Deloitte : pas trop vite sur les tablettes tactiles

Le par  |  0 commentaire(s)
Deloitte_logo

Les tablettes vont-elles déferler sur le monde ces prochaines années et renverser les équilibres du côté des ordinateurs, comme certains analystes l'affirment déjà ? Le cabinet Deloitte propose une vision plus mesurée.

Deloitte_logoEchaudés par l'exemple du marché des netbooks qui devait connaître une croissance faramineuse ces prochaines années et qui montre déjà des signes de ralentissement, les analystes se montrent plus partagés concernant le nouveau segment des tablettes tactiles.

Certes, certains font valoir que le concept même a les moyens de révolutionner l'industrie et qu'il possède donc les arguments pour être massivement adopté. Pour d'autres, la prudence est de mise, tous les ingrédients du succès n'étant pas encore en place.

C'est le cas du cabinet Deloitte qui vient de publier son analyse du marché du tablette. Tout en reconnaissant les avancées initiales, notamment avec l'impressionnante prise de position d' Apple avec sa tablette iPad, et qui devrait se maintenir jusqu'en 2012, il met en garde contre une euphorie trop précoce concernant l'engouement pour les tablettes.


Encore beaucoup de freins à une adoption massive
Selon lui, le volume des tablettes tactiles se comptera en dizaines de millions d'unités écoulées, et non en centaines de millions, en 2013. En France, le volume devrait être à cette date compris entre 3 et 5 millions d'unités, contre un volume de 300 000 à 400 000 unités cette année, principalement représenté par la tablette iPad, présente depuis le printemps.

La conjoncture économique ne semble pas être un frein à l'adoption des tablettes tactiles mais il existe d'autres éléments qui peuvent en ralentir la diffusion : la différenciation par rapport à d'autres équipements, l'offre de contenus ( Apple a ici une longueur d'avance ), la congestion possible des réseaux mobiles et l'absence d'infrastructures adaptées dans les marchés émergents, qui limiteront les possibilités de générer du volume.

De même, Deloitte reste prudent sur les perspectives d'adoption des tablettes tactiles en milieu professionnel, même si plusieurs fabricants ont clairement indiqué qu'il s'agissait là d'une voie à exploiter ( Cisco, Research in Motion et HP vont même lancer des produits dédiés sur ce créneau ).


Un élément de plus dans une équation économique déjà complexe
Selon le cabinet, il existe bien des opportunités du côté de certains marchés verticaux ( ceux de la santé et de l'éducation semblent les plus prometteurs ) mais il reste beaucoup à faire pour convaincre les entreprises, notamment en matière de sécurité, d'ergonomie, d'applicatifs et de compatibilité avec les infrastructures informatiques existantes.

Sous l'angle particulier des médias et des producteurs de contenus, la tablette tactile ouvre de nouveaux horizons mais représente aussi une menace pour les modèles économiques actuels. D'où l'importance d'expérimenter et d'adapter les modèles pour créer de nouveaux canaux de diffusions et de nouvelles formes de monétisation.

Cela conduira à des changements profonds à de multiples niveaux. Clairement, les médias ne peuvent pas ignorer l'arrivée de ces nouveaux supports mais elle ne doit pas pour autant calquer les mêmes modèles en espérant que l'utilisateur s'y adaptera.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]