Cyberespionnage : les USA poursuivent cinq officiers chinois !

Le par  |  3 commentaire(s)
USA-FBI-Chine-officiers-hackers-Sun-Kailiang

Le département de la Justice des États-Unis inculpent cinq hackers pour cyberespionnage. Pas n'importe quels hackers puisque ce sont des officiers de l'armée chinoise.

C'est une première. La justice américaine inculpe cinq officiers de l'armée chinoise de cyberespionnage et espionnage économique. Ces hackers - et donc par voie de conséquence la Chine - sont accusés d'avoir piraté ou tenté de pirater six entreprises américaines spécialisées dans l'énergie nucléaire, la métallurgie et les produits solaires.

" Il s'agit d'une affaire d'espionnage économique par des membres de l'armée chinoise. Ce sont les premières poursuites jamais engagées à l'encontre d'un acteur étatique pour ce type de piratage ", déclare le procureur général des États-Unis

Eric Holder parle d'apporter une " réponse agressive " compte tenu des secrets commerciaux et informations sensibles volés dans cette affaire, et sur une période allant de 2006 à 2014. Pour les seuls faits d'espionnage économique, les officiers chinois risquent jusqu'à 15 ans de prison mais il y a bien d'autres chefs d'inculpation.

Selon le Washington Post, l'espionnage industriel chinois coûterait entre 24 milliards et 100 milliards de dollars par an à l'économie américaine.

Les cinq officiers inculpés sont présentés comme faisant partie de l'unité 61398 de l'Armée de libération du Peuple. Début 2013, Mandiant, qui est aujourd'hui la propriété de FireEye, avait publié un rapport sur une série de cyberattaques impliquant cette unité secrète de l'armée chinoise.

Sauf qu'entre-temps, il y a eu la série de révélations liées aux documents fuités par Edward Snowden. Difficile dès lors de faire endosser aux États-Unis la seule posture de victime...

Du temps où il était réfugé à Hong Kong avant de gagner la Russie, Edward Snowden avait déclaré vouloir démontrer " l'hypocrisie du gouvernement US quand celui-ci déclare qu'il ne vise pas les infrastructures civiles, contrairement à ses adversaires. "

Autant dire qu'il va y avoir un sérieux regain de tension entre les États-Unis et la Chine. Les démentis et accusations mutuelles de cyberespionnage ne vont assurément pas manquer.

Ci-dessous, les cinq officiers chinois inculpés par les États-Unis et recherchés par le FBI avec les charges retenues et leurs noms de hackers :

USA-FBI-Chine-officiers-hackers-Wang-Dong USA-FBI-Chine-officiers-hackers-Sun-Kailiang 
USA-FBI-Chine-officiers-hackers-Wen-Xinyu USA-FBI-Chine-officiers-hackers-Huang-Zhenyu 
USA-FBI-Chine-officiers-hackers-Gu-Chunhui 

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1745662
Intéressant cet article !
Le #1745682
Ils sont jeunes ils sont beau ( sauf le premier ), ils jouent au ping pong et sont accessoirement agents secret

Ce sont les cHinACKERS !!!
Le #1745762
Les autres pays devrait aussi poursuivre les USA pour la même chose. Le problème, c'est qu'ils sont ben trop moutons pour que cela arrive.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]