La Corée s'équipera prochainement de bus électriques à rechargement par induction

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Dvice
Bus OleV Corée

Les transports en commun sont certainement les véhicules qui profitent le plus des avancées technologiques au niveau des énergies renouvelables. La Corée du Sud vient ainsi de présenter ses bus à induction.

Elon Musk a étonné lorsqu’il a présenté le système d’échange automatisé des batteries de ses véhicules Tesla le mois dernier. La Corée envisage cependant une technique plus complexe pour assurer une autonomie illimitée à ses bus électriques.

Corée bus à induction Pas besoin de caténaires, de rechargement rapide sur des bases dédiées ou d’échange de batteries, la Corée mise sur la recharge par induction directement incluses dans la chaussée.

On savait que Volvo travaillait déjà sur le projet de routes permettant de recharger continuellement les véhicules, et que divers projets ont abordé la recharge par induction jusqu’ici.

Mais l’institut de sciences de Corée du Sud (KAIST) semble bien déterminé à concrétiser ce projet et a présenté un véhicule baptisé OLEV qui est capable de recharger sa batterie alors qu’il est en déplacement.

Les chercheurs ont indiqué que l’électricité serait présentée sous la forme d’un champ magnétique, apporté par des câbles électriques situés sous la route.

D’après les scientifiques seul 5 à 10% du réseau routier devrait être équipé en câbles pour proposer une autonomie illimitée aux véhicules. Dans un premier temps, deux bus OLEV devraient être utilisés en test en Corée, le programme visant l’utilisation d’une dizaine d’entre eux d’ici 2015.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1433972
"champ magnétique, apporté par des câbles électriques situés sous la route." ... Le principe semble intéressant mais quelle est le coût total de l'électricité nécessaire pour bénéficier de ce genre de transport ? Cela est-il plus rentable que le pétrole ?

Sans compter qu'il faudra refaire les routes ... ouais, ouais, ouais ... joli sur le papier mais dans la réalité, l'idée semble déjà moins bonne ...

PS : Le champ magnétique devra être relativement intense ... Bonjour les pacemakers, les ordinateurs, les smartphones, etc ...
Le #1434152
Ils vont surement faire en sorte que le champs soit trop faible apres 20Cm de la route.
Comme ça les petit malin ne pourront pas leur piquer de l'energie pour recharger leur portable et autre.

Le bas du bus sera surement blindé pour ne pas justement interferer avec les pacemaker et tout le tralala.

Ou pas...
Le #1434252
Eildosa a écrit :

Ils vont surement faire en sorte que le champs soit trop faible apres 20Cm de la route.
Comme ça les petit malin ne pourront pas leur piquer de l'energie pour recharger leur portable et autre.

Le bas du bus sera surement blindé pour ne pas justement interferer avec les pacemaker et tout le tralala.

Ou pas...


Je pense que si ce principe est "adopté", ca se passera comme tu le décris Mais ce qui me laisse un peu septique c'est le coût de l'énergie. Ca se veut écologique (pas d'émission de gaz) mais quid de la pollution engendrée pour la production de l'électricité supplémentaire ? ... A suivre.
Le #1434602
Ou comment recréer un réseau de bus qui sera encore dépendant d'un réseau électrique précis dans l'espace. Le principe existe en réalité déjà dans de nombreuses villes avec les câbles aériens (ex Genève) qui est lui bcp moins coûteux à poser et à maintenir qu'un système creusé sous la route...
Le #1434782
Sa fait un moment que les constructeurs pourraient le faire aussi pour les voitures électriques , a chaque fois que le feux passe au rouge et hop hop...toujours sa de gagner.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]