Carrier IQ : les régulateurs européens interrogent Apple

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Bloomberg
Carrier IQ logo

Même si le service Carrier IQ ne semble être utilisé qu'aux Etats-Unis, sa présence plus ou moins avouée dans les terminaux iOS d' Apple incitent les régulateurs européens à demander des précisions au groupe de Cupertino.

Carrier IQ logoSur le sujet sensible des données personnelles, Apple avait déjà connu un coup de semonce en début d'année avec la question de la récupération des données de localisation dans un fichier local présent sur l' iPhone et permettant de retracer les derniers déplacements.

iOS n'était pas la seule plate-forme mise en cause mais l'étendue des données collectées et le fait que ces données soient facilement accessibles avaient entraîné des interrogations sur les conditions de récupération de ces données et l'usage qui en était fait, d'autant qu'il s'avérait difficile voire impossible d'en désactiver les échanges.

Le groupe de Cupertino avait promptement corrigé le tir et corrigé son OS mobile pour éviter les critiques. En France, la CNIL avait noté du mieux mais disait rester vigilante, tandis que l' Union européenne réaffirmait l'importance de l'encadrement de ces collectes de données personnelles.


Carrier IQ et iOS, un mélange détonant ?

Avec l'affaire Carrier IQ, le spectre de la collecte sauvage de données personnelles reparaît. Pour le moment, le service ne semble être déployé qu'aux Etats-Unis chez certains opérateurs mobiles, mais Apple, en reconnaissant y avoir eu recours dans iOS 3 et iOS 4, se retrouve de nouveau sous le feu des projecteurs des régulateurs européens.

La société a affirmé ne plus utiliser Carrier IQ depuis iOS 5, lancé en octobre dernier, et a promis d'en faire disparaître toute trace dans une future mise à jour. Cela n'empêche les régulateurs de plusieurs pays européens de vouloir en savoir plus.

Apple a bien pris soin de préciser que la collecte de données, qui servent à améliorer la plate-forme, n'est effectuée qu'avec le consentement de l'utilisateur ( qui peut à tout moment l'interrompre ) et que les informations récupérées sont rendues anonymes et sont chiffrées.

Les divers régulateurs européens vont également demander des comptes aux opérateurs mobiles pour déterminer si des applications similaires à Carrier IQ sont utilisées et dans quel cadre. En France, la CNIL a donc lancé une investigation et ses premières conclusions tendent à confirmer que Carrier IQ n'est pas utilisé dans l' Hexagone.

Complément d'information
  • Carrier IQ : le FBI avait approché l'éditeur
    Tout en s'expliquant longuement de nouveau sur son outil d'optimisation des réseaux mobiles installé sur les mobiles, l'éditeur Carrier IQ a reconnu que le FBI l'avait approché mais, affirme-t-il, sans succès.
  • Carrier IQ : enquête de la FTC et premières plaintes
    Aux Etats-Unis, l'affaire Carrier IQ fait grand bruit et conduit certains politiques à demander une enquête tandis que les premières plaintes visent Samsung et HTC, qui ont intégré le service sur certains de leurs smartphones.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]