Drônes : Un Airbus A320 d'Aer Lingus évite une collision en approchant l'aéroport de Roissy

Le par  |  22 commentaire(s)
Aer Lingus

Un avion de ligne de la société irlandaise Aer Lingus a évité de justesse la collision avec un drone à quelque 2000 mètres de hauteur alors qu'il s'apprêtait à atterrir à l'aéroport de Roissy.

Les semaines se suivent et se ressemblent malheureusement pour les pilotes d'avion de ligne arrivant en France : après la British Airways la semaine passée, c'est au tour d'un Airbus A320 de manquer de percuter un drone civil lors de son atterrissage sur l'aéroport de Roissy dans la région Parisienne.

Le pilote au bord de l'avion en provenance de Dublin a ainsi identifié un drone civil dans son couloir aérien à une hauteur de 2300 mètres environ, situé à 150 mètres de son aile droite alors qu'il approchait de la piste d'atterrissage lui étant réservée à l'aéroport de Roissy. Les faits ont immédiatement été signalés à l'arrivée de l'avion au sol auprès de la gendarmerie des transports aériens.

drone campus floride

Mercredi soir, la DGAC a confirmé l'événement, indiquant qu'une enquête était lancée. La Direction générale de l'aviation civile se questionne en effet sur la possibilité qu'il s'agisse là d'un drone de loisir, précisant qu' "A une telle altitude, cela paraît très étonnant."

La législation en vigueur interdit les drones de loisir à évoluer à des hauteurs dépassant les 150 mètres ainsi qu'à survoler les zones habitées et protégées (sites nucléaires, militaires, aéroports...) Les contrevenants encourent jusqu'à 75 000 euros d'amende et un emprisonnement d'un an.

La compagnie aérienne Aer Lingus a indiqué avoir rencontré six incidents de ce type entre 2015 et 2016. Ces dernières semaines, les incidents se multiplient : la semaine passée, la British Airways évoquait une collision, et le 19 février, un Airbus A320 d'Air France procédait à une manoeuvre d'évitement pour éviter un impact, là encore avec un drone de loisir.

Les technologies embarquées par les avions de ligne ne permettent pas de détecter ces engins trop petits, ils nécessitent ainsi l'attention visuelle des pilotes et du personnel de bord. Notons que les batteries au lithium, très instables lorsqu'elles sont endommagées, pourraient créer d'énormes dégâts si un drone venait à être aspiré par le réacteur d'un avion de ligne.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1892051
Heu la DGAC aller faire un tour sur http://www.dji.com/fr

"Le DJI Phantom 4 est capable de monter à 6 mètres par seconde (21 km/h), de descendre à 2 mètres par seconde (7 km/h) ou encore de voler horizontalement à 16 mètres par seconde (57 km/h) en mode ATTI (c’est-à-dire stabilisé, mais sans GPS), et il est capable de voler jusqu’à 6000 mètres d’altitude."

"Mercredi soir, la DGAC a confirmé l'événement, indiquant qu'une enquête était lancée. La Direction générale de l'aviation civile se questionne en effet sur la possibilité qu'il s'agisse là d'un drone de loisir, précisant qu' "A une telle altitude, cela paraît très étonnant."

Et cerise sur le gateau il fait ca tout seul même pas besoin de piloter juste à faire des waypoint sur une carte avec l'altitude désirée

DJI pour le chèque de Pub merci de contacter en MP


Le #1892054
Ca va finir mal ces histoires là
Le #1892068
Les DJI devraient, pour le moment, être interdits d'importation. Les législateurs dorment.
Le #1892069
C les specs du 4 pardon j'ai corrigé
Le #1892090
Tant qu'on n'appliquera pas la peine maximale au premier con qui se fera chopper, on ne sera jamais tranquille avec ça. La chienlit dans toute sa splendeur.
Le #1892104
Un drone qui monte à 2 000 mètres c'est déjà un beau joujou
On a pas ça dans les magasins de jouets classiques ...
C'est pas le genre d'appareil qui nécessite une immatriculation ?

Le #1892133
Les drones, un danger
Le #1892164
C'est marrant cette tendance à assimiler les termes "Drone" et "Multicoptère".

Et, cher Matthieu, apposer dans ton article une photo d'un DJI Phantom n'arrange rien !

Un drone volant peut aussi être un avion, une soucoupe, ou n'importe quoi qui vole du moment qu'il n'y a pas de pilote à bord.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Drone

Ce qui ne change rien sur le fait que l'abruti qui fait voler son engin dans les couloirs aériens est un criminel en puissance et mérite bien de ce faire chopper !




Anonyme
Le #1892170
Est ce que ne pas arrêter d'en parler ne détériore pas les choses ?

Je veux dire par là qu'il y a une belle bande d'abrutis qui veulent avoir leur petit moment de gloire dans les journaux en parlant d'un avion qui a évité leur drone.

C'est un peu le même type de course ridicule comme le nombre de voitures brûlées le 31 décembre.

Si les journaux arrêtaient d'en parler, ça n'arrêterait sûrement pas le phénomène, mais ça le réduirait peut être.
Le #1892183
Mike-63 a écrit :

Est ce que ne pas arrêter d'en parler ne détériore pas les choses ?

Je veux dire par là qu'il y a une belle bande d'abrutis qui veulent avoir leur petit moment de gloire dans les journaux en parlant d'un avion qui a évité leur drone.

C'est un peu le même type de course ridicule comme le nombre de voitures brûlées le 31 décembre.

Si les journaux arrêtaient d'en parler, ça n'arrêterait sûrement pas le phénomène, mais ça le réduirait peut être.


Oui on devrait arrêter d'en parler. Et se remettre à en parler le jour où ils nous jetteront des bombes dessus.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]