Interfaces tactiles : séduisantes, mais...

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo Canalys

Canalys a enquêté sur la façon dont les consommateurs européens perçoivent les nouvelles tendances mobiles, comme les interfaces tactiles.

Logo canalysDepuis le début de l'année, les interfaces tactiles, jusque là plutôt réservées aux PDA et à certains terminaux haut de gamme,  connaissent un regain d'intérêt dans la téléphonie mobile. LG Prada Phone, iPhone d' Apple, HTC Touch...les sociétés mettent en avant avec plus ou moins de bonheur une nouvelle façon de contrôler son téléphone.

Le cabinet d'études Canalys a tenté de déterminer comment sont perçues ces nouvelles tendances mobiles auprès du public européen. Car au-delà de l'attrait de la nouveauté, certains éléments, comme l'adhésion du public ou l'acceptation par les opérateurs, restent en suspens.


Un compromis entre fonctions de bases et extras à trouver
En effet, ces interfaces tactiles sont conçues essentiellement pour mettre en avant des services complémentaires à la téléphonie. Or l'enquête Canalys révèle que moins de 10% des personnes interrogées achètent et téléchargent des contenus (sonneries, fonds d'écran, jeux, vidéos ou musique) régulièrement, bien que les deux tiers signalent l'avoir fait au moins une fois.

En revanche, 70% des personnes admettent utiliser régulièrement l'APN intégré de leur téléphone. S'il est vrai que la fonctionnalité est libre et gratuite, elle est aussi synonyme de simplicité, avec un accès se faisant généralement avec l'appui d'un simple bouton.

C'est cette simplicité que doivent viser les fournisseurs de contenus, mais aussi les concepteurs d'interfaces tactiles. En effet, plus de 50% des sondés n'aiment pas avoir à chercher les commandes et apprendre le fonctionnement d'un nouveau téléphone. Intuitif sinon rien.


Simplicité, mais même finesse

Avec un écran plus grand, couvrant toute la surface de la façade d'une téléphone, une interface tactile permet de placer plus d'icônes d'accès aux fonctions et n'est plus limitée par un nombre restreint de boutons physiques. D'autre part, sa malléabilité n'oblige plus à naviguer dans une arborescence de sous-menus.

" Il est facile de faire fausse route dans la conception d'une interface tactile et il est nécessaire de parvenir à un bon équilibre : promouvoir de nouveaux services ou contenus sans pénaliser les fonctions du quotidien ", explique Mike Welch, de Canalys. " Et ces dernières doivent conserver le même caractère pratique observé sur les téléphones classiques. Si un consommateur essaie un téléphone et ne retrouve pas les fonctionnalités de base dans les 20 secondes, il passera son chemin. "

Toutefois, le concept de l''interface tactile a l'avantage de séduire les utilisateurs. 23% d'entre eux estiment que c'est un atout si cela n'augmente pas les dimensions du téléphone, à moins de disposer d'un écran vraiment plus large et d'un clavier.

Pour 28%, un clavier numérique est indispensable, mais 24% estiment qu'un téléphone restant compact est une priorité. Les personnes attirées par les nouveaux services tels que la TV Mobile, la messagerie ou la fonctionnalité GPS sont plus attirées par une interface tactile, mais là encore seulement si cela ne se fait pas au détriment de la compacité.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]