Billets d'avion sur le Web : l'UFC prône la délation

Le par  |  11 commentaire(s)
avion

Le récent rappel à l'ordre de Bruxelles adressé à l'intention des compagnies aériennes et voyageurs au sujet de leurs pratiques parfois douteuses de ventes de billets d'avion sur Internet, a été salué par l'UFC-Que Choisir qui regrette cependant de ne pas disposer de noms à jeter en pâtures.

avionEn fin de semaine dernière, la commissaire européenne chargée de la protection des consommateurs a frappé fort du poing sur la table afin de mettre les compagnies aériennes et voyagistes en face de leurs responsabilités. Rapport à l’appui, Meglena Kuneva a déclaré qu’il était inacceptable qu’un consommateur sur trois souhaitant réserver un billet d’avion sur Internet, soit escroqué, induit en erreur ou désorienté. Ces vertes critiques ont trouvé écho du côté de l’UFC-Que Choisir.

L’association de consommateurs a en effet bu du petit lait, soulignant dans un communiqué publié ce jour que ce n’est pas la première fois que pareilles remontrances sont adressées avec par le passé, un certain succès, car c’est bien sous la menace que les compagnies aériennes se montrent les plus promptes à réagir.


Donnez-nous des noms !
L’UFC-Que Choisir salue la position de la Commission européenne qui " évaluera la nécessité de mesures supplémentaires " en fonction de l’évolution de la situation mais regrette toutefois que la législation l’ait empêchée d’aller encore plus loin. " Pour des raisons juridiques, Bruxelles refuse de divulguer le nom des sites épinglés. (…) Seule la divulgation de ces informations permettrait aux passagers de jouer pleinement leur rôle d’arbitre sur le marché en se détournant de ces sites. "

L’association qui est membre du Beuc, le Bureau européen des consommateurs, réclame donc avec ce dernier, que la liste des contrevenants soit rendue publique. Une initiative prise par les autorités norvégiennes et suédoises pour les sites relevant de leur compétence.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #227541
Le mot "délation" est assez fort en sens, surtout dans ce contexte de jour de commémoration.
Le terme "divulgation" présent dans l'extrait du communiqué de l'UFC me parait plus adapté.
Le #227551
Ouaiii délationnont, vive le retour de Vichy
Le #227701
@phebus
C'est vrai, quoi! On est libre de se faire escroquer, quoi! m... alors!
Vive les entreprises qui nous piquent notre blé, et qu'on ne doit surtout pas citer!
Le #227841
pff c'est comme les enquêtes de la DGCRF: y'a des vilaines boites qui escroquent les consommateurs mais on ne donne pas de noms ça serait de la délation.

ce type d'article est 50% utile...
Le #227881
@phebus
C'est de l'obsétion qui tourne à la nostalgie ma parole ?

:?
Le #227891
il n'a qu'à remplacer l'eau de vichy par l'eau du Boulou
http://www.ot-leboulou.fr/thermalisme.htm


Le #228131
Délation : Dénonciation, généralement secrète, dictée par des motifs vils et méprisables [http://www.cnrtl.fr/]

La délation est la dénonciation faite dans le but d'en retirer un avantage personnel
Dans le langage courant, délation paraît de plus en plus utilisé pour une simple dénonciation
[fr.wikipedia.org]

Il est vrai que le sens de délation a un coté péjoratif alors que remonter l'information concernant des sites qui tentent d'arnaquer des gens en quête de vacances ne me semble pas un acte vil
Le #228151
Tiens, pas plus tard que ce matin : un billet annoncé sur le site d'Air Canada à 690 $, histoire d'allécher le pigeon. Puis quand tu réserves le billet, soudain, ça devient 945, car il y a 158 $ de supplément carburant et quelques autres petites taxes qui vont bien... Pitoyable.

En tout cas, y m'ont envoyé tout droit à la concurrence...
Le #228171
Je n'achète pas le terme Divulgation. On en abuse et on l'emploie de plus en plus à mauvais escient sous l'influence de l'anglais, qui colle des "disclosure" partout. Restons français, diantre! Si divulgation se traduit bien par disclosure en anglais, l'inverse n'est pas forcément vrai.

Divulguer : "Porter à la connaissance du public (ce qui était connu de quelques-uns)". Il s'agit là d'ébruiter un secret, ce qui n'est pas le cas ici. On parle ici de signaler des pratiques douteuses à qui de droit.

J'irais donc avec Signaler/Signalement.
Le #228201
Divulguer : "Porter à la connaissance du public (ce qui était connu de quelques-uns)" ->Porter à la connaissance du public, via une association disposant d'un journal populaire, ce qui est connu des quelques organismes luttant contre la fraude, l'escroquerie et les entraves à la concurrence.

Je n'achète pas le terme Divulgation. <- Je te fais un rabais de 50%, sans frais de dossier.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]