ABI : les services vidéo mobiles rapporteront gros en 2013

Le par  |  0 commentaire(s)
logo ABI Research

Les services mobiles associés aux usages vidéo rapportent encore peu actuellement mais cela va changer rapidement avec une croissance forte dans les prochaines années, selon le cabinet d'études ABI Research.

logo ABI ResearchLes usages de la vidéo mobile, qu'il s'agisse de la visiophonie, de la messagerie vidéo, du partage vidéo ou de la vidéo à la demande ne pèsent pas encore bien lourds en termes de revenus générés, tout juste 121 millions de dollars en 2010, selon les estimations du cabinet d'études ABI Research.

Mais avec la démocratisation des smartphones, qui embarquent des écrans sensiblement plus grands que les téléphones classiques, et le développement des réseaux mobiles à haut débit, les services mobiles de vidéo vont connaître une forte croissance ces prochaines années, au point de dépasser les 2 milliards de dollars d'ici 2013, et avec une marge de progression qui s'étendra après 2015.

Parmi les usages, ABI Research estime que le partage de vidéo sera minoritaire tandis que la visiophonie, la messagerie vidéo et la vidéo à la demande représenteront le gros des revenus générés.


Un modèle économique encore incertain
L'intérêt des consommateurs pour le divertissement sur mobile va attiser cette tendance et inciter plus largement les opérateurs mobiles à adapter leurs réseaux en les tournant vers les technologies proto-4G WiMAX ou LTE, tandis que le nombre d'appareils nomades connectés va se multiplier.

ABI Research note toutefois que les modèles économiques ne sont pas encore très solides ou élaborés et que les opérateurs mobiles ont un rôle important à jouer dans la diffusion des contenus.

En effet, la consommation de vidéo sur mobile est gourmande en ressources et ceux qui sauront investir intelligemment pour optimiser leur réseau et fournir des services vidéo de qualité sauront tirer leur épingle du jeu, malgré le coût initial impliqué par cette stratégie.

On notera que certains acteurs, comme Cisco, prédisent une véritable explosion de la consommation de vidéo mobile dans les cinq ans à venir, conduisant à une forte augmentation du trafic data.

Mais Cisco, spécialiste des équipements réseaux, a aussi tout intérêt à mettre en valeur cet aspect, étant aussi un acteur influent dans la gestion des flux vidéo. Or, tout le monde n'est pas absolument convaincu de cette explosion de l'usage de la vidéo mobile, du moins dans les proportions annoncées, ce qui implique des décisions stratégiques délicates. Et surtout, cette explosion du trafic data se transformera-t-elle en source de revenus pour les fournisseurs de services ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]