Marché du disque : le téléchargement légal ne compense pas

Le par  |  28 commentaire(s)
musique en ligne

Chiffres à l'appui, le SNEP tire pour la énième fois la sonnette d'alarme avec un marché du disque toujours aussi morose en France et sur le déclin.

Musique ligneEn pleine période de mission gouvernementale pour tenter de trouver les ingrédients de la recette magique susceptible d'endiguer le phénomène du téléchargement illégal en France, le SNEP* divulgue quelques chiffres qui ne manqueront pas de faire leur petit effet.


Baisse globale des ventes
Selon des informations relayées par le quotidien gratuit 20minutes, le marché des ventes de disques en France (supports physiques et numériques) accuse une baisse de 17% sur le premier semestre 2007 à 317,8 millions d'euros contre 383,2 millions à la même période l'année dernière.

Principale victime, le single avec une baisse de son chiffre d'affaires de 62% alors que les albums sont un peu plus épargnés (-15,7%). A contrario, les ventes numériques ont enregistré une progression de 13,7% toujours par rapport au premier semestre 2006. 41% des revenus imputés au " numérique " proviennent du téléchargement (36% en 2006), 4% du streaming et les 55% restants de la téléphonie mobile en léger recul pour cause d'un marché des sonneries portables moins performant.

Des chiffres qui bien évidemment ne satisfont pas le SNEP, dans l'expectative des solutions qui seront proposées par la mission Olivennes.

* Syndicat national de l'édition phonographique. Association interprofessionnelle qui défend les intérêts de l'industrie du disque en France.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #183699
Bien sur qu'ils ne peuvent pas être satisfait. Attendre et améliorer l'offre légale, c'est compliqué et lent.
Le #183701
Le téléchargement illégal en faute... hum certes... Mais sont-ils en compte la myriade de sites de musique libre et les sites d'artistes vendant directement aux internautes, etc, etc ? Si ces chiffres ne sont valables que pour les grosses boites de productions alors ils ne sont pas si parlant...
Peut-être aussi que la demande globale pour l'achat a baissée... Quand on n'a pas moins de tune ... Mais aussi pourquoi acheter des morceaux payants alors qu'on peut trouver largement mieux dans la création libre et gratuite ?
Je suis à côté de la plaque ?
Le #183703
"Peut-être aussi que la demande globale pour l'achat a baissée..."
--
Je pense qu'il y a clairement de ca.
Ils sont dans une optique "s'il n'y a pas de croissance, il nous faut un bouc emissaire".
Le #183706
normal que ça baisse,avant on devait payer 15€ pour 15 titres dont seulement qquns interessants

maintenant en telechargement on achete juste les 2/3 titres qui nous interessent genre 3€ et le reste
12€ on zappe

et apres ça tape sur le piratage
Le #183711
edzilla et lekillerderpg +1
Les dynosaures vont disparaitres à nouveau ?
Le #183712
lekillerderpg
+10
Tu m'a devancé
Contrairement à ce qu'ils pensent les morceaux téléchargés légalement même avec DRM ( qui se contournent ) circulent entre potes, voisins, famille, collègues de bureau, etc., donc des ventes en moins de CD et aussi de musiques en ligne
Rajoute à ça qu'ils vendent de plus en plus de daube
Le #183714
avant d'accuser les pirates, faudrait d'abord voir les remunerations des artistes 'connus', qui gagnent des millions et qui se plaignent que le telechargement illegal, ca empeche de faire construire une nouvelle piscine.
Le #183715
Bah en même temps ils pleurent sur la baisse de Single... Peut être parce que les gens viennent de comprendre que c'est du vol

Une offre légale, de qualité, pratique et abordable n'existe toujours pas... Combien de fois devrons nous le répéter :
Louer un CD DRMisé, en 128Kb pour le même prix qu'un CD avec jaquette... Faut pas pousser.
PAreil pour la VOD, louer des épisodes de séries au même prix qu'un Coffret, qu'on garde toute la vie... A force de trop prendre les gens pour des cons bah on vend moins.
L'industrie musicale s'en est mise plein les fouilles quand du jour au lendemain, tous les vinyles on été remplacés par des CD dans les rayons. Quand il a ensuite fallut se refaire sa discothèque, racheter un lecteur. Ils n'ont pas pleuré.
Les industries vivent, meurent, sont dépassées. C'est normal.


Le ciné c'est idem. A paris, plein pot c'est 10€. Il divisent par 2, je viens deux fois (au lieu de 0) et donc... il gagnent des sous
Le #183717
tellement de daube sur le marché, bien sur y a un marché pour ca, mais y a aussi un marché pour la bonne musique.

les trucs les plus originaux (pas forcement bien mais au moins ca innove) du moments c'est en telechargement gratuit.
Le #183718
Quand il auront compris que la formule commerciale "Plus c'est con, mieux ça marche" commence à ne plus être applicable, ainsi qu'une majorité des français n'ont plus les moyens de se payer un album à 17€ (minimum) à sa sortie, peut être qu'il se bougeront un peu à changer les choses.
Sans compter que ce même album se retrouve moins de 2 ans plus tard à 10€

Perso ça fait des lustres qu'on réclame des mesures au gouvernement pour appliquer une TVA à 5.5% sur les disques (comme c'est le cas pour les livres) mais rien ne bouge depuis 7 ans
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]