49 millions d'ordinateurs connectés en 2013 en Europe

Le par  |  0 commentaire(s)
Berg Insight Logo

L'heure des ordinateurs portables connectés aux réseaux mobiles à haut débit a sonné et, pour Berg Insight, ils représenteront un marché de 49 millions d'unités en Europe d'ici 2013.

Berg Insight LogoLa présence d'une connectivité aux réseaux mobiles haut débit n'est pas encore une fonctionnalité standard des ordinateurs portables mais la tendance est lancée et les avancées techniques vont faciliter son intégration dans ces matériels.

La GSMA, regroupement de plus de 700 opérateurs, identifiait mi-2007 ces ordinateurs portables connectés comme une niche riche d'opportunités et à exploiter au plus vite à mesure que les réseaux mobiles se perfectionnent et offrent des débits supérieurs.

Le développement des réseaux HSPA ( High Speed Packet Access ), capables de concurrencer les premières offres des lignes fixes DSL, et plus tard leur évolution sous la forme LTE ( Long Term Evolution ) ou la technologie Mobile WiMAX, vont transformer l'expérience de la mobilité. Il sera possible de profiter des services Internet partout et à tout moment.


Forte croissance des ventes en Europe
Si les ordinateurs avec module 3G intégré se sont multipliés depuis le début de l'année 2008, ils restent encore cantonnés au segment haut de gamme. Pour le cabinet d'études Berg Insight, les ventes vont fortement s'accélérer ces prochaines années en Europe.

Les analystes prévoient ainsi une croissance lissée annuelle de 34,1%, amenant ce marché de 8,4 millions d'unités en 2007 à 49 millions d'unités en 2013, porté par la demande du public. Toutefois, le cabinet d'études ne voit pas cet accès mobile passant par des modules HSPA / LTE comme un remplaçant d'une connexion Internet fixe, mais plutôt comme un accès secondaire lorsque l'utilisateur n'est pas chez soi.

Selon cette vision, les deux modèles, fixe et mobile, pourraient donc coexister à la faveur de la simplicité d'utilisation, les consommateurs n'ayant besoin que d'une carte SIM à insérer dans leur ordinateur. Elle est alimentée par le fait que les opérateurs mobiles vont avoir fort à faire pour gérer le trafic généré par les services mobiles.


La capacité des réseaux mobiles, un facteur limitant
Ce goulot d'étranglement ne permettra donc pas d'éliminer totalement les accès fixes à Internet et les opérateurs vont devoir jouer les équilibristes entre accès mobile à fort ARPU ( revenu moyen par utilisateur ) et capacités limitées de leurs réseaux, avec le risque de dégrader la qualité de service ( QoS ) s'ils n'en tiennent pas compte.

Tobias Ryberg, analyste pour Berg Insight, note déjà que les débits réels des réseaux mobiles sont bien inférieurs à ce qui est vanté par le marketing et relie ce fait à une capacité insuffisante des réseaux, conduisant les opérateurs à brider les accès. Il appelle ces derniers à réaliser les investissements nécessaires pour augmenter les capacité réseaux, d'autant plus que des services comme l' IPTV sont très consommateurs en bande passante.

Les restrictions imposées sur les usages des réseaux mobiles ne sont donc pas prêtes d'être levées, de même que l'aspect limité à quelques Gigaoctets par mois dans les forfaits dits " illimités " des opérateurs ( ce qu'ils appellent pudiquement " un usage raisonnable " ). Le fantasme d'un réseau Internet mobile ubiquitaire offrant toutes les possibilités de l'Internet fixe demandera encore de longues années avant de pouvoir être réalisé.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]