e-commerce : croissance maintenue malgré la crise

Le par  |  1 commentaire(s)
ecommerce

Au premier semestre 2009, la croissance des ventes en ligne s'est maintenue en France. Les cyberacheteurs achètent plus souvent mais pour des montants moins importants.

ecommerceSelon les chiffres annoncés par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance ( Fevad ), les ventes en ligne en France ont progressé de 25 % au cours du premier semestre 2009 par rapport à la même période l'année dernière. Sur les six premiers mois de l'année, la croissance s'est maintenue pour un montant total des ventes estimé à 11,3 milliards d'euros.

Toujours plus nombreux, les cyberacheteurs français sont près de 22,5 millions, soit 1,4 million d'acheteurs en ligne supplémentaires en un an qui ont été gagnés par la fièvre cyberacheteuse. Mais s'il ont passé plus de commandes au premier semestre 2009, le montant moyen déboursé a été moindre, soit de 89 € par cyberacheteur contre 93 € au premier semestre 2008.

Ces cyberacheteurs ont un plus large choix de sites avec un compteur affichant 56 000 sites marchands contre 43 700 un an auparavant. Une hausse qui contribue à la croissance de l'e-commerce et s'explique aussi par les nombreuses enseignes de magasins physiques qui ont ouvert dans le virtuel. D'ici la fin de l'année, 60 000 sites marchands sont attendus. 

Avec Médiamétrie, la Fevad a publié le Top 15 des sites d'e-commerce qui ont été les plus visités en France au deuxième trimestre 2009 :

  • eBay : 12,5 millions de visiteurs uniques
  • PriceMinister : 10 millions
  • 3 Suisses : 8,35 millions
  • Amazon : 7,9 millions
  • La Redoute : 7,5 millions
  • Fnac : 7,3 millions
  • Cdiscount : 7,3 millions
  • Voyages-Sncf.com : 7,2 millions
  • Vente-privee.com : 5,9 millions
  • Kiabi.com : 5 millions
  • Pixmania : 5 millions
  • Rue du Commerce : 5 millions
  • Carrefour : 4,9 millions
  • Spartoo : 3,9 millions
  • Quelle.fr : 3,7 millions

Cette semaine, l'Union européenne a fait part des résultats d'une enquête menée à l'échelle du Vieux Continent selon laquelle plus de la moitié des sites qui vendent des biens électroniques ont montré des irrégularités aux droits communautaires des consommateurs ( voir notre actualité ). Pour le cas de la France, 16 sites ont été contrôlés par les autorités nationales pour 4 rappelés à l'ordre.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #518401
Et la aucune girouette du gouvernement pour souligner que le réseau est le seul endroit ou on trouve de la croissance malgré la crise.

Bon cette croissance ne compense peut-être pas la décroissance IRL (je veux dire il faudrait des chiffres précis pour comparer). Néanmoins cela prouve bien l'importance d'internet aujourd'hui et la viabilité de son modèle économique quand on l'exploite comme il faut >offrir un choix pléthorique au consommateur avec des tarifs le plus juste possible, le tout consultable n'importe quand depuis son canapé ou sa chambre : internet ou la consommation moderne.

Perso je ne me vois pas revenir en arrière, j'ai de plus en plus de mal a acheter dans les magasins classique type Boulanger / Darty : je m'y connais généralement plus que les vendeurs et je dois bruler de l'essence pour y aller (pas que cela me coute une fortune, juste que je ne vois pas l'intérêt de gaspiller mon temps et un peu de mon argent hormis un achat "urgent" ).

Résulta depuis 7 / 8 ans mes CD et JV proviennent de l'ile de Jersey, les médias vierges d'Allemagne ou du Luxembourg, mes carte mémoires / clé usb et câbles de Chine / Hong Kong, mes chemises de Thaïlande, mais je prends des produits aussi en France (gros électroménager), aux USA (produits électronique, produits d'occasion), Canada, Ukraine (vêtements), UK (fripes, petite électronique), Allemagne (vêtements), Espagne (produits d'occasions), Corée, Japon.

En gros la mondialisation enfin a la porté des "petites gens" et non réservé aux puissants, et franchement rien que pour le principe je trouve ça excellent de faire sauter tout les intermédiaire qui se sucre sur mon dos d'habitude (seul paypal se sucre ). Même si j'en conviens cela offre moins de garanties sur certains points (norme de sécurité principalement), mais avec le temps on fini par savoir ce qu'on peut et ne doit pas acheter dans certains pays (exemple la Chine, avec des tarifs imbattable et des vendeurs très pro, mais des produits pas toujours au top niveau qualité ).

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]