Allemagne : les sites ont 24 heures pour supprimer les commentaires haineux et racistes

Le par  |  11 commentaire(s)
anti racisme

L'Allemagne n'est pas du genre à transiger avec les géants américains du Web, et désormais, les réseaux sociaux sont amenés à supprimer les commentaires racistes de leur plateforme sous 24 heures.

On connait l'attachement de l'Allemagne à la protection de la vie privée de ses ressortissants, on la connaitra encore davantage dans les mois à venir pour sa politique de tolérance zéro avec les messages haineux sur les réseaux sociaux.

Heiko Maas, le ministre allemand de la Justice et de la Protection du consommateur s'est lancé depuis plusieurs mois dans une lutte contre la prolifération de messages à caractère raciste sur les réseaux sociaux. Il expliquait ainsi que " la limite de la liberté d'expression est atteinte au moment où il y a appel à la violence ou incitation à la haine et que cela touche à la dignité humaine." Une campagne qui débouche sur des mesures concrètes.

Heiko Maas

Entré en concertation avec Twitter, Google et Facebook, le groupe de discussion a finalement tranché et un accord a été trouvé. Les sites devront mettre en place des mécanismes permettant de faire remonter des plaintes plus facilement, lesquelles devront être traités rapidement par des équipes d'experts dédiés à la tâche. Les sites auront alors 24 heures pour agir, sauf cas exceptionnel : en cas de doute, le recours des experts germanophones permettra d'agir.

Les sites transmettront également les données des utilisateurs à l'origine des propos racistes ou haineux, conformément à la loi en vigueur. La mesure est d'autant plus importante à l'heure où l'Allemagne s'apprête à accueillir un grand nombre de migrants, une situation qui déchire toutefois les avis outre-Rhin.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1871848

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....

Le #1871850
Et le revival des autodafés, c'est pour quand chez les décérébrés d'outre-Rhin ?
Le #1871860
Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.
Le #1871868
5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.



La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte. Et après, à la justice de suivre son cours, et éventuellement, d'en arriver à un juge pour trancher (toutes les plaintes ne finissent pas au TGI.....qu'elles soient justifiées ou non)

La justice se fait devant les juridictions compétentes, pas au bon vouloir d'entreprises privées. Donc non, y'a pas "autre chose à foutre", c'est son rôle, et c'est même indispensable pour garantir cette justice et garder son indépendance / neutralité, contrairement à une entreprise privée pour qui la censure devient généralement économiquement plus rentable que le respect de la liberté d'expression, sans chercher qui a raison ou tord aux yeux de la loi).






Le #1871871
Chitzitoune a écrit :

5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.



La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte. Et après, à la justice de suivre son cours, et éventuellement, d'en arriver à un juge pour trancher (toutes les plaintes ne finissent pas au TGI.....qu'elles soient justifiées ou non)

La justice se fait devant les juridictions compétentes, pas au bon vouloir d'entreprises privées. Donc non, y'a pas "autre chose à foutre", c'est son rôle, et c'est même indispensable pour garantir cette justice et garder son indépendance / neutralité, contrairement à une entreprise privée pour qui la censure devient généralement économiquement plus rentable que le respect de la liberté d'expression, sans chercher qui a raison ou tord aux yeux de la loi).


Le problème de porter plainte, c'est qu'il faut des preuves (captures d'écran par un huissier de justice).

Et Internet va vite, très vite !

Ne serait que le temps de prendre contact avec la personne compétente pour les preuves, l'auteur du délit aura très bien pu éditer son message pour le rendre parfaitement licite.
Le #1871876
Chitzitoune a écrit :

5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.



La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte. Et après, à la justice de suivre son cours, et éventuellement, d'en arriver à un juge pour trancher (toutes les plaintes ne finissent pas au TGI.....qu'elles soient justifiées ou non)

La justice se fait devant les juridictions compétentes, pas au bon vouloir d'entreprises privées. Donc non, y'a pas "autre chose à foutre", c'est son rôle, et c'est même indispensable pour garantir cette justice et garder son indépendance / neutralité, contrairement à une entreprise privée pour qui la censure devient généralement économiquement plus rentable que le respect de la liberté d'expression, sans chercher qui a raison ou tord aux yeux de la loi).


" La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte."

Tu remarquera que l’élément douteux/illégal reste à qualifier de ton appréciation.




Le #1871878
5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.



La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte. Et après, à la justice de suivre son cours, et éventuellement, d'en arriver à un juge pour trancher (toutes les plaintes ne finissent pas au TGI.....qu'elles soient justifiées ou non)

La justice se fait devant les juridictions compétentes, pas au bon vouloir d'entreprises privées. Donc non, y'a pas "autre chose à foutre", c'est son rôle, et c'est même indispensable pour garantir cette justice et garder son indépendance / neutralité, contrairement à une entreprise privée pour qui la censure devient généralement économiquement plus rentable que le respect de la liberté d'expression, sans chercher qui a raison ou tord aux yeux de la loi).


