Apple s'endette pour satisfaire ses actionnaires

Le par  |  10 commentaire(s) Source : Bloomberg
logo_pro_apple

Malgré une fortune colossale disponible en cash, Apple vient d'annoncer avoir recours à un emprunt afin de satisfaire ses actionnaires.

Apple a une nouvelle fois étonné en annonçant souhaiter emprunter plutôt que de piocher dans sa cagnotte estimée à 160 milliards de dollars, tout comme elle l'avait fait l'année dernière pour satisfaire ses actionnaires.

Apple invitation logo Lors de la présentation de ses résultats financiers, Apple a annoncé souhaiter allouer 30 milliards de dollars supplémentaires à son programme de rachat d'actions, pour un total de 90 milliards de dollars. En marge de l'opération, la firme souhaite également revoir les dividendes à la hausse.

D'ici la fin de l'année 2015, Apple aura ainsi reversé 130 milliards de dollars à ses actionnaires. De quoi les fidéliser et balayer les craintes face l'avancée d'Android sur le marché du mobile. Et pour rémunérer ses actionnaires, Apple aura recours à l'emprunt, mais comme toujours, il y a une bonne explication à cela.

Apple a donc émis des obligations et s'est endetté à hauteur de 12 milliards de dollars. Une situation étrange qui s'explique par le fait qu'une grande majorité des fonds d'Apple est localisée à l'étranger dans des paradis fiscaux. Pour éviter une fiscalité trop lourde, Apple a tout intérêt à ne pas conserver plus d'un tiers de sa fortune aux USA, ce qui l'oblige à avoir recours à l'endettement qui se révèle financièrement plus beaucoup plus intéressant.

Apple n'est d'ailleurs pas la seule société à avoir recours à cette manipulation, d'autres géants de divers secteurs la pratiquent régulièrement parmi lesquelles Microsoft ou encore Nike. La pratique n'est pas condamnable légalement, mais elle reste vivement critiquée par le fisc.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1731172
Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...
Le #1731212
bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


Ce n'est pas la fiscalité qui est un problème, mais les actionnaires !
En effet, ce sont eux qui imposent plus de rentabilité et de bénéfices, et qui poussent à chercher les moindres petites failles pour payer moins d'impôts et reverser toujours plus de dividendes...
Le #1731222
saepho a écrit :

bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


Ce n'est pas la fiscalité qui est un problème, mais les actionnaires !
En effet, ce sont eux qui imposent plus de rentabilité et de bénéfices, et qui poussent à chercher les moindres petites failles pour payer moins d'impôts et reverser toujours plus de dividendes...


Oui, enfin, disons que c'est les 2. Si la fiscalité n'était pas si complexe et pleine de trous, niches, etc, les actionnaires auraient beau demander tout ce qu'ils veulent, les entreprises ne pourraient pas magouiller pour leur obtenir...
C'est un peu trop facile de tout mettre sur le dos des investisseurs. Je travaille actuellement avec une startup, clairement la levée de fonds à venir sera indispensable à la poursuite de leur développement. Pas d'investisseurs, pas de boîte... Et ces investisseurs ne prennent de risques que parce ces risques ont une chance d'être très rentables ensuite (bah oui, quand 10% des startups réussissent à bien décoller, pour financer les 9 sur 10 qui se plantent il faut que la 10e fasse un x10 ou plus).
Le #1731282
bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


c est aux US....

donc hein le contribuable francais s en tamponne pas mal...

si tu veux te defouler, attaque donc total ou l oreal, mais franchement qu apple s endette, on s en fout un peu...
Le #1731322
tower41000 a écrit :

bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


c est aux US....

donc hein le contribuable francais s en tamponne pas mal...

si tu veux te defouler, attaque donc total ou l oreal, mais franchement qu apple s endette, on s en fout un peu...


Est-ce que j'ai dit une seule chose spécifiquement contre Apple (ou spécifique aux US), Mr JeComprendsRienACeQueJeLis ? Tu le dis toi-même, les mêmes choses se passent en France... Et pas qu'avec des groupes français, contrairement à ce que tu sembles affirmer : Apple aussi est dans le coup, pour ne citer que lui.
Le #1731332
bugmenot a écrit :

saepho a écrit :

bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


Ce n'est pas la fiscalité qui est un problème, mais les actionnaires !
En effet, ce sont eux qui imposent plus de rentabilité et de bénéfices, et qui poussent à chercher les moindres petites failles pour payer moins d'impôts et reverser toujours plus de dividendes...


