgré les différences culturelles qui nous séparent : 77% des parents reprochent aux jeux vidéo d'exposer leurs enfants à la violence, qu'il s'agisse de violence physique, d'images jugées pornographiques, de langage cru ou de scènes provoquant une montée de stress inappropriée pour le mental fragile de leur progéniture.

Plus globalement, sur 1050 parents ayant des enfants de 18 ans ou moins, issus d'origines et ayant des statuts divers, ce serait la violence proposée par les médias comme la télévision, les films et les jeux vidéos qui seraient à l'origine de la " culture de la violence américaine ".

Selon 88% du panel, la violence devrait être supprimée des campagnes publicitaires pendant les heures de grande écoute. D'après 91% des sondés, les bandes-annonces des films projetés au cinéma ne devraient concerner que les titres ayant la même classification que le film prévu à la séance.

D'après CSM, la banalisation de la violence dans les jeux vidéos et les films présentés comme un véritable outil marketing tend actuellement à se propager à d'autres supports comme la publicité ou le cinéma.

Les questions et solutions soulevées par les Américains trouvent actuellement des réponses partielles en France, le CSA veillant à appliquer une programmation des films, séries et reportages orientés vers un public adulte en dehors des heures de grande écoute. La publicité fait également depuis quelques années l'objet d'un filtrage similaire, et il faut dire que les lois françaises, quoiqu'on puisse leur reprocher une relative infantilisation, permettent un encadrement relativement honorable de la diffusion de contenus à même de choquer les plus jeunes.

Malgré tout, le premier filtre reste la responsabilité des parents, et il est ironique de constater que bien souvent les jeux vidéo sont pointés du doigt pour avoir choqué un public auquel il n'étaient pas destinés alors que ce sont bien les parents eux-mêmes qui achètent ces titres à leur progéniture.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1143812
* ils ont oublié le rap
Le #1143832
Effectivement, les parents sont vraiment de mauvaise foi ! Qui achète ces jeux? et qui est censé faire compendre a ces enfants la diférence entre virtuel et réél?

Le #1143862
et qui sait qui laisse ses petios regarde les films violent à la TV ?
Bein ouai madame Michu sait même pas que dans sa TV/Box elle peux mettre un contrôle parental

Y zon bon dos les jeux vidéos c'est pas comme si y avait pas de la violence partout même au JT de 20h


Ps: Attention je suis surement quelqu'un de dangereux mon jeu préféré c'est GTA
Le #1143942
ouia mais sur les boite de jeux c'est marquer le droit de l' age pas envant un sertaine age , cosse des parent si il l'achet pas des enfant .
Le #1144012
« C’est aux parents de responsabiliser ses gamins et de contrôler ce qui est acheté et joué par eux ».

Ben non, pas uniquement. On a tous été jeunes. On sait tous que si on veut faire des trucs dans le dos de nos parents on arrivera à le faire. Vous croyez que quand les gamins fument du shit, regardent des vidéos de boule ou fument des cigarettes ils le font de sorte que leurs parents le voient et le sachent ? La plupart du temps, non.
Les parents ne peuvent pas être à 100% de leur temps à vouloir tout contrôler ce que font leurs enfants : c’est matériellement impossible, en plus d’être particulièrement oppressant (vous imaginez SERIEUSEMENT ce que ça impliquerait de faire ça ? ça voudrait dire aucun moment d’intimité, se faire fliquer en permanence, ça serait invivable pour l’enfant/ado ET les parents).

Mes parents ne voulaient pas que je regarde de films trop violents ou que je regarde la télé le soir. Combien de fois j’ai pu me relever le soir après qu’ils se soient couchés pour regarder des trucs en douce ? Je le faisais pas tout le temps mais ce que je veux dire par là c’est que quand on veut, on peut et c’est un peu facile de tout mettre sur le dos des parents à dire « ils avaient qu’à le surveiller ». Et pourquoi pas une laisse aussi ? Maintenant que je suis père moi-même je me rends compte de l’impossibilité de « tout contrôler » (on ne regarde pas la télé à la maison, mais quand ma fille va chez des copines elle la regarde). Donc on éduque, on responsabilise, mais on ne peut pas être derrière « tout le temps ».

