E-Marketing : Adobe achète la pépite française Neolane pour 600 millions de dollars

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Adobe
Neolane rachat Adobe

Après l’échec du rachat des parts de Dailymotion par le géant Yahoo, c’est un autre géant américain qui rachète aujourd’hui une entreprise française.

Les entreprises françaises spécialisées dans l’informatique et le numérique ont actuellement le vent en poupe.

adobe neolane L’éditeur Adobe, connu entre autres pour son logiciel Photoshop, mais aussi pour un ensemble d’utilitaires professionnels vient ainsi de dépenser 600 millions de dollars pour s’offrir la société Neolane.

Neolane est un concepteur français de logiciels spécialisés dans la gestion de campagnes marketing et de la relation client. Benoît Thieulin, président du Conseil national du numérique s’en félicite et partage « Cela prouve que la France sait créer des pépites ».

Le montant de la transaction reste exceptionnel pour un rachat dans le secteur technologique français, mais montre à nouveau le potentiel de la France sur les marchés du numérique et de l’avenir.

Neolane a connu une croissance fulgurante et établi sa notoriété principalement grâce aux réseaux sociaux. Affichant un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros en 2012, Neolane s’était installé en Grande-Bretagne puis en Scandinavie avant de s’attaquer au marché nord-américain.

Auriga, le fonds d’investissement détenant plus de 20% du capital de Neolane dit que cette opération a multiplié par 33 sa mise de départ. Adobe de son côté s’est dit séduit pas la société pour sa capacité à gérer tout type de canaux marketing pour ses clients, qu’ils soient numériques ou traditionnels.

Complément d'information
  • E-Ink ACeP : l'écran e-paper aux 32 000 couleurs
    Les affichages e-paper sont le plus souvent monochromes ou avec une couleur en plus du noir & blanc. E-Ink annonce des écrans ACeP qui pourront afficher jusqu'à 32 000 couleurs tout en conservant les avantages de la très faible ...
  • E-Sport : concurrence ou opportunité pour les casinos en ligne ?
    Avec la professionnalisation du jeu vidéo en ligne se pose une question pour les plateformes de jeux d'argent et casinos : faut-il tenter de récupérer une partie des joueurs ou lutter contre la concurrence de l'e-sport ?

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1385152
Ca en fait des euros tout ca.

Ceux qui ont vendu la boite, n'ont même plus a travailler

Ou a faire un nouveau soft, et le revendre après
Le #1385162
Une pépite qui n'est malheureusement plus française désormais..... franchement faut être con pour penser que les ricains achètent une société FR et laisse les emplois en france.

Pour une fois qu'un truc fonctionne on se fait avoir en beauté
Le #1385272
De tout façon en France c'est comme ça : on conçoit un bon truc, et là un américain vient nous le racheter. Conclusion, qu'est-ce qu'il nous reste à nous les français ? RIEN. C'est déprimant. Ah si, on a encore notre TGV, le train le plus avancé au monde ! Ah ben non, c'est vrai que Hollande arrête la construction des lignes, c'est trop cher... De toute façon, ça sert à quoi d'être le pays le plus avancé sur un produit ? On s'en fou, donnons tout aux américains, japonnais, allemands... c'est tellement mieux de partager... euh donner pardon toutes nos connaissance !
Le #1385652
« Cela prouve que la France sait créer des pépites ». Pour les revendre illico aux pays étrangers.
Le #1385672
Eh ben... vu la série de commentaires, la réussite du bourrage de crâne patriotique (pour ne pas dire nationaliste) des gouvernements centralisateurs successifs depuis le XVIe siècle à peu près, est toujours aussi brillante ! Je me sens plus proche d'un américain pauvre et communiste que d'un Français de ma ville de droite et nationaliste.
Le #1385822
Hey les gars, c'est écrit dans l'article, l'entreprise avait fait 44M euros de bénéfices et pourtant déjà délocalisée en GB puis en Scandinavie, l'état Francais ne touchait déjà à mon avis plus rien en impot sur cette compagnie et les employés devaient être embauchés au moins cher, donc pas Français, alors je pense pas qu'on y perde grand chose. Les gagnants sont à mon avis les patrons qui ont du touché un paquet et le fond d'invest. qui à bien choisie sa poule.
Le #1385832
Pour compléter : Même pas convaincu que Adobe rentabilise un tel achat
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]