Le ver Conficker n'est pas encore de l'histoire ancienne

Le par  |  0 commentaire(s)
Virus

Le ver informatique Conficker continue de répandre avec des entreprises qui n'ont pas toutes appliqué le patch correctif prodigué par Microsoft.

VirusBitDefender publie ce jour son classement des dix principales e-menaces détectées au mois de juin 2009. Sans véritable surprise, les chevaux de Troie font la course en tête en plaçant cinq représentants dans ce Top 10, le premier d'entre eux étant un banal adware qui se diffuse via des sites Web malveillants.

Le plus étonnant dans ce Top 10 BitDefender est sans doute la toujours présence du fameux ver informatique Conficker, encore appelé Downadup ou Kido. Une e-menace en léger recul selon l'éditeur, mais enfin elle date tout de même de fin 2008 et Microsoft n'avait pas ménagé ses efforts pour alerter les utilisateurs Windows à son sujet.

Dès octobre 2008, la firme de Redmond avait ainsi publié un correctif, allant jusqu'à faire exception à son Patch Tuesday, pour combler la vulnérabilité exploitée par Conficker et ainsi enrayer sa propagation. En début d'année, Microsoft s'est notamment allié avec l'ICANN pour apporter une réponse globale à cette menace et a offert une récompense de 250 000 dollars pour toute information susceptible d'aboutir à l'arrestation de la ou des personnes se cachant derrière ce nuisible ( voir notre actualité ).

" De nombreuses entreprises continuent de se faire infecter, car elles n'ont pas encore appliqué les hotfixs proposés par Microsoft ", indique Marc Blanchard, Directeur des Laboratoires BitDefender en France. Il précise néanmoins qu'avec une solution antivirus à jour, le ver est bloqué à son arrivée mais " continuera d'effectuer des tentatives d'infections " à défaut de l'application du patch.

Selon le Conficker Working Group, le nombre d'adresses IP uniques infectées par Conficker est passé de 3,7 millions fin mai à 5,1 millions fin juin. Le nombre de machines infectées est de l'ordre de 25 à 75 % de ce total, soit un minimum de 1,25 million d'ordinateurs. Trend Micro qui relaie cette estimation, fait état pour sa part de près de 1,9 million de machines infectées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]