Orange et Bouygues : l'Arcep dessine des "lignes rouges" à ne pas franchir

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Les Echos
Bouygues-Telecom-nouveau-logo

Le régulateur français des télécoms, fort de ses nouveaux pouvoirs d'intervention, avertit que le rapprochement entre Orange et Bouygues fera l'objet d'une surveillance étroite et devra répondre à un certain nombre d'exigences.

Arcep-logoLe président de l'Arcep, Sébastien Soriano, rappelle une nouvelle fois que le régulateur ne laissera pas tout passer dans le dossier du rapprochement entre Orange et Bouygues. Il met notamment en garde contre un renforcement de l'opérateur historique sur le marché et une baisse d'intensité du jeu concurrentiel.

Il s'agit donc de tracer des "lignes rouges" à ne pas franchir, indique-t-il dans un entretien accordé aux Echos, alors que "les acquis pour les consommateurs restent fragiles", malgré les déclarations rassurantes du PDG d'Orange, et qu'un retour à trois opérateurs mobiles peut être vu comme "une régression par rapport à l'ouverture à la concurrence".

Il reste encore à déterminer qui de la Commission européenne ou de l'Arcep aura la charge d'examiner le dossier mais le président de l'Arcep annonce déjà vouloir se montrer particulièrement vigilant sur les marchés les plus sensibles comme le marché entreprises et les zones rurales.

L'Autorité pourra utiliser son nouveau droit de veto sur la question des transferts de fréquences entre opérateurs, qui peut aller jusqu'à forcer une rétrocession à l'Etat si elle estime que l'équilibre concurrentiel est trop perturbé.

Le rachat au Royaume-Uni de l'opérateur EE, en partie détenu par Orange, par BT vient d'être validé par de l'autorité de la concurrence britannique et modifie le profil d'activité de l'opérateur français, ce qui pourrait permettre de trancher en faveur d'un examen du dossier plutôt par l'Autorité de la concurrence en France.

Le rapprochement entre Orange et Bouygues, et la perspective d'un passage par les autorités de régulation françaises, auraient déclenché des discussions préliminaires avec les opérateurs Numericable-SFR et Free, portant notamment sur la nature et le prix des actifs de Bouygues Telecom à céder car l'Autorité de la concurrence demandera sans doute d'importants remèdes pour maintenir une situation concurrentielle dans un marché mobile revenu à trois opérateurs.

Selon Reuters, un point sur l'état d'avancement du dossier pourrait être fait à l'occasion de la présentation des résultats annuels d'Orange le 16 février prochain.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1875977
A ce jour, ''la balle est toujours en l'air'' ........rien est signé, et tout peut capoter. Dans l'équation, Free devrait racheter le ''réseau'' des boutiques Bouygues..... et si le cout est trop élever, ou que Free ne concrétise pas cette opération, alors tout le projet de fusion est remis en cause.

http://www.universfreebox.com/article/32658/Negociations-entre-Orange-et-Bouygues-Free-pourrait-recuperer-une-partie-du-reseau-de-Bouygues-des-boutiques-des-abonnes-Internet-et-mobile
Le #1875978
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]