Apple : quand les fonds d'investissement se trouvent surexposés aux variations du cours

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Reuters
logo_pro_apple

Face à un cours d'Apple en croissance très rapide, des fonds gestionnaires se sont risqués à s'exposer plus que de raison aux variations boursières. Avec le reflux de la valeur Apple, des corrections sont en cours, avec le risque d'affaiblir encore sa valeur.

Passant la barre des 400 dollars en début d'année, la valeur de l'action Apple a très vite passé les 500 dollars, puis les 600 dollars en mars 2012. Avec une promesse de progression quasi-continue jusqu'à 800, 900 voire 1000 dollars faite par les analystes, les actions d'Apple ont fait l'objet d'un intérêt particulier non plus seulement par des actionnaires individuels mais aussi par des fonds de type fonds de pension, censés peu s'exposer au risque boursier, sauf à le ventiler sur de nombreuses valeurs.

En achetant des volumes significatifs d'actions Apple, ils sont sortis des règles traditionnelles de prudence spécifiques à ces investisseurs particuliers, qui consistent à ne pas mettre plus de 5 à 6% de son portefeuille sur une même valeur.

Or certains ont allègrement misé plus de 10% de leur valeur sur la montée du cours d'Apple, et ce dès le mois de mars 2012. Si l'opération s'est avérée très rentable jusqu'au milieu de l'année, suivant la hausse du cours jusqu'au pic des 700 dollars, le revirement depuis le mois de septembre, qui a vu la valeur du cours reculer de 30% en l'espace de deux mois pour retomber sous les 520 dollars, a rappelé à quelques gestionnaires de fonds les risques inhérents au jeu boursier, même pour des valeurs phares comme Apple.

logo_pro_apple Résultat, ces fonds se trouvent surexposés et affichent des performances beaucoup plus faibles que celles enregistrées l'année passée. Après l'euphorie du premier semestre, les inquiétudes sur le succès à moyen terme de l'iPhone ( saturation des marchés établis, croissance du marché se concentrant l'entrée de gamme ) et sur la stratégie d'Apple en Chine, où Android règne en maître, ont quelque peu érodé la belle confiance cultivée jusque-là.

Outre la volonté de réduire l'exposition, qui fragilise la valeur, il y a également des effets de revente rapide pour des questions de fiscalité avantageuse. Autant de paramètres qui ont fait rapidement fondre la valeur du cours...en attendant sa prochaine remontée ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1126042
Si ça sent autant le pourri, c'est peut être juste qu'ils sont déjà mort.
Anonyme
Le #1126142
penseurodin a écrit :

Si ça sent autant le pourri, c'est peut être juste qu'ils sont déjà mort.


De qui parles-tu Apple ou les fonds de placements ?

Les fonds de placements sont le poison de notre économie. Les responsables spéculent à tour de bras en achetant et en revendant dès que le bénéfice est important.

Le #1126152
ils vont tous se faire rincer ça leur apprendra, car Apple était et est encore beaucoup trop élevé en bourse, ils vont se casser les dents, et pas qu'un peu, une avalanche leur pent au nez et une fois partie elle les engloutiera tous et c'est temps mieux.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]