iPhone 5C : brûlé à la cuisse au deuxième degré, il a assigné Apple devant le tribunal

Le par  |  9 commentaire(s) Source : L'Est Républicain
iPhone-5C

Brûlé au deuxième degré à la cuisse par son iPhone 5C en août 2014, un jeune coiffeur a assigné le groupe Apple devant le tribunal d'instance de Lunéville.

iPhone 5C redC'est en août 2014 qu'un jeune homme habitant près de Lunéville a été brûlé au deuxième degré à la cuisse par son iPhone 5C rangé dans sa poche de pantalon. La blessure a nécessité des soins pendant plusieurs semaines.

Le smartphone a été renvoyé à Apple qui, après examen, s'est dégagé de toute responsabilité en suggérant que la batterie était anormalement défectueuse, mais a refusé de restituer l'appareil et a renvoyé un nouvel iPhone 5C, qui n'a pas cette fois rencontré de problèmes.

Constatant que son cas était rare mais pas isolé, le jeune homme a décidé de ne pas en rester là et a assigné le groupe californien devant le tribunal d'instance de Lunéville. Il fait valoir que si l'iPhone a été remplacé, "le préjudice moral, esthétique et l'incapacité temporaire" n'ont pas été réparés et que le préjudice est évalué à 7500 euros, rapporte L'Est Républicain.

Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple. Face au jeune homme et à ses deux avocats lunévillois, c'est le cabinet international Hogan et Lovells qui va plaider la cause de la firme à la pomme.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1864549
'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer
Le #1864553
chibre a écrit :

'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer


Quand tu vois que le gars utilise l'appareil qu'Apple lui a renvoyé.. le préjudice moral ne tient pas un clou.
Esthétique non plus, c'est sur le haut de la cuisse donc, sauf si nudiste (et je crains pour sa clientèle au salon de coiffure), ça ne devrait pas être problématique.
Quant à l'incapacité temporaire, sa mutuelle appuyé par la Sécurité Sociale a dû couvrir son manque à gagner et sûrement même plus.

C'est du cash-grab facile.
Donc tu peux critiquer la façon de faire des avocats représentant Apple mais la "victime" est pas franchement honnête dans sa démarche.
Anonyme
Le #1864566
LGdotfr a écrit :

chibre a écrit :

'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer


Quand tu vois que le gars utilise l'appareil qu'Apple lui a renvoyé.. le préjudice moral ne tient pas un clou.
Esthétique non plus, c'est sur le haut de la cuisse donc, sauf si nudiste (et je crains pour sa clientèle au salon de coiffure), ça ne devrait pas être problématique.
Quant à l'incapacité temporaire, sa mutuelle appuyé par la Sécurité Sociale a dû couvrir son manque à gagner et sûrement même plus.

C'est du cash-grab facile.
Donc tu peux critiquer la façon de faire des avocats représentant Apple mais la "victime" est pas franchement honnête dans sa démarche.


Comme souvent, certains font ce qu'ils peuvent pour essayer de gagner de l'argent d'une façon ou d'une autre.
Le #1864574
LGdotfr a écrit :

chibre a écrit :

'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer


Quand tu vois que le gars utilise l'appareil qu'Apple lui a renvoyé.. le préjudice moral ne tient pas un clou.
Esthétique non plus, c'est sur le haut de la cuisse donc, sauf si nudiste (et je crains pour sa clientèle au salon de coiffure), ça ne devrait pas être problématique.
Quant à l'incapacité temporaire, sa mutuelle appuyé par la Sécurité Sociale a dû couvrir son manque à gagner et sûrement même plus.

C'est du cash-grab facile.
Donc tu peux critiquer la façon de faire des avocats représentant Apple mais la "victime" est pas franchement honnête dans sa démarche.


