Les femmes écriraient un meilleur code que les hommes

Le par  |  16 commentaire(s)
bug_post

Dans l'Open Source, le code écrit par les femmes obtient un taux d'acceptation supérieur à celui des hommes. Selon une étude, cela n'est toutefois vrai que si leur genre est caché !

Réalisée par des chercheurs des départements informatiques de l'université d'État polytechnique de Californie et de l'université d'État de Caroline du Nord aux États-Unis, une étude tend à démontrer que le code informatique produit par des femmes est de meilleure qualité que celui de leurs homologues de la gent masculine.

GitHub-OctocatL'étude s'appuie sur l'analyse de près de 1,4 million d'utilisateurs de la célèbre plateforme de partage de code open source GitHub pour lequel le genre du contributeur a pu être identifié. Cette identification a été possible directement via le profil de l'utilisateur ou avec une correspondance entre une adresse email et un profil sur Google+.

Il s'avère que 78,6 % des changements proposés par des femmes pour des dépôts sur GitHub - et avec les principaux langages de programmation - ont été acceptés. À comparer à un taux de 74,6 % pour les hommes. Contrairement à ce à quoi les chercheurs s'attendaient (compte tenu de la littérature existante dans ce domaine), les résultats montrent donc que les contributions de femmes ont tendance à être plus souvent acceptées que celles des hommes.

Les instigateurs de l'étude ont cherché la petite bête afin de savoir s'il existait un lien avec par exemple le fait que les contributions des femmes sont plus courtes et ainsi plus simples à évaluer, le langage de programmation employé ou encore des soumissions qui répondent à des problèmes connus. Ils n'ont trouvé aucune corrélation de ce type.

Par contre, avec des personnes non connues de la communauté GitHub, soit des utilisateurs qui ne sont pas explicitement autorisés, les résultats obtenus ne sont pas du même ordre. Le taux d'acceptation des contributions par les femmes est de 71,8 % lorsqu'elles utilisent un profil neutre, et tombe à 62,5 % lorsque leur genre est identifiable. " Il y a une chute similaire pour les hommes mais l'effet n'est pas aussi fort ", écrit l'étude.

" Les femmes ont un taux d'acceptation global des contributions plus élevé mais quand elles ne sont pas connues et que leur genre est identifiable, elles ont un taux d'acceptation plus bas que les hommes. […] Nous voyons des preuves de sexisme. "

Relayée par la BBC et publiée par la publication scientifique en ligne PeerJ (PDF), l'étude doit encore être évaluée par des pairs.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1881040
C'est parce qu’il y a une plus d'homme, donc plus de probabilité d'accueillir des porcs dans le groupe de développement. C'est pas du sexisme, mais il faut aussi éviter de tirer des conclusion bancales comme celles dans l'article ...

De toute façon il y a deux groupes : les bon développeurs et les mauvais, pas de critère de sexe dans l'histoire.
Le #1881041
markus a écrit :

C'est parce qu’il y a une plus d'homme, donc plus de probabilité d'accueillir des porcs dans le groupe de développement. C'est pas du sexisme, mais il faut aussi éviter de tirer des conclusion bancales comme celles dans l'article ...

De toute façon il y a deux groupes : les bon développeurs et les mauvais pas de critère de sexe dans l'histoire.


+1, c'est bien les pourcentages, mais ça serait sympa d'avoir aussi les chiffres bruts, parce que là la différence risque d'être supérieure à quelques % ....

Sinon, d'où vous sortez le "cela n'est toutefois vrai que si leur genre est caché " de l'accroche ? Dans le reste de l'article on dirait au contraire que le genre n'est pas caché (?)


Bon du coup je me tape la lecture rapide du vrai article (merci les journalistes qui interprètent de travers) : autour de la page 6 :

- pour les chiffres que vous mettez en avant (78,6% vs 74,6%), le genre n'était ni caché ni pas caché, ce sont les chiffres globaux des personnes incluses. Les auteurs ont utilisé une technique pour automatiser la récupération du genre via les profils Google+, mais n'ont pas vérifié, pour cette partie qu'il n'était pas "devinable" à partir du profil Github - genre des pseudo comme "julie22" ou "robert85" ou la photo de profil qui va bien.

- sur la question des chiffres bruts, environ 140k commit par des femmes vs 2892k commits par des hommes (soit 20 fois plus)

- possiblement un gros biais dans les utilisateurs au genre identifié (vu qu'on se limite à la récupération via le compte Google+, on ne prend que les kikoolols qui sont sur ledit Google+)

- pour la partie "genre inconnu vs genre connu", la taille d'échantillon n'est pas communiquée

- la chute des taux d'acceptation quand le genre est connu (pour les hommes comme pour les femmes) n'est pas expliquée. Si cette chute est plus marquée pour les femmes que les hommes quand ils sont "outsiders", elle est très nettement plus marquée pour les hommes que pour les femmes quand ils sont "insiders"

- la "discussion" d'une page et demie (wow, même moi j'en fais des plus longues !) est globalement assez orientée...

Bref, un joli papier féministe qui ne fait guère avancer le schmilblik....
Le #1881045
bugmenot a écrit :

markus a écrit :

C'est parce qu’il y a une plus d'homme, donc plus de probabilité d'accueillir des porcs dans le groupe de développement. C'est pas du sexisme, mais il faut aussi éviter de tirer des conclusion bancales comme celles dans l'article ...

