Centres d'appels : 8000 emplois menacés d'ici fin 2014 à cause de Free Mobile ?

Le par  |  29 commentaire(s) Source : Le JDD
free-mobile

Le syndicat des professionnels des centres d'appel continue de dresser un bilan très critique de l'arrivée de Free Mobile et de ses tarifs agressifs sur le marché mobile. Il estime que 4000 emplois ont déjà été détruits dans la branche, et autant à venir.

L'arrivée de Free Mobile en tant que quatrième opérateur du marché français de la téléphonie mobile a marqué un certain nombre de bouleversements dans le secteur. Les prix bas de ses offres et la mise en avant de forfaits sans engagements ont créé des mouvements importants de clients et réduit brutalement l'activité des autres acteurs, les obligeant à revoir en urgence leur modèle économique.

Cela est passé par des plans de départs volontaires et une refonte des relations avec les sous-traitants. Les centres d'appel ont fait partie des éléments en partie sacrifiés par les opérateurs et le SP2C, syndicat des professionnels des centres de contact, avertissait deux mois après le lancement de Free Mobile du risque de perte de 10 000 emplois dans le secteur.

SP2C logoDeux ans plus tard, le SP2C publie des chiffres venant confirmer son pessimisme initial. Publiés par le JDD, ils indiqueraient que le secteur a détruit 4000 emplois sur un an et que 4000 autres devraient disparaître à fin 2014.

La chute d'activité du secteur pourrait être de 20 à 25% cette année et représenter un recul allant jusqu'à 500 millions d'euros tandis que le nombre de salariés a été réduit de 15% sur deux ans. Même si son président ne jette pas la pierre à Free Mobile, il constate les bouleversements du secteur et leur conséquence : une délocalisation des centres d'appels à l'étranger.

Un sujet sensible pour le gouvernement mais dont l'effet d'inertie reste difficile à contrer rapidement. Le JDD rappelle qu'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, doit rencontrer les syndicats et faire le point sur le soutien des emplois des centres d'appels en France.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1494552
On parle de centre d'appel en France là ?
Le #1494562
Est-ce aux abonnés mobiles de payer des emplois inutiles? Telle est la question.

Free ou pas Free les centres d'appel en France deviennent denrée rare car progressivement délocalisés.
Alors perte d'emplois à l'étranger financés par les abonnés Français?
Le #1494582
Méchant Free, il oblige les gentils à délocaliser alors que eux ils sont gentils et ça les rend tout tristes.
Le #1494612
phebus a écrit :

Est-ce aux abonnés mobiles de payer des emplois inutiles? Telle est la question.

Free ou pas Free les centres d'appel en France deviennent denrée rare car progressivement délocalisés.
Alors perte d'emplois à l'étranger financés par les abonnés Français?


Emplois inutiles pour toi peut être mais aujourd'hui un mobile sur deux qui est vendu est un smartphone et ce ne sont pas toujours des geeks ou des technophiles qui s'en servent.

Donc ils appellent pour avoir une assistance quant à leur utilisation.


Le #1494632
Franchement quand je lis les commentaires je comprend la situation de ce pays . On applaudis le low cost comme le juste prix et on pleure que nos enfants ne trouve plus de travail ou des emplois sous payé . Continuons le jeu de l'autruche et allons pleurer aux elections sur l emplois . L incohérence des personnes me navrent ....
Le #1494672
A mon avis, Free sert de bouc-émissaire pour la migration des centres d'appel...

Les 8000 emplois ne seront pas détruits, ils seront seulement délocalisés...
Le #1494722
Bien souvent, dans les centres d'appels les téléopérateurs (trices) sont employés à mi-temps, un peu comme les caissières d'hypermarchés.
Une perte d'emploi dans ce secteur d'activité n'est pas ou peu catastrophique, car déjà, ces employés sont presque obligés d'avoir un second mi-temps en parallèle.
Vivre avec un seul "petit boulot" est pratiquement impossible.
Le #1494812
Roosvelt a écrit :

phebus a écrit :

Est-ce aux abonnés mobiles de payer des emplois inutiles? Telle est la question.

Free ou pas Free les centres d'appel en France deviennent denrée rare car progressivement délocalisés.
Alors perte d'emplois à l'étranger financés par les abonnés Français?


Emplois inutiles pour toi peut être mais aujourd'hui un mobile sur deux qui est vendu est un smartphone et ce ne sont pas toujours des geeks ou des technophiles qui s'en servent.

Donc ils appellent pour avoir une assistance quant à leur utilisation.


Bien souvent il suffit de lire attentivement le mode d'emploi, disponible chez le constructeur, encore faut-il faire l'effort !
Le #1494822
matinciel a écrit :

On parle de centre d'appel en France là ?


+1, c'est le genre de précision qu'on aimerait limite voir dans le titre...
Le #1494862
Roosvelt a écrit :

phebus a écrit :

Est-ce aux abonnés mobiles de payer des emplois inutiles? Telle est la question.

Free ou pas Free les centres d'appel en France deviennent denrée rare car progressivement délocalisés.
Alors perte d'emplois à l'étranger financés par les abonnés Français?


Emplois inutiles pour toi peut être mais aujourd'hui un mobile sur deux qui est vendu est un smartphone et ce ne sont pas toujours des geeks ou des technophiles qui s'en servent.

Donc ils appellent pour avoir une assistance quant à leur utilisation.


ouai et 9 fois sur 10 on tombe sur un non geek qui lit bêtement son listing de questions à l'écran.
Avez vous branché la prise, l'ecran est il allumé, ...
Et le 1/10 qui est doué il y reste pas longtemps car il trouve mieux
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]