Jusqu'à 2 To sur un disque optique

Le par  |  11 commentaire(s) Source : CDRinfo - Macbidouille
PLDS iHES206 Blu-ray

Des chercheurs travaillent sur un support optique à très forte capacité.

Des chercheurs de la Case Western Reserve University ont en effet mis au point un support optique avec lequel on parle de stockage en téraoctet. Selon la densité des 64 couches qui le composent, on peut en effet y sauvegarder 1 ou 2 To de donnés, soit presque autant que les disques durs qui proposent 4 To aujourd'hui et se dirigent vers les 8 To en 2014.

Voilà qui tomberait à pic, à l’heure où les très hautes définitions 4K et 8K commencent à faire parler d’elles et à s'exposer sur les salons d'électronique grand public. De tels supports optiques permettraient en effet de proposer les contenus associés dans un format compact, pour la vente au détail notamment. Mais ils se présenteraient également comme une grosse solution de stockage supplémentaire pour les données. D’autant plus que, d'après les chercheurs, les modifications à apporter par rapport aux lecteurs et graveurs actuels ne seraient pas très importantes.

À voir donc si cette technologie trouvera oreille attentive du côte de l'industrie.

PLDS iHES206 Blu-ray 

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1049922
ah ouai un ou deux To sur un cd sa peux être interesent
Enfin je vois juste pour faire des backups de mes disques dur
Le #1049962
Espérons que ca ne gravera pas à "1X" sinon tu pourras dire à ton voisin de chambre au home : "Cré nom de Zeus, v'là ti pas mon backup qui est fini ... Haaaa, si la Marie avait vu ca "
Le #1050222
Ou s'arrêtera le progrès?
Le #1050382
tonio1987fr a écrit :

ah ouai un ou deux To sur un cd sa peux être interesent
Enfin je vois juste pour faire des backups de mes disques dur


Tout à fait, ce serait bien pratique dans ce genre de cas de force majeur.
Le #1050562
ça vas faire cher en taxe copie privé

plus sérieusement il faudra surtout que ce genre de support soit fiable si il devient gravable soit même, mais je pense que ça sera surtout l'occasion pour les major de créé un nouveau système de drm spécial film en 4K
Le #1050922
@Ulysse2K, 1X, tout dépend de la référence !
Effectivement 1X sur CD = 0,15Mo/s, 1X sur DVD = 1,36Mo/s, sur ce nouveau support 1X = ??? Il est vrai qu'a 100Mo/s ça fait déjà prés de 5h la gravure
Le #1051862
Régulièrement ça revient ce genre d'histoire.
En 2010, il était question d'un super blue ray à 400 Go vers 2013.
Le stockage magnétique avance bien plus vite que le stockage optique (en attendant leur fusion ?).
db
Le #1054512
Euh, que l'on m'explique, là... Un nouveau support offrant 1 ou 2 téraoctets? Qu'est-il arrivé au HVD, déjà au point et dont on entend plus parler? Pour rappel, ce support basé sur la lecture holographique des données sur un disque optique de 3,5 mm offre jusqu'à 3,9 téraoctets (et ce sans compression !)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Disque_holographique_polyvalent

Il semblerait selon certaines sources que l'avenir du disque optique n'est plus d'actualité, il n'y a qu'à voir Apple avec son nouveau Macbook Pro dépourvu du lecteur superdrive habituel de la marque (tout comme le 1er iMac était dépourvu du lecteur de disquette 3"5)

Mais là où la disquette n'offrait plus de possibilité d'évolution, le disque optique dispose d'une incroyable réserve potentielle en terme de mémoire de masse. Alors messieurs les ingénieurs, au lieu de tergiverser sur un hypothétique "nouveau" support, reprenez ce qui existe déjà et pourquoi pas, l'améliorer...
Le #1054652
Intérêt très limité.

Même pour les sauvegardes, les solutions avec des disques durs sont aujourd'hui très bon marché à capacité équivalente, et bien plus pratiques et économiques à l'usage, et aussi moins fragiles et plus péreines que les "galettes".

C'en est au point que des PC apparaissent maintenant sans graveur, tellement on leur préfère les disques externes USB ou Ethernet (les ventes de galettes vierges s'essoufflent aussi), et où pour l'utilisation directe par les logiciels on met de plus en plsu de trucs sur des disques sans moteur à mémoires Flash dont la capacité s'accroit aussi rapidement.

