Aurélie Filippetti : les pratiques d'Amazon ne sont pas acceptables

Le par  |  12 commentaire(s) Source : AFP
aurélie filippetti

La bataille entre Amazon et le groupe Hachette aux Etats-Unis amène la ministre de la Culture Aurélie Filippetti à fustiger de nouveau les pratiques prédatrices du groupe américain.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a dénoncé à plusieurs reprises ces derniers trimestres le comportement du groupe de vente en ligne Amazon, l'accusant de dumping en France sur le prix des ventes en ligne de livres papier, financé par ses méthodes d'optimisation fiscale.

aurélie filippetti Face au bras de fer en train de se jouer entre le groupe américain et l'éditeur Hachette aux Etats-Unis, la ministre monte de nouveau au créneau. Alors qu'Amazon tente de forcer la négociation en rendant les livres de l'éditeur plus difficiles à obtenir sur son site, en leur faisant perdre de la visibilité et en retardant les livraisons.

Le groupe américain a reconnu les faits en soulignant qu'ils faisaient en quelque sorte partie des négociations et qu'il y avait dans le même temps peu de chances d'une résolution rapide du conflit. Aurélie Filippetti a jugé "inacceptables" ces pressions qui touchent plusieurs groupes d'édition européens.

"Une nouvelle étape a été franchie par le groupe de vente en ligne. Faire du chantage aux éditeurs en restreignant l'accès du public aux livres de leurs catalogues pour leur imposer des conditions commerciales plus dures n'est pas tolérable", a-t-elle indiqué dans un communiqué de presse.

Evoquant une "menace pour les éditeurs mais aussi pour les lecteurs et les auteurs, pris en otage", elle appelle l'Europe à ne pas laisser passer les tentations d'abus de position dominante du groupe pour forcer les négociations.

Comme lorsqu'elle soutenait le syndicat des libraires contre l'application de la remise de 5% sur le prix des livres et de la gratuité des frais de port systématiquement appliquées par le groupe américain, elle évoque de nouveau "les pratiques commerciales agressives et destructrices de valeur pour toute la chaîne du livre" du géant de la vente en ligne.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1754322
Bah... Amazon fait comme les grandes surfaces françaises au final
Le #1754392
Après tout, si Amazon ne veux pas vendre, qu'il ne le fasse pas... puisque de toute façon, ça ne rapportera pas de taxes en France...
Je vais peut-être dire une connerie, mais HADOPI dispose de fonds destiner à promouvoir des offres légales. Pourquoi ne pas utiliser leurs 12 millions pour créer une plateforme française de vente en ligne de produits culturels (à prix raisonnable, parce qu'un produit dématérialisé ne devrait pas couter plus cher que le produit physique), encadré par le gouvernement (et non par des majors cupides) ?

Le #1754462
Vikingfr a écrit :

Après tout, si Amazon ne veux pas vendre, qu'il ne le fasse pas... puisque de toute façon, ça ne rapportera pas de taxes en France...
Je vais peut-être dire une connerie, mais HADOPI dispose de fonds destiner à promouvoir des offres légales. Pourquoi ne pas utiliser leurs 12 millions pour créer une plateforme française de vente en ligne de produits culturels (à prix raisonnable, parce qu'un produit dématérialisé ne devrait pas couter plus cher que le produit physique), encadré par le gouvernement (et non par des majors cupides) ?


Il existe déjà de très bon sites en France, comme celui de la FNAC pour ne donner que cet exemple

Le #1754512
saepho a écrit :

Vikingfr a écrit :

Après tout, si Amazon ne veux pas vendre, qu'il ne le fasse pas... puisque de toute façon, ça ne rapportera pas de taxes en France...
Je vais peut-être dire une connerie, mais HADOPI dispose de fonds destiner à promouvoir des offres légales. Pourquoi ne pas utiliser leurs 12 millions pour créer une plateforme française de vente en ligne de produits culturels (à prix raisonnable, parce qu'un produit dématérialisé ne devrait pas couter plus cher que le produit physique), encadré par le gouvernement (et non par des majors cupides) ?


