Android : et si Google avantageait Motorola ?

Le par  |  6 commentaire(s) Source : FOSS Patents
Android logo pro

En rachetant Motorola Mobility, Google s'intéressait surtout aux brevets mais Eric Schmidt a confirmé que ce n'était pas le seul intérêt de l'acquisition. De là à penser que Motorola pourrait profiter des versions Android avant les autres ? C'est une possibilité.

Android logo proEn cédant des brevets à HTC pour lui permettre de répliquer aux plaintes d' Apple et d'attaquer à son tour, Google montre qu'il est bien aux côtés de ses partenaires et prêts à les épauler contre les plaintes visant en fait Android.

Avec le rachat de Motorola Mobility au mois d'août, Google va pouvoir puiser dans un vaste portefeuille ( en attendant de mettre la main sur d'autres offres qui ne manqueront pas d'être proposées ces prochaines semaines ), ce qui a globalement rassuré les acteurs fondant leur croissance sur le support d' Android et qui étaient devenus nerveux à l'idée d'être impliqués dans les plaintes.

Mais dans le même temps, Google a maintenant le contrôle ( sous réserve du feu vert des régulateurs ) d'un fabricant de terminaux et tablettes qui aurait les moyens de concurrencer ses propres partenaires et qui pourrait éventuellement bénéficier d'avantages, comme recevoir les nouvelles versions d' Android en avance.

Cet aspect fait déjà réfléchir certains, d'autant plus que Eric Schmidt, ex-CEO de Google, a confirmé que le rachat de Motorola Mobility ne concernait pas que les brevets, ce qui semble exclure la revente de la partie fabricant de terminaux.


Google : le bon ou la brute ?

Dans un document issu du procès Oracle / Google à propos de l'exploitation de la technologie Java, et publié en partie par Florian Mueller, blogueur et spécialiste des questions de propriété intellectuelle, Google évoque diverses pistes devant lui permettre de garder le contrôle de l'écosystème Android et d'en étendre les possibilités.

Parmi les idées évoquées, il y a celle, déjà exploitée, de ne pas laisser un développement ouvert mais de ne fournir le code source qu'une fois la version terminée, ce qui rappelle la direction prise par Android Honeycomb.

Mais il y a aussi celle qui consiste à avantager les fabricants qui se conforment aux spécifications de Google en leur donnant un accès privilégié aux versions préliminaires d' Android, ce qui leur donne la possibilité de proposer leurs produits plus rapidement ( " time to market advantage " ).

Pour Florian Mueller, il s'agit là d'un risque de distorsion du jeu de la concurrence, qui ne met pas tous les partenaires sur un pied d'égalité et encore moins maintenant que Google a la main sur Motorola....ce qui peut conduire certains à envisager des alternatives.

Toujours selon lui, ces éléments ne doivent pas être confondus avec la stratégie de partenariats initiée avec les appareils Nexus qui embarquent Android à l'état brut, sans les surcouches et services que peuvent proposer les fabricants, et qui restent ainsi limités à un public particulier.

Des éléments présents dans d'autres documents semblent aller aussi dans cette direction, d'autant plus que les observateurs s'accordent à penser que l'acquisition des brevets de Motorola Mobility n'a pas résolu le problème de propriété intellectuelle entourant Android. Y aurait-il donc autre chose derrière cette acquisition ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #829491
bref on verra !

écrire autant de lignes en disposant de si peu d'infos : bravo !

Ce n'est pas dans leur intérêt, surtout depuis que WebOS est devenu un vrai succès, et s'il veulent scier la branche où ils sont assis, M$ n'attend que ça.
Le #829501
bref on verra !

écrire autant de lignes en disposant de si peu d'infos : bravo !

Ce n'est pas dans leur intérêt, surtout depuis que WebOS est devenu un vrai succès, et s'il veulent scier la branche où ils sont assis, M$ n'attend que ça.


Quand à la conclusion sur l'inutilité des brevets motorola pour répondre aux tir de barrage de M$ et Apple, c'est étrage, le debut de l'article dit exctement le contraire ...
Le #829531
@bandix400
Pour une fois je suis pas tout à fait d'accord.
Effectivement il n'y a pas de nouvelles fracassantes mais simplement une analyse de la situation. Pour ma part j'ai appris des choses donc l'information n'est pas absente.
Ensuite pour webOS, je n'ai jamais entendu parlé d'un franc succès. Les tablettes HP Touchpad qui ne se vendaient pas du tout ont été bradées et sont du coup un franc succès. En cela oui. Mais de là à parler d'un franc succès de webOS ... il y a de la marge il me semble.
Le #829581
Rien ne dit que les acheteurs des tablettes HP l'aient fait pour le Web OS, puisqu'il est vraisemblable que beaucoup de gens ne se préoccupent pas beaucoup des différences entre les OS, et que ceux qui s'en préoccupent peuvent, parait-il, installer Android sur ces tablettes.
Le #829661
Je ne pense pas.... Pour la simple raison que le coeur du business de google c'est la publicité. Se couper connement de gros constructeurs, et les laisser promouvoir un OS comme Meego ou WebOS (cas de rachat par Samsung), c'est un énorme manque à gagner.
Le #829951
reculer pour mieux les sauter
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]