Et je ne parle même pas du fossé générationnel parfois présent entre les enfants et les parents, où les gamins se retrouvent plus futés et adaptés que leurs parents, à souvent pouvoir contourner les protections parentales parce que s’y connaissant souvent mieux que leurs parents.

Perso je regrette l’escalade de la violence qui touche les gamins… mais pas uniquement pour les jeux vidéos : ça concerne aussi les films et la télé (voir des scènes ouvertement violentes et à caractère sexuel prononcé en plein après-midi ou à des heures « de grande audience », je trouve pas ça normal). Et comme dit plus haut, même quand on coupe la télé à la maison, ça touche les autres gamins, donc certains comportements peuvent devenir « normaux » ou « acceptables » (voir une gamine de 11 ans qui sort dans les transports à une copine « non mais je suce pas toujours le premier soir », ça donne un état de la chose… ) .
Le #1144122
Beaucoup de gens ici oublient une chose importante, c'est l?éducation ! ce que les parents inculquent aux enfants jouent à 100% dans la manière ou les enfant vont appréhender les images et paroles qu'ils entendront plus tard, il ne faut pas "surveiller" et "protéger" mais "expliquer" et "démontrer"

Et quand je vois des parents acheter des consoles de jeux à leur enfants de 3 ou 4 ans pour ne pas avoir à s'occuper d'eux, je dis que le problème n'est pas la console en elle même....

Ce n'est pas en légiférant sur tel ou tel jeu ou film ou émission que l'on réglera quoi que ce soit, le problème fondamental est très clairement au niveau des parents


Le #1144172
Et alors ?
il ne s'agit que de virtuel, il suffit simplement de faire comprendre que l'action s'arrête au jeu
De toute façon, quand les gamins sont scotchés devant la télévision (parfois plus de 2 heures d'affilée) ils doivent bien voir de temps en temps des actions de violences ?
et d'abord, qui peut dire ou commence la violence ? et ou s'arrête le "soft" ?
Moi-même, quand j'étais gamin, je regardais à la télé des westerns, quand un cow boy tuait un indien, ou quand un indien tuait un cow boy en le transperçant d'une flèche, c'était si violent que ça ?
nombre de gamins de ma génération ont vu des films plus ou moins violents, pour autant, on est pas tous perturbés, aucun je pense, n'en a gardé des séquelles.
Faut arrêter de "flipper" à ce point.
Anonyme
Le #1144272
Des bandes de psychologiques ou de psychiatres ceux qui jouent trop à la violence.
J'en connais beaucoup que les jeunes ont vécu dans les violences parce que grâce aux drogues.

Les jeux et les clopes à la drogue nuient le cerveau de certains. Ca peut arriver. Si les autres disent "non", tant mieux mais pas la vérité car on connait les jeunes qui ne disent jamais la vérité, qu'ils ont déjà agressé pas mal (les femmes, les parents, les jeunes).

Il y a beaucoup qui sont déjà à l'hopital de Psychiatrie ou en prison ou à la garde de vue.

Vous connaissez pourquoi les jeunes sont en crise d'adolescence... Il y a plusieurs raisons : les parents ont mal élevé, les jeunes blessent les jeunes, la drogue, les fous de jeux vidéos etc....
Le #1144282
il faut vraiment arrêter de dire et faire n'importe quoi.
Par exemple, hier soir je met france4 il y avait 99 francs comme film et deconseillé au moins de 12 ans.
Ma fille de 13 ans était vers moi, à ma grande surprise, dès le début du film un gars se masturbe dans les toilettes et ensuite un gars à poil sur le lit.
C'est pas le genre de film que je veux voir en compagnie de ma fille.
Donc avant de mettre en place n'importe quoi, il serait mieux de corriger ce qui est mis en place.
A force de trop vouloir en faire pour "protéger les enfants", les parents finissent par oublier qu'ils sont les seuls jugent sur ce qui est bon pour leurs enfants et fond souvent "trop souvent" confiance aux indications que ses organismes nous fournissent.
Le #1144302
J'imagine que ces 77% font l'amalgame jeux vidéo == pour enfant.
Des jeux il en faut pour tout le monde comme pour les films.
La classifications est ensuite là pour indiquer les jeux adaptés aux différents ages.
Ensuite c'est au parent de faire leur boulot, et forcément c'est là que ça coince...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]