Je ne suis pas du tout d'accord. La brûlure sera bien visible dans de nombreuses circonstances de la vie. La douleur a bien existé et sans doute pendant plusieurs jours ou semaines. L'impression que cela pourrait arriver à tout moment peut aussi surgir dans la tête de celui à qui ce malheur arrive. Quand vend un produit trois fois son coût de production et que l'on fait des dizaines de milliards de profits, on doit être irréprochable. Il faut donc compenser dans ce cas la totalité du préjudice subi par les clients. Et s'il n'avait pas été complètement cons, chez Apple, ils auraient indemnisé immédiatement pour éviter cette très mauvaise publicité. En n'indemnisant pas, ils ont perdu beaucoup plus que ce qu'ils pensaient économiser. Enfin, c'était tout de même la moindre des choses de remplacer le téléphone en panne. Car il s'agissait d'un vice caché et que dans ce cas là la garantie court indéfiniment. Si le client mécontent l'utilise, cela veut simplement dire que le troisième problème indiqué au début du message n'en est pas un. Il reste toutefois les deux autres, principaux.
Le #1864591
cycnus a écrit :

LGdotfr a écrit :

chibre a écrit :

'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer


Quand tu vois que le gars utilise l'appareil qu'Apple lui a renvoyé.. le préjudice moral ne tient pas un clou.
Esthétique non plus, c'est sur le haut de la cuisse donc, sauf si nudiste (et je crains pour sa clientèle au salon de coiffure), ça ne devrait pas être problématique.
Quant à l'incapacité temporaire, sa mutuelle appuyé par la Sécurité Sociale a dû couvrir son manque à gagner et sûrement même plus.

C'est du cash-grab facile.
Donc tu peux critiquer la façon de faire des avocats représentant Apple mais la "victime" est pas franchement honnête dans sa démarche.


Je ne suis pas du tout d'accord. La brûlure sera bien visible dans de nombreuses circonstances de la vie. La douleur a bien existé et sans doute pendant plusieurs jours ou semaines. L'impression que cela pourrait arriver à tout moment peut aussi surgir dans la tête de celui à qui ce malheur arrive. Quand vend un produit trois fois son coût de production et que l'on fait des dizaines de milliards de profits, on doit être irréprochable. Il faut donc compenser dans ce cas la totalité du préjudice subi par les clients. Et s'il n'avait pas été complètement cons, chez Apple, ils auraient indemnisé immédiatement pour éviter cette très mauvaise publicité. En n'indemnisant pas, ils ont perdu beaucoup plus que ce qu'ils pensaient économiser. Enfin, c'était tout de même la moindre des choses de remplacer le téléphone en panne. Car il s'agissait d'un vice caché et que dans ce cas là la garantie court indéfiniment. Si le client mécontent l'utilise, cela veut simplement dire que le troisième problème indiqué au début du message n'en est pas un. Il reste toutefois les deux autres, principaux.


1/ 6 cm². C'est visible, je ne le nie pas mais c'est pas non plus la mort.
Encore plus quand on est responsable de son propre malheur. Idem pour la douleur, je ne vais certainement pas le plaindre.

2/ Trouve moi UN seul domaine où la qualité 100% existe.
Je te donne un indice, il n'y en a aucun et encore moins dans des situations critiques comme en chirurgie. L'imprévisible ou l'erreur qu'elle soit humaine ou défaut matériel arrive.

3/ Apple a indemnisé, renvoi d'un téléphone (neuf?) identique. Ce qu'il est "obligé" de faire contractuellement en ayant voulu reconnaître un défaut dans le mobile (ce qu'il n'aurait pas dû faire, aucune preuve d'absence de manipulation ou mauvais usage de la part de l'utilisateur)

4/ C'est toi qui le dit, vice caché. Rien ne prouve que ce soit le cas comme l'inverse qu'il y a eu manipulation. Avec ce doute raisonnable et bien remplacement du dispositif. Point.

5/ Quand j'ai eu des emmerdes avec telle marque, je ne l'utilise plus.
Quand une femme se fait violer, elle ne passe pas sa vie avec cette personne ni ne souhaite la croiser.
Autrement on est maso à un point clinique.

Maintenant, pour étendre mon 3ème point, le mauvais usage.
Si je fais tourner du lourd sur mon PC et l'enferme dans un placard/meuble et le laisse tourner un petit moment avec les ventilateurs bloqué au minimum. Je me brûle en touchant la machine, j'accuse qui pour préjudice moral, esthétique et pour l'incapacité?

