Le Web 2.0 français milite pour la protection de l'enfance

Le par  |  4 commentaire(s)
e-enfance

Sous l'égide de l'ASIC, le Web 2.0 français s'est associé à e-Enfance pour se faire l'écho de messages en relation avec la protection de l'enfance sur Internet.

e enfanceEn décembre 2007 était créée l’ASIC pour Association des Services Internet Communautaires. Se présentant comme la première organisation française de promotion du nouvel Internet, l’ASIC est également perçue comme le lobby français du Web 2.0. Elle compte dans ses rangs des noms bien connus à l’instar de Google (avec YouTube), Microsoft (avec MSN), Dailymotion, PriceMinister ou encore Yahoo!. L’ASIC vient d’annoncer son partenariat avec l’association e-Enfance plusieurs fois évoquée dans nos colonnes pour la publication d’un classement des FAI, et plus particulièrement de leur solution de contrôle parental que la loi les oblige à fournir gratuitement.

Communication et sensibilisation constituent le socle de ce partenariat puisque l’ASIC et donc ses membres, s’est engagée à promouvoir des conseils pratiques pour " profiter en toute sérénité du Web 2.0 ". En fonction de l’activité propre à chaque membre de l’ASIC, la promotion d’un DVD édité par e-Enface et intitulé " Enfants, Ados : L’Internet sans danger ", sera organisée sur plusieurs sites (bandeaux publicitaires, …), tandis que d’autres ont déjà mis en ligne un " code de bonne conduite " en vidéo. Dailymotion, MSN et YouTube hébergent par exemple des vidéos dédiées.

Parmi les bons conseils prodigués à destination des enfants et parents, on retrouve le fait de ne pas donner ses coordonnées personnelles, ne pas se livrer à des attaques personnelles. Autre recommandation qui tient surtout à cœur des plates-formes vidéo, respecter le droit d’auteur.


La secrétaire d'Etat à la Famille promet des propositions
Cette prise de conscience ne s’arrête pas aux seuls sites communautaires et touche les hautes sphères de l’Etat. Mais c’est surtout suite à l’émotion suscitée par un sordide fait divers que la secrétaire d’Etat à la Famille a décidé de réagir. " Le 19 avril, une adolescente de 12 ans a été retrouvée après avoir disparu la nuit précédente, dans la voiture d’un internaute de 35 ans, déjà condamné à la prison avec sursis pour corruption de mineur ", a indiqué Nadine Morano dans un communiqué. Rappelant les dangers de l’Internet pour les mineurs et la prise de conscience nécessaire des parents, Morano a ainsi décidé de rencontrer le 15 mai prochain les FAI* afin de faire en juin des propositions concrètes pour améliorer la protection de l’enfance sur Internet.

* FAI membres du comité de suivi de protection des enfants sur Internet.
Complément d'information
  • Protection de l'enfance : Facebook sera plus restrictif
    Andrew Cuomo, avocat général de la cour de New York, a annoncé mardi avoir trouvé un accord avec Facebook afin qu'il renforce ses outils de protection contre les contenus obscènes et autres détraqués sexuels.
  • Inde : Microsoft soutient la protection de l'enfance
    Les trois organisations tentent en effet de venir en aide aux agences locales notamment le Central Bureau of Investigation ( CBI ), en expliquant comment utiliser les technologies et les outils pour mieux contrer la pornographie infantile ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #218111
Whoa, c'est beau le marketing, après l'existance d'un web 2.0, on arrive même à faire gober aux gens que c'est une entité, avec des convictions, qui se bat pour certaines causes. Trop fort ce web 2.0.
Le #218321

" Le 19 avril, une adolescente de 12 ans a été retrouvée après avoir disparu la nuit précédente, dans la voiture d’un internaute de 35 ans, déjà condamné à la prison avec sursis pour corruption de mineur "



Vu le nombre de rapt d'enfants perpétrés en dehors de toute mise en relation par internet, n'y aurait-il pas plutôt nécessité de chercher d'autres moyens de luttes que décharger la responsabilité des inconscients ( laissant leurs enfants seul sur le net ) pour charger les opérateurs internet ?

A priori les moyens sont déjà mis, mais entre un travail de fond de fourmis et une opportunité de communication avec le mot "Internet" dedans, l'avis d'un secrétaire d'état ne peut pas être autre que "Internet = criminels ->liberticidons tout ça".


Le #218871
C'est déjà une bonne initiative...Bien sûr après, c'est toujours difficile pour des entreprises distantes, qui n'ont pas forcément ce contact là avec les enfants, de les surveiller de près, mais après c'est juste une question d'éducation, un enfant, on ne le laisse pas seul devant un pc. Maintenant les dérives sont si nombreuses...on en vient à dire que l'Eee Pc est un jouet pour enfant...et bien si mon gamin avait le wifi j'surveillerai de bien près...tout va si vite de nos jours...
Le #219491
Enfin, même si on doit surveiller ce que fait un enfant sur internet, y'a aussi un autre problème:

On parle souvent de viol, enlèvements,... sur internet et compagnie, mais jusqu'à preuve du contraire, ce sont des actes physiques, qui ne peuvent se faire via un ordinateur.

Y'a donc également le "problème" de surveillance et de responsabilité de laisser ses enfants partir quelque part (pour rencontrer une personne) sans même être au courant d'où, quand, avec qui.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]