Franchement s'il y a des technologies plus importantes à développer c'est pour les disques durs où des progrès considérables sont encore possibles pour les grosses capacités avec encore une augmentation de densité (pour améliorer leur temps d'accès qui est de toute façon bien meilleur que n'importe quel système de galette optique, et une réduction de taille.

De même les connexions réseau deviennent de plus en plus importante (on décentralise de plus en plus les données, et encore plus pour l'archivage) : le NAS pour tous, et le stockage "Cloud" (économique aussi quand il permet le partage aussi des infos pour plus de monde qui n'est pas obliger d'avoir chacun sa propre copie, par exemple pour stocker des médias publiés comme les films ou la musique) se développent beaucoup.

Le NAS servira pour les données réellement personnelles (et ses propres photos qu'on partage en famille ou avec ses amis, si on ne les met pas déjà sur un réseau social en ligne comme FlickR, Twitter ou Facebook) qu'on ne veut pas justement partager avec n'importe qui (mais même dans ce cas, ces données personnelles proviennent d'autres fournisseurs de service, comme les banques ou l'administration fiscale, ou les sites marchands, qui de plus en plus permettent de conserver en ligne des données personnelles sur un compte de l'utilisateur).

Pour stocker des logiciels installés, c'est pareil : nombre de logiciels savent maintenant se mettre à jour à partir du site qui les produit, on installe de moins en moins de chose, le téléchargement est juste là pour gérer un cache local qu'on a de moins en moins besoin d'archiver.

Pour stocker nos mails ou nos communications interpersonnelles, là encore cela passe par les fournisseurs de messagerie et de systèmes communicants qui proposent presque tous le stockage et l'archivage des messages échangés, ce qui permet d'y accéder aussi de n'importe où, même d'un autre PC qui ne nous appartient pas.

Le stockage réseau et en ligne se développe tellement qu'on a de moins en moins besoin de stockage local, sauf pour les travaux personnels inachevés. L'autre intérêt est aussi qu'on n'a plus à s'occuper soi-même des sauvegardes.

Qui utilisera donc cette galette optique de 2 To ? Quelques applications professionelles ou administratives qui ne veulent pas dépendre d'un service externe pour la conservation de leurs données à très long terme : cas des bibliothèques et des archives légales (par exemple comptables, judiciaires, contractuelles dans les systèmes CRM), les producteurs de contenus artistiques pour leur travail en cours (avant la distribution officielle), les services en ligne (pour l'archivage des comptes de leurs utilisateurs, bien que là aussi ils mettent en place aussi des archivages externalisés et mutualisés), enfin les fournisseurs d'hébergement (bien que là aussi, pour réduire les coûts de maintenance, ils préféreront nettement les archives sur disques durs).

Les galettes optiques n'ont pas d'avenir tant qu'elles ne seront pas réinscriptibles et aussi peu fiables pour la conservation à long terme, et tant qu'elles ne seront pas mieux protégées mécaniquement, chimiquement, et radio-optiquement, comme les disques durs grâce à leur blindage externe.

Vive alors les systèmes magnétiques (ou magnéto-optiques).

Je ne crois pas du tout d'ailleurs que ces galettes serviront à la distribution de médias haute résolution (4K), alors que ces contenus précieux et chers à produire seront nettement mieux protégés et moins facilement réplicables par une distribution en ligne (merci à l'Internet THD pour ceux qui seront éligibles à ce mode de distribution, beaucoup se contentant des contenus en HD que les appareils de lecture savent rendre de façon bien meilleure et suffisante pour beaucoup et pour bien des contenus) et avec les systèmes cryptographiques (pour protéger les licences légales).

Le #1054662
Pour preuve que cette techno n'a pas d'avenir pour la distribution des contenus: les ventes de médias sur support DVD stagnent ou régressent chez tous les distributeurs (même les vendeurs en ligne), le BluRay ne décolle pas vraiment non plus (et est resté largement absent des rayons des distributeurs).

L'avenir est bien la distribution des médias en ligne ou diffusés (en streaming ou par abonnement aux sites VOD et autres bouquets de chaines). Pour le reste, il restera les ventes en salles de spectacles et cinémas pour ceux qui veulent un grand écran ou une grande scène, pour l'ambiance qu'ils n'auront jamais chez eux.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]