Dans ces affaires aucune preuve n'existe qu'elle soit contre Apple ou contre l'utilisateur. C'est la parole de l'un contre l'autre.
Et, comme c'est marqué, ce sont des cas rares, des exceptions qui ne devraient pas exister dans un monde parfait dans lequel nous ne vivons pas.
Peut-on parler d'une faute gravissime avec une poignée de cas non avéré? Ou d'un contrôle qualité mal fait ?
Combien d'iPhone similaire en circulation? Idem pour les modèles antérieurs avec soit disant la batterie qui explose.
Mais pourquoi elle explose à la base ? C'est ça qu'il serait utile de savoir. Erreur de conception, erreur d'intégration ou mauvais usage imprévu par le constructeur ?
Combien d'iPhone ont été rappelé pour ce problème ?
Car, pour faire le parallèle, je parlerais des automobiles qui souffre de problème pouvant entraîner des conséquences graves.

Ce serait un problème général, OK. La justice doit juger.
Mais là, des cas isolés sur des marchés de distribution différents, rien qui ne relie les modèles entre eux. Autrement il y aurait eu un rappel massif. Ou quasi massif.
Quoi qu'il en soit, Apple a fait ce qu'il avait à faire avec ce que l'on sait.

Maintenant, s'il y a autre chose qui est sciemment caché.. mystère et boule de gomme.
Le #1864601
c'est des rat, ça va leur couter plus cher avec leur cabinet d'avocats
Le #1864610
LGdotfr a écrit :

chibre a écrit :

'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer


Quand tu vois que le gars utilise l'appareil qu'Apple lui a renvoyé.. le préjudice moral ne tient pas un clou.
Esthétique non plus, c'est sur le haut de la cuisse donc, sauf si nudiste (et je crains pour sa clientèle au salon de coiffure), ça ne devrait pas être problématique.
Quant à l'incapacité temporaire, sa mutuelle appuyé par la Sécurité Sociale a dû couvrir son manque à gagner et sûrement même plus.

C'est du cash-grab facile.
Donc tu peux critiquer la façon de faire des avocats représentant Apple mais la "victime" est pas franchement honnête dans sa démarche.


le seul point à vraiment contredire c'est le manque à gagner. En tant que TNS ses indemnités journalières c rien par rapport à ce qu'il devrait gagner. I faut comme tu dis des mutuelles , mais c pas forcement donné et abordable pour tous.
Le #1864708
Mike-63 a écrit :

LGdotfr a écrit :

chibre a écrit :

'Le dossier, qui aurait être traité vendredi dernier, a toutefois fait l'objet d'un report à la demande des avocats du groupe Apple'

Technique classique du report d'audience pour que le gars qui attaque n'ait plus les moyens de payer


Quand tu vois que le gars utilise l'appareil qu'Apple lui a renvoyé.. le préjudice moral ne tient pas un clou.
Esthétique non plus, c'est sur le haut de la cuisse donc, sauf si nudiste (et je crains pour sa clientèle au salon de coiffure), ça ne devrait pas être problématique.
Quant à l'incapacité temporaire, sa mutuelle appuyé par la Sécurité Sociale a dû couvrir son manque à gagner et sûrement même plus.

C'est du cash-grab facile.
Donc tu peux critiquer la façon de faire des avocats représentant Apple mais la "victime" est pas franchement honnête dans sa démarche.


Comme souvent, certains font ce qu'ils peuvent pour essayer de gagner de l'argent d'une façon ou d'une autre.


Euh en même temps le mec il demande pas des millions, à l'américaine, juste de quoi rembourser une probable opération de chirurgie estétique : 7500€.

Après, c'est vrai que c'est un peu bizarre d'avoir accepté
1. que Apple et pas un cabinet indépendant analyse le problème
2. le portable de remplacement d'Apple...

De toutes façons, c'est mort, y'a un gros cabinet d'avocats en face et les preuves ont été détruites pas Apple...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]