Amazon propose l'achat de biens physiques en option in-app dans les applications

Le par  |  1 commentaire(s)
Amazon-logo

Les achats in-app des applications mobiles ont jusqu'à présent concerné des déblocages de fonctions ou des biens virtuels. Amazon y ajoute les biens physiques de son portail avec un pourcentage pour les développeurs.

Les achats in-app ont constitué une petite révolution dans les portails de téléchargement d'applications mobiles, permettant notamment le développement très rapide de la tendance du freemium qui permet de télécharger gratuitement une application et de compléter ses fonctionnalités ou d'obtenir des biens virtuels dans le cadre d'un jeu par un achat à l'intérieur de l'application.

Le mécanisme permet de dépasser le cadre limité de l'achat unique en faisant "goûter" l'utilisateur à l'application sans avoir à sauter le pas de l'achat de l'application (ou du jeu) complète et il peut assurer également un flux pour le développeur soit par l'équivalent d'un abonnement soit par des achats ponctuels répétés.

Le système a fait ses preuves et tous les portails d'applications ou presque le proposent désormais. Parfait pour une économie de biens virtuels, peut-il fonctionner aussi avec des biens physiques ? Le groupe Amazon tente l'expérience en annonçant pour son portail Amazon Appstore une API Mobile Associates qui permet aux développeurs de proposer en achat in-app des produits bien réels.

Amazon-logo Pas n'importe lesquels puisqu'ils doivent être référencés sur le portail général d'Amazon. Le groupe américain peut ainsi faire la jonction entre les applications mobiles et son gigantesque catalogue de biens physiques.

Pour attirer les développeurs, Amazon promet une commission de 6% sur les ventes de biens ainsi réalisées. On ne devrait donc pas tarder à voir débarquer des applications vantant les mérites d'une catégorie de produits...qu'elle peut proposer à la vente directement dans l'application si ces derniers sont disponibles chez Amazon.

Toutes les possibilités sont ouvertes : achat d'un unique produit, galerie de multiples produits ou même achat combiné d'un bien physique avec un bien virtuel (obtenir la version numérique d'un bien physique acheté, par exemple), avec les options propres à Amazon, comme l'achat simplifié 1-Click ou le service de livraison rapide Amazon Prime.

Les applications mobiles du portail Amazon Appstore peuvent ainsi se transformer en un nouveau canal de distribution pour les biens physiques écoulés par le groupe américain tandis que les développeurs trouvent de nouveaux moyens de monétisation en plus des achats de biens numériques (achat de l'application, des éléments in-app) et de la publicité mobile.

Si l'idée est ingénieuse, il faut voir maintenant comment les développeurs vont l'intégrer dans leurs créations et si la proposition est suffisamment contrôlée pour éviter les dérives et abus. Elle est en tous les cas parfaitement alignée sur la stratégie voulant faire des produits Kindle Fire une porte d'entrée vers les services et catalogues d'Amazon.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1456592
Dérive logique de la pub à outrance


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]