Brevets : Cisco prend ses précautions face aux délires du consortium Rockstar

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Ars Technica
logo Cisco

L'équipementier réseau Cisco s'attaque au consortium Rockstar, gestionnaire des brevets chèrement acquis de Nortel, pour l'empêcher d'attaquer ses clients.

Les brevets mobiles de l'équipementier canadien Nortel, alors en faillite, avaient été convoités un temps par Google avant d'être récupérés au prix fort de 4,5 milliards de dollars (la mise de départ était de moins de 1 milliard de dollars) par un groupe d'entreprises comptant Apple, Microsoft ou BlackBerry.

Ces brevets ont été confié à une structure de gestion créée pour l'occasion, le consortium Rockstar, chargée de les faire fructifier pour le compte de ces sociétés. Longtemps restée silencieuse, cette entité s'est réveillée en attaquant les acteurs de l'écosystème Android en novembre 2013.

Google, qui n'a cessé d'accumuler de la propriété intellectuelle pour mieux défendre sa plate-forme Android, a rapidement réagi en contre-attaquant à son tour, mettant en avant le rôle de patent troll du consortium, à un moment où ces derniers sont dans le collimateur du gouvernement américain.

Cisco_Nouveau_LogoMais Google n'est pas seul à s'inquiéter de l'agressivité de Rockstar : l'équipementier réseau Cisco a également déposé une plainte contre le consortium auprès d'une cour du Delaware (Etat fédéral propice aux détenteurs de propriété intellectuelle) pour tenter de l'empêcher d'attaquer certains de ses gros clients.

Le groupe va tenter de faire reconnaître qu'il n'utilise pas les brevets avancés par Rockstar, pas plus que ses clients, qui sont notamment plusieurs câblo-opérateurs utilisant des équipements Cisco et visés par le consortium.

Rockstar consortium logo Il va notamment tenter de démontrer que Cisco et Nortel ont été des concurrents loyaux pendant des décennies, occupant les mêmes segments de marché sans pour autant jamais s'attaquer ni même se menacer sur les brevets, et qu'au contraire Rockstar et ses filiales tentent d'extorquer des droits de licence abusifs sur ces mêmes brevets.

Cisco reproche à Rockstar de ne pas prendre en compte les accords de licence qu'avait mis en place Nortel avec les organismes de standardisation internationaux pour une utilisation libre ou raisonnable de ses brevets...comme ces patent trolls dont le gouvernement américain veut limiter le pouvoir de nuisance.

Pour l'avocat de Cisco, Rockstar, et les entreprises qui tirent les ficelles derrière, se rendent compte que le prix payé pour ces brevets était beaucoup trop élevé par rapport à leur valeur (mais le but à l'époque était avant tout d'empêcher Google de mettre la main dessus), conduisant à des attitudes très agressives mais non justifiées pour tenter de grappiller autant que possible.

A noter également que Cisco vient de signer un gros accord de licences croisées avec Google, ce qui peut donner aux deux entreprises des munitions supplémentaires dans leur lutte contre le consortium Rockstar, tout en essayant de décourager les attaques potentielles d'autres patent trolls à l'avenir.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1648992
Plutôt que de s'armer pour faire l'escalade de la violence à coups de brevets bidons (enfin, pour disons 90% d'entre eux), ils feraient mieux de militer pour faire sauter ce système du "je peux breveter tout et n'importe quoi, même pourquoi pas la vie si je m'appele Monsanto". En jouant les gros bras avec un arsenal de brevets ils participent au problème au lieu de le régler...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]