Allemagne : les services de renseignement demandent plus de budget pour mieux espionner Internet

Le par  |  2 commentaire(s) Source : ItWorld
allemagne

300 millions d'euros sur cinq ans, voilà la somme qu'a récemment sollicitée le service de renseignement allemand au gouvernement pour mener à bien la surveillance d'Internet.

Si certains pensaient que les différentes révélations d'Edward Snowden allaient permettre au peuple et aux usagers d'Internet et de services de télécommunication de faire pression sur les agences et gouvernements pour limiter les écoutes, la situation se veut totalement inverse.

Internet Désormais présentée comme une potentielle ennemie de l'Europe, la NSA qui surveillait les réseaux dans plusieurs pays de l'Union, y compris jusque dans les gouvernements a davantage provoqué un course à l'équipement. Désormais, l'Europe est lancée dans une véritable frénésie de développement d'armes numériques permettant d'espionner ou de déjouer les outils espions utilisés par les forces opposées, mais également par les alliés.

Si en France, de nouvelles mesures ont récemment été prises pour permettre aux autorités de mieux encadrer Internet, avec des budgets débloqués pour moderniser et organiser des unités de cyberguerre et d'espionnage, l'Allemagne prend le même chemin et pourrait également revoir ses investissements à la hausse dans le domaine.

Le BND, le service de contre-espionnage allemand vient ainsi de demander une enveloppe de 300 millions d'euros pour couvrir ses actions en ligne jusqu'en 2020. Le budget devrait permettre de mettre en oeuvre son Strategische Initiative Technik ( SIT) soit " Initiative de technologie stratégique". Le programme vise à permettre aux agences de renseignement de mieux surveiller les actions des internautes, et prévoit de mettre en oeuvre des techniques de déchiffrement de communications HTPPS chiffrées avec le protocole SSL, ou encore, la surveillance en temps réel des communications entre utilisateurs des réseaux sociaux.

La constitution allemande interdit d'espionner le peuple Allemand, le programme devrait cibler uniquement les communications en langue non germanique. Une parade devrait toutefois permettre aux services allemands d'accéder aux échanges des concitoyens : la NSA et autres services européens pourront collecter des données sur des ressortissants allemands avant de les transmettre au BND.

Finalement la psychose des écoutes de la NSA sert aujourd'hui de prétexte aux gouvernements de s'équiper d'outils de plus en plus perfectionnés pour entrer dans l'intimité des internautes, reste à savoir où cela va mener.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1817042
Pourquoi ils s'embêtent à surveiller Internet alors que les UNSA le font déjà ; il suffit de leur demander directement les informations.

Le #1817163
Bientôt nous serons tellement surveiller qu'il faudra recourir à la bonne vielle lettre papier pour envoyer des documents confidentiel ou bien pour critiquer tel ou tel parti politique bonjour la régression.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]