De toute façon il y a deux groupes : les bon développeurs et les mauvais pas de critère de sexe dans l'histoire.


+1, c'est bien les pourcentages, mais ça serait sympa d'avoir aussi les chiffres bruts, parce que là la différence risque d'être supérieure à quelques % ....

Sinon, d'où vous sortez le "cela n'est toutefois vrai que si leur genre est caché " de l'accroche ? Dans le reste de l'article on dirait au contraire que le genre n'est pas caché (?)


"Le taux d'acceptation des contributions par les femmes est de 71,8 % lorsqu'elles utilisent un profil neutre, et tombe à 62,5 % lorsque leur genre est identifiable."

Je pense qu'ils parlent de ces deux situations :

- Le code est pushed, on sait pas si c'est une femme ou un homme, le code est accepté on demande ensuite le sexe : il y a plus de femme.

- Le code est pushed, on sait que c'est une femme ou un homme, le code est accepté, il y a plus d'homme.

Par contre plus loin, on peut lire : " Il y a une chute similaire pour les hommes mais l'effet n'est pas aussi fort ".

Du coup c'est vraiment une étude qui se base sur quelques grains de poussière et faire des conclusions du genre : "TOUT les utilisateurs de Github et les owner de repo sont de gros machos, les femme codent beaucoup mieux et sont humiliés en permanence".

Bref, une étude vraiment bidon, histoire de faire quelques vagues et générer deux trois tweets de femen en chaleur ...

Désolé je me suis emporté

Le #1881046
"Du coup c'est vraiment une étude qui se base sur quelques grains de poussière et faire des conclusions du genre : "TOUT les utilisateurs de Github et les owner de repo sont de gros machos, les femme codent beaucoup mieux et sont humiliés en permanence".

Bref, une étude vraiment bidon, histoire de faire quelques vagues et générer deux trois tweets de femen en chaleur ...

Désolé je me suis emporté"

Tu ne t'es pas emporté du tout, c'est la triste réalité
Le #1881049
skynet a écrit :

"Du coup c'est vraiment une étude qui se base sur quelques grains de poussière et faire des conclusions du genre : "TOUT les utilisateurs de Github et les owner de repo sont de gros machos, les femme codent beaucoup mieux et sont humiliés en permanence".

Bref, une étude vraiment bidon, histoire de faire quelques vagues et générer deux trois tweets de femen en chaleur ...

Désolé je me suis emporté"

Tu ne t'es pas emporté du tout, c'est la triste réalité


Oui il vaut mieux faire des papiers féministes de nos jours, c'est meilleur pour la carrière
https://www.theguardian.com/science/2015/jun/13/tim-hunt-hung-out-to-dry-interview-mary-collins
Le #1881056
bugmenot a écrit :

skynet a écrit :

"Du coup c'est vraiment une étude qui se base sur quelques grains de poussière et faire des conclusions du genre : "TOUT les utilisateurs de Github et les owner de repo sont de gros machos, les femme codent beaucoup mieux et sont humiliés en permanence".

Bref, une étude vraiment bidon, histoire de faire quelques vagues et générer deux trois tweets de femen en chaleur ...

Désolé je me suis emporté"

Tu ne t'es pas emporté du tout, c'est la triste réalité


Oui il vaut mieux faire des papiers féministes de nos jours, c'est meilleur pour la carrière
https://www.theguardian.com/science/2015/jun/13/tim-hunt-hung-out-to-dry-interview-mary-collins


Et même côté justice

http://www.gentside.com/violence-conjugale/violence-conjugale-comment-reagissent-les-gens-quand-la-victime-est-un-homme_art62235.html

Mais bon, on va arrêter là car si on dénonce également ces excès, on va passer pour de vieux machos réactionnaires.
Le #1881060
Une étude bidon comme on en a l'habitude.
Le #1881064
Encore une étude ridicule... Comme le dit très bien Markus, il y a plus d'hommes en info et les quelques femmes qui font de l'info sont de vraie passionnée car elles doivent imposer leur vision de leur vie à leur parents, à leurs amis et se battre pour trouver leur place dans ce milieu, malheureusement beaucoup trop masculin encore aujourd'hui.

Moi je dis, vivement que plus de femme s'intéressent à l'informatique, elles ont tout à fait leur place dans ce milieu.

Cependant, faire des études bancales de ce genre, c'est d'un ridicule...
Le #1881065
Jean Ferrat n'avait pas tort quand il chantait: "La femme est l'avenir de l'homme"
Le #1881069
Safirion a écrit :

Encore une étude ridicule... Comme le dit très bien Markus, il y a plus d'hommes en info et les quelques femmes qui font de l'info sont de vraie passionnée car elles doivent imposer leur vision de leur vie à leur parents, à leurs amis et se battre pour trouver leur place dans ce milieu, malheureusement beaucoup trop masculin encore aujourd'hui.

Moi je dis, vivement que plus de femme s'intéressent à l'informatique, elles ont tout à fait leur place dans ce milieu.

Cependant, faire des études bancales de ce genre, c'est d'un ridicule...


Le pire c'est que peu le veulent réellement !
A l'endroit où je bosse on leur fait des ponts d'or pour qu'elles viennent, alors qu'elles ne font que 5% de nos effectifs. Les conditions d'entrée leur sont même plus favorables.
Après, ça reste leur choix....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]