BuNGee : consortium pour le très haut débit mobile 4G

Le par  |  0 commentaire(s)
Europe logo pro

Un nouveau consortium, BuNGee, soutenu par la Commission européenne, est chargé d'améliorer les débits des réseaux mobiles pour l'après LTE / WiMAX, en multipliant encore par dix les vitesses de transfert.

Alvarion logoBuNGee ( Beyond Next-Generation Mobile Broadband ) est  le nom d'un projet soutenu par la Commission européenne et entrant dans le cadre du septième programme de Recherche et Développement technologique ( FP7 ) de l'Union.

Son but est de rassembler divers acteurs ( entreprises, instituts de recherche ) européens pour préparer les technologies des réseaux mobiles du futur, qui seront capables de fournir des débits dix fois supérieurs à ce que proposent la proto-4G actuelle ( LTE et WiMAX ) et qui constitueront les ingrédients de la 4G au sens technique ( définie dans le groupe IMT-Advanced de l'ITU, qui devrait comprendre les technologies LTE-Advanced et le WiMAX 2 ou Gigabit WiMAX ) mais qui ne sera pas déployée avant 2017-2020.

Financée à hauteur de 4,7 millions d'euros par l'Europe, le superviseur du projet est Ze'ev Roth, directeur technique de la société israélienne Alvarion, spécialiste de la technologie WiMAX ( et notamment partenaire de Bolloré Telecom dans son expérimentation WiMAX sur Antibes ).

Parmi les membres du projet BuNGee, on trouvera des entités venant de divers pays, dont Thalès Communications pour la France, mais aussi des partenaires espagnols, britanniques, belges, polonais et israéliens.


Préparer le réseau 4G IMT-Advanced d'après-demain
BuNGee logoLes membres de l'initiative BuNGee vont travailler sur les technologies mobiles permettant d'atteindre des débits de 1 Gbps / km2 en tout point d'une cellule, contre 100 Mbps / km2 permis par les technologies LTE et WiMAX.

C'est tout un ensemble de techniques qu'il faut développer et faire cohabiter, ce qui passe par un travail sur le coeur de réseau, les technologies d'antenne et la façon dont communiquent les appareils mobiles avec le macro-réseau et entre eux.

De ces travaux de recherche, qui doivent durer jusqu'en juin 2012, des propositions de standards seront tirées et soumises à l' ETSI ( European Telecommunications Standards Institute ) et au groupe IEEE 802.16.

Pour tester les idées qui en émergeront, un réseau expérimental sera ouvert à Barcelone avec des scénarios en conditions réelles. Il s'agit notamment de tester l'idée de sous-relais mobiles installés dans l'environnement urbain qui assurent une communication permanente entre les terminaux mobiles et le macro-réseau.

Ce système de handover évolué permet de maintenir les débits dans l'ensemble d'une cellule donnée, même à ses limites, alors qu'avec les réseaux actuels, le débit est effondré en bordure de cellule.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]