Chrome Apps : applications puissantes pour le bureau de l'ordinateur

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Google
Chrome_logo.GNT

Google inaugure de nouvelles applications dans une section " Pour votre ordinateur " du Chrome Web Store. À base de technologies Web, elles se lancent en dehors du navigateur Chrome dont elles exploitent le moteur d'exécution et peuvent fonctionner hors ligne.

Depuis plusieurs mois, Google parle d'applications dites packagées. Elles sont aujourd'hui introduites de manière plus officielle via une nouvelle section du Chrome Web Store intitulée Pour votre ordinateur.

De telles applications tirent parti de technologies Web ( HTML5, JavaScript, CSS ) et se lancent avec leur propre fenêtre en dehors du navigateur, en l'occurrence Google Chrome dont elles exploitent le moteur d'exécution. Elles offrent un mode hors connexion par défaut et ont accès à des API qui ne le sont pas pour les applications Web traditionnelles.

Elles peuvent interagir avec des périphériques connectés à l'ordinateur, se connecter à des services de stockage en ligne, se mettre à jour automatiquement en tâche de fond. Ces applications bénéficient des fonctionnalités de sécurité de Chrome comme le sandboxing.

C'est en fait un nouvel étage d'une fusée que Google met en place et qui vient compléter le récent remaniement du centre de notifications et le lanceur d'applications de Chrome. Ces applications sont toutefois pour le moment disponibles pour Chrome pour Windows et avec Chrome OS. Elles le seront bientôt pour OS X et Linux.

Chrome-Apps-Pixlr-Touch-Up Chrome-Apps-Wunderlist

Google fait une analogie entre ces applications pour l'ordinateur et les applications pour smartphone et tablette. À voir aussi si elles ne vont pas marcher sur les plates bandes des applications pour Windows 8 en environnement Modern UI.

Pour être tout à fait exact, ces Chrome Apps ne sont pas une nouveauté. Pour les cinq ans du navigateur Chrome, Google a toutefois voulu marquer le coup.

On se souviendra par ailleurs du projet Prism de Mozilla Labs d'il y a plusieurs années mais qui a été abandonné. Son but était une plateforme reposant sur le moteur Gecko de Firefox pour exécuter des applications Web autonomes.

Le contexte a changé mais cela ne veut pas dire que les Chrome Apps rencontreront le succès.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1469472
On nous parle "d'applications puissantes" sans rien dire de ce qu'elles ont de puissantes. De ce que j'en vois on est plus dans le domaine du gadget (un genre de nouveau widget) que dans la véritable application (terme galvaudé aujourd'hui à cause des smartphones).

Si c'est pour se retrouver avec des pense-bêtes, des horloges, des lecteurs de flux RSS, des jeux casu ou des applis météos...
Le #1469632
Tout ça c'est pas bien nouveau

Le #1470512
Si, c'est un peu nouveau grâce aux API de Chrome, au lanceur d'application.

Ceux qui n'ont jamais développé ce genre d'applications ne peuvent pas se rendre compte comme on est limité en utilisant Javascript et CSS et HTML.

C'est dommage que l'article ne décrive pas un peu ces API de Chrome. On les trouve à http://developer.chrome.com/extensions/api_index.html

Par exemple, il y a l'API "chrome.storage" qui permet de stocker des données sur le disque de l'utilisateur, qui est plus puissante que l'API "localStorage" de HTML5, laquelle donnait plus de possibilités que les cookies de Javascript.

Les API de Google Chrome sont encore trop peu nombreuses pour concurrencer les API de Windows, mais c'est un pas en avant très intéressant.
Le #1470622
billgatesanonym a écrit :

Si, c'est un peu nouveau grâce aux API de Chrome, au lanceur d'application.

Ceux qui n'ont jamais développé ce genre d'applications ne peuvent pas se rendre compte comme on est limité en utilisant Javascript et CSS et HTML.

C'est dommage que l'article ne décrive pas un peu ces API de Chrome. On les trouve à http://developer.chrome.com/extensions/api_index.html

Par exemple, il y a l'API "chrome.storage" qui permet de stocker des données sur le disque de l'utilisateur, qui est plus puissante que l'API "localStorage" de HTML5, laquelle donnait plus de possibilités que les cookies de Javascript.

Les API de Google Chrome sont encore trop peu nombreuses pour concurrencer les API de Windows, mais c'est un pas en avant très intéressant.


Sauf qu'il n'y a rien de plus stupide que de vouloir vendre à tout prix un monde web, quitte à essayer de le maquiller en pseudo-natif. C'est pas qu'une simple question du nombre d'API disponible. C'est aussi que lorsque l'on développe, on est censé choisir les technologies en fonction des besoins et des contraintes. Pas le contraire, et c'est pourtant ce qui se fait de plus en plus.

Pourquoi je voudrais à tout prix que toutes mes applis fonctionne dans ou avec un navigateur, obligeant la présence d'une surcouche totalement inutile rajoutant des contraintes et limitations supplémentaires aux développeurs, sans parler des problèmes d'optimisation, de consommation de ressources ou de sécurité ? C'est juste contre-productif et ne repose que sur des volontés marketing.

Et je passe sous silence la façon dont les philanthropes de Google essaient systématiquement de s"implanter dans chaque activité, chaque besoin, chaque outil ou technologie. Petit à petit. Rassurant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]