Oui, enfin, disons que c'est les 2. Si la fiscalité n'était pas si complexe et pleine de trous, niches, etc, les actionnaires auraient beau demander tout ce qu'ils veulent, les entreprises ne pourraient pas magouiller pour leur obtenir...
C'est un peu trop facile de tout mettre sur le dos des investisseurs. Je travaille actuellement avec une startup, clairement la levée de fonds à venir sera indispensable à la poursuite de leur développement. Pas d'investisseurs, pas de boîte... Et ces investisseurs ne prennent de risques que parce ces risques ont une chance d'être très rentables ensuite (bah oui, quand 10% des startups réussissent à bien décoller, pour financer les 9 sur 10 qui se plantent il faut que la 10e fasse un x10 ou plus).


et dieu sait qu'en france trouver des capital-risqueurs c'est un chemin de croix !!!
Le #1731502
La France c'est des escrocs, surtout quand on voit ou part le pognon qu'on se fait raquetter, ca donne qu'une envie c'est de se barrer ailleurs...
Le #1731552
bugmenot a écrit :

tower41000 a écrit :

bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


c est aux US....

donc hein le contribuable francais s en tamponne pas mal...

si tu veux te defouler, attaque donc total ou l oreal, mais franchement qu apple s endette, on s en fout un peu...


Est-ce que j'ai dit une seule chose spécifiquement contre Apple (ou spécifique aux US), Mr JeComprendsRienACeQueJeLis ? Tu le dis toi-même, les mêmes choses se passent en France... Et pas qu'avec des groupes français, contrairement à ce que tu sembles affirmer : Apple aussi est dans le coup, pour ne citer que lui.


toi : "Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent..."

la news : "Une situation étrange qui s'explique par le fait qu'une grande majorité des fonds d'Apple est localisée à l'étranger dans des paradis fiscaux. Pour éviter une fiscalité trop lourde, Apple a tout intérêt à ne pas conserver plus d'un tiers de sa fortune aux USA, ce qui l'oblige à avoir recours à l'endettement qui se révèle financièrement plus beaucoup plus intéressant."

donc dire que la fiscalite en france est bancale en reponse a une news sur la fiscalite aux USA, c est coherent?

la prochaine fois qu on parle du cancer du sein, je parlerai du cancer du colon, ca sera aussi coherent...
Le #1731592
tower41000 a écrit :

bugmenot a écrit :

tower41000 a écrit :

bugmenot a écrit :

Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent...


c est aux US....

donc hein le contribuable francais s en tamponne pas mal...

si tu veux te defouler, attaque donc total ou l oreal, mais franchement qu apple s endette, on s en fout un peu...


Est-ce que j'ai dit une seule chose spécifiquement contre Apple (ou spécifique aux US), Mr JeComprendsRienACeQueJeLis ? Tu le dis toi-même, les mêmes choses se passent en France... Et pas qu'avec des groupes français, contrairement à ce que tu sembles affirmer : Apple aussi est dans le coup, pour ne citer que lui.


toi : "Vraiment la fiscalité, c'est n'importe quoi... Au final, ce sont les banques qui engrangent et les contribuables de base (nous!) qui finançons l'Etat sans que les grosses entreprises participent..."

la news : "Une situation étrange qui s'explique par le fait qu'une grande majorité des fonds d'Apple est localisée à l'étranger dans des paradis fiscaux. Pour éviter une fiscalité trop lourde, Apple a tout intérêt à ne pas conserver plus d'un tiers de sa fortune aux USA, ce qui l'oblige à avoir recours à l'endettement qui se révèle financièrement plus beaucoup plus intéressant."

donc dire que la fiscalite en france est bancale en reponse a une news sur la fiscalite aux USA, c est coherent?

la prochaine fois qu on parle du cancer du sein, je parlerai du cancer du colon, ca sera aussi coherent...


Pas la fiscalité "en France", la fiscalité "en général" ou dans la plupart des pays. De la même manière que parler du cancer en général (ou de trucs communs à la plupart d'entre eux) sur ta news sur le cancer du sein serait cohérent...
Sinon, si tu veux jouer sur le sujet, la news est sur "Apple, ses actionnaires, et ses montages fiscaux dans le monde entier" (puisque moins du tiers du cash est aux US, j'en déduis que les 2/3 restants sont dans d'autres pays).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]