" La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte."

Tu remarquera que l’élément douteux/illégal reste à qualifier de ton appréciation.



D'où l’intérêt de la plainte.

En tant que citoyens, une chose te semble douteuse / illégal (peu importe que ça soit le cas ou pas), tu le signales aux autorités.... et c'est à eux de suivre la procédure pour éventuellement ne rien faire ou poursuivre son auteur, si effectivement, ça le nécessite.

Ce n'est ni à moi, ni aux autres utilisateurs, et encore moins à un éditeur / site de faire se travail.

Le #1871879
FRANCKYIV a écrit :

Chitzitoune a écrit :

5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.



La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte. Et après, à la justice de suivre son cours, et éventuellement, d'en arriver à un juge pour trancher (toutes les plaintes ne finissent pas au TGI.....qu'elles soient justifiées ou non)

La justice se fait devant les juridictions compétentes, pas au bon vouloir d'entreprises privées. Donc non, y'a pas "autre chose à foutre", c'est son rôle, et c'est même indispensable pour garantir cette justice et garder son indépendance / neutralité, contrairement à une entreprise privée pour qui la censure devient généralement économiquement plus rentable que le respect de la liberté d'expression, sans chercher qui a raison ou tord aux yeux de la loi).


Le problème de porter plainte, c'est qu'il faut des preuves (captures d'écran par un huissier de justice).

Et Internet va vite, très vite !

Ne serait que le temps de prendre contact avec la personne compétente pour les preuves, l'auteur du délit aura très bien pu éditer son message pour le rendre parfaitement licite.




Ce n'est nullement un probleme:

- si nécessaire pour la justice, y'a des traces, ne serais ce que dans les logs coté serveur de ce qui a été fait ou pas
- si y'a plus de contenu illicite, c'est finalement ce que tu voulais non ?
Le #1871885
bugmenot a écrit :

Et le revival des autodafés, c'est pour quand chez les décérébrés d'outre-Rhin ?


ca a été fait en france, il y a moins de deux ans !

Sinon, est-ce que tous les racismes vont être punis, ou ceux dans un seul sens, comme le reste ?
Le #1871897
Chitzitoune a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

Chitzitoune a écrit :

5COMM a écrit :

Chitzitoune a écrit :

C'est beau, on exige d'entreprise privées qu'ils fasse le boulot de la justice (tant qu'un juge n' pas condamner la chose, un propos n'est pas à caractère haineux / racistes, seul un juge est habilité à déterminer si c'est le cas ou pas.....), et en plus en 24h, alors qu'il faut des mois pour des professionnels de la loi....


Tu va quand même pas aller voir un juge dès qu'un mot te semble douteux hein
Faut mettre les pieds dans un TGI de temps à autre pour voir qu'ils ont
clairement autre chose à foutre que d'autoriser une modération

Prochainement avec ces conneries, faudra vendre des licences aux sites
pour avoir le droit de prononcer tel ou tel mot.



La procédure "normale", si quelque chose te semble douteux / illégal, c'est de porter plainte. Et après, à la justice de suivre son cours, et éventuellement, d'en arriver à un juge pour trancher (toutes les plaintes ne finissent pas au TGI.....qu'elles soient justifiées ou non)

La justice se fait devant les juridictions compétentes, pas au bon vouloir d'entreprises privées. Donc non, y'a pas "autre chose à foutre", c'est son rôle, et c'est même indispensable pour garantir cette justice et garder son indépendance / neutralité, contrairement à une entreprise privée pour qui la censure devient généralement économiquement plus rentable que le respect de la liberté d'expression, sans chercher qui a raison ou tord aux yeux de la loi).


Le problème de porter plainte, c'est qu'il faut des preuves (captures d'écran par un huissier de justice).

Et Internet va vite, très vite !

Ne serait que le temps de prendre contact avec la personne compétente pour les preuves, l'auteur du délit aura très bien pu éditer son message pour le rendre parfaitement licite.




Ce n'est nullement un probleme:

- si nécessaire pour la justice, y'a des traces, ne serais ce que dans les logs coté serveur de ce qui a été fait ou pas
- si y'a plus de contenu illicite, c'est finalement ce que tu voulais non ?


Oui c'est sûr, mais je crains la mode du :

Je mets un commentaire raciste/haineux ... et je le supprime/édite en 5 minutes.

Comme tout va très vite maintenant, beaucoup de monde l'aura lu, mais comme il sera édité ou supprimé rapidement, pas de plainte.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]