Il existe déjà de très bon sites en France, comme celui de la FNAC pour ne donner que cet exemple


100% d'accord avec toi.
Bien que ne commandant plus rien chez Amazon (vu la politique) nous pouvons tout de même remercier ce dernier d'avoir fait baisser les prix.
Le #1754552
jeanlucesi a écrit :

saepho a écrit :

Vikingfr a écrit :

Après tout, si Amazon ne veux pas vendre, qu'il ne le fasse pas... puisque de toute façon, ça ne rapportera pas de taxes en France...
Je vais peut-être dire une connerie, mais HADOPI dispose de fonds destiner à promouvoir des offres légales. Pourquoi ne pas utiliser leurs 12 millions pour créer une plateforme française de vente en ligne de produits culturels (à prix raisonnable, parce qu'un produit dématérialisé ne devrait pas couter plus cher que le produit physique), encadré par le gouvernement (et non par des majors cupides) ?


Il existe déjà de très bon sites en France, comme celui de la FNAC pour ne donner que cet exemple


100% d'accord avec toi.
Bien que ne commandant plus rien chez Amazon (vu la politique) nous pouvons tout de même remercier ce dernier d'avoir fait baisser les prix.


La politique d'Amazon est plus pernicieuse qu'il n'y parait ....
les frais d'envois des livres commandés chez eux sont imposés d'offices aux commerçants sur leur marketplace, mais Amazon ne participe pas en tant que tel à ces frais.
Donc, l'achat de livres chez eux et tout bénéfice pour Amazon, mais les autres vendeurs ont un "poids financier" concernant les tarifs d'expédition.
Le #1754572
Si les vendeurs français n'avaient pas escroqué leurs clients si longtemps, Amazon n'aurait pas pu se faire une place au soleil en France. On n'a que ce que l'on mérite.
Le #1754632
cycnus a écrit :

Si les vendeurs français n'avaient pas escroqué leurs clients si longtemps, Amazon n'aurait pas pu se faire une place au soleil en France. On n'a que ce que l'on mérite.


J'ai jamais vue un libraire rouler en grosse bagnole, ni même se balader en costard 3 pièces sur mesure....


Le #1754662
KAISER59 a écrit :

cycnus a écrit :

Si les vendeurs français n'avaient pas escroqué leurs clients si longtemps, Amazon n'aurait pas pu se faire une place au soleil en France. On n'a que ce que l'on mérite.


J'ai jamais vue un libraire rouler en grosse bagnole, ni même se balader en costard 3 pièces sur mesure....


Et Lagardère avec Hachette ? Et Pinault avec la Fnac ? Etc.

Mme Filippetti, au lieu de toujours taper sur les entreprises privées, et particulièrement sur celles qui font baisser les prix comme Amazon, Free, Leclerc, ferait mieux de réduire les dépenses de son ministère, car c'est la crise et que la dette s’accroît de jours en jour.
Le #1754992
billgatesanonym a écrit :

KAISER59 a écrit :

cycnus a écrit :

Si les vendeurs français n'avaient pas escroqué leurs clients si longtemps, Amazon n'aurait pas pu se faire une place au soleil en France. On n'a que ce que l'on mérite.


J'ai jamais vue un libraire rouler en grosse bagnole, ni même se balader en costard 3 pièces sur mesure....


Et Lagardère avec Hachette ? Et Pinault avec la Fnac ? Etc.

Mme Filippetti, au lieu de toujours taper sur les entreprises privées, et particulièrement sur celles qui font baisser les prix comme Amazon, Free, Leclerc, ferait mieux de réduire les dépenses de son ministère, car c'est la crise et que la dette s’accroît de jours en jour.


Le problème c'est que tu mélange tout.....

Free joue dans les règles ->pas de soucis

Amazon / les grandes surfaces / la plupart des gros sites web marchand ->triche à la TVA et aux charges sociales avec des magouilles de bas étage

C'est pas Hachette / la fnac & cie qui triment le plus c'est les PETITS ARTISANTS comme moi qui ne peuvent pas délocaliser parce-que trop petit....

Dans le sujet qui nous intéresse les libraires indépendants crèvent à la pelle car les gens achètent chez des fraudeurs qui ne sont pas poursuivis, IL FAUT QUE CELA CHANGE !!!

Et c'est valable pour presque tous les domaines......
Le #1755042
Madame Filippetti : en appeler au 1° ministre pour imposer à votre collègue Fleur Pellerin de passer par l'entrée de service plutôt qu'être à vos côtés lors de la montée des marches à Cannes est une pratique inacceptable !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]