Bouygues - SFR : entre 1600 et 3000 postes menacés en cas de rachat

Le par  |  3 commentaire(s) Source : La Tribune
mutualisation bouygues sfr

Ce n'est pas parce que Vivendi a engagé des négociations exclusives avec Numéricâble que le débat cesse concernant l'éventuel rachat de SFR par Bouygues. Les prises de défenses font désormais face aux critiques, la question des suppressions d'emploi revenant sur le tapis dans le cadre d'un rachat par Bouygues.

C'est un des chevaux de bataille dans les négociations de rachat de SFR, le maintien des emplois du maximum de salariés. Et sur cette question, Numericable a un train d'avance sur Bouygues puisque le câblo opérateur avait annoncé le maintien de l'ensemble des postes dans le cadre d'un rachat éventuel.

Vivendi logo Une précision qui fait toutefois l'objet d'une étroite surveillance de l'intersyndicale UNSA, CFDT, CGT et CFE-CGC de l'opérateur SFR qui souhaitent un engagement concret de maintien des emplois sur une durée d'au moins 4 ans.

Le cabinet Sextant vient cependant semer un peu plus le trouble dans les négociations, puisqu'il affirme désormais que si SFR venait à être rachetée par Bouygues, ce seraient entre 1600 et 3000 postes qui disparaitraient chez l'opérateur absorbé.

Dans un rapport récupéré par La Tribune, mandaté par le comité d'entreprise de SFR, il est indiqué que si c'est bien l'alliance Bouygues -SFR qui permettrait de dégager "le plus de synergies", elle est aussi celle qui aura le plus d'incidence sur l'emploi de toute la filière des télécoms.

Actuellement, SFR concentre 8500 postes, contre seulement 7500 pour Bouygues en dehors du réseau de boutiques. Sextant relate " une structure d'emploi relativement similaire, avec une part de cadres assez proche." Néanmoins, les implantations géographiques, là encore similaires présenteraient des " doublons évidents" sur environ 1500 postes. La volonté affichée de réduire de 10 % les dépenses opérationnelles dans le cadre de la fusion amènerait ainsi une réduction située entre 10 et 20 % des effectifs, soit de 1600 à 3000 postes.

Tout cela en ne tenant pas compte des effectifs des boutiques, dont une partie pourrait ainsi fermer, alourdissant le bilan du licenciement.

D'après Sextant, ce sont " les équipes marketing mobile, réseaux et supports " qui seront " certainement les plus touchées dans les deux structures, ainsi que les réseaux de distribution physiques."

Reste à savoir si ces données seront prises en compte par Vivendi dans les négociations. Des négociations au point mort depuis la nouvelle offre de Bouygues qui a su rassembler les actionnaires du groupe à sa cause en promettant une enveloppe en cash plus importante, associée à une clause de non-exécution très intéressante également.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1696942
Ils se foutent du monde (et pourtant je dirige un syndicat) :
- on ne défend pas l'emploi en cherchant à éviter les destructions d'emploi. Cela sclérose le système économique et fait que l'on perd des parts de marché. Du coup on détruit à terme beaucoup plus d'emplois. La preuve ? Regardez le taux de chômage en France et en Allemagne.
- ils oublient que Free aura besoin de main d'oeuvre pour maintenair ses 15 000 nouvelles antennes. Certes certains perdront leur emploi mais en retrouvant un emploi chez Free. En outre d'autres retrouveront un emploi différent (heureusement que certains perdent leur emploi dans des branches en déclin pour alimenter en main d'oeuvre les branches innovantes). Et on peu aussi compter sur des départs à la retraite.
- s'il y a moins d'emplois, cela bénéficie à terme au consommateur car les coûts de production diminuent. Si, à train de vie égal, le coût de la vie a énormément diminué en quelques siècles/décennies c'est justement du fait des écnomies de travail liées à la mécvanisation/robotisation/amélioration des organisations du travail.

Ce type de syndicalisme, personne n'en veut. Ce qui explqiue pourquoi il n'y a que 6 à 7 % de syndiqués en France !

Et si les Français n'étaient pas si traumatisés par le chômage, ils seraient moins au chômage...
Le #1697432
[HS]
juste pour revenir sur le taux de chômage en France et en Allemagne ! ce que tu omet de dire, c est que en Allemagne ( en France aussi mais à moindre échelle) il y a plusieurs dizaine de milliers de personnes qui ne sont pas considérés comme chômeurs car il bossent 5h par semaine et derrière il ont strictement aucune aide ! donc peut on vraiment comparer deux taux dont le calcul n'est pas fait identiquement ?
Le #1699012
cycnus a écrit :

Ils se foutent du monde (et pourtant je dirige un syndicat) :
- on ne défend pas l'emploi en cherchant à éviter les destructions d'emploi. Cela sclérose le système économique et fait que l'on perd des parts de marché. Du coup on détruit à terme beaucoup plus d'emplois. La preuve ? Regardez le taux de chômage en France et en Allemagne.
- ils oublient que Free aura besoin de main d'oeuvre pour maintenair ses 15 000 nouvelles antennes. Certes certains perdront leur emploi mais en retrouvant un emploi chez Free. En outre d'autres retrouveront un emploi différent (heureusement que certains perdent leur emploi dans des branches en déclin pour alimenter en main d'oeuvre les branches innovantes). Et on peu aussi compter sur des départs à la retraite.
- s'il y a moins d'emplois, cela bénéficie à terme au consommateur car les coûts de production diminuent. Si, à train de vie égal, le coût de la vie a énormément diminué en quelques siècles/décennies c'est justement du fait des écnomies de travail liées à la mécvanisation/robotisation/amélioration des organisations du travail.

Ce type de syndicalisme, personne n'en veut. Ce qui explqiue pourquoi il n'y a que 6 à 7 % de syndiqués en France !

Et si les Français n'étaient pas si traumatisés par le chômage, ils seraient moins au chômage...


Cfdt... le nouveau syndicat qu'il vous faut.

Pour les signatures ce syndicat fournit même le stylo.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]