Ebook : iPhone OS menace-t-il les lecteurs e-paper ?

Le par  |  5 commentaire(s) Source : BusinessWeek
Apple iPad NYT

Sur l' App Store US, les ebooks sont déjà plus nombreux que les jeux. L'arrivée de l' iPad pourrait amplifier l'attrait pour les livres numériques via iPhone OS et brider la croissance des lecteurs e-paper.

Apple iPad NYTL'arrivée de la tablette iPad fera l'objet d'un suivi de la part des observateurs sur au moins deux fronts : sa capacité à créer un nouveau segment, celui des tablettes multimédia, et celle à capter ou catalyser le secteur des ebooks.

Les lecteurs e-paper ont longtemps semblé avoir pris un avantage décisif grâce à leur technologie d'écran sans rétroéclairage et dotant les appareils d'une autonomie de plusieurs semaines, donnant l'impression que la lecture numérique sur écran rétroéclairé allait tenir du pis-aller, même si les limitations des écrans e-paper, toujours monochromes, jouent clairement contre eux à l'ère du multimédia.

Pourtant, le nombre d'ebooks disponibles sur l' App Store pour les produits mobiles sous iPhone OS a connu une croissance significative, au point que le volume des ebooks a dépassé celui des jeux sur l' App Store US.


La technologie e-paper n'est pas l'unique voie

Apple iPad iBooksSelon les données de Mobclix, il s'est téléchargé un ebook pour quatre jeux en février 2010, alors que la proportion était de un pour six en octobre 2009. Les ebooks sont maintenant la catégorie d'applications la plus représentée aux Etats-Unis.

Tout semble donc indiquer que les produits mobiles Apple, associés à un  catalogue conséquent de contenus, représentent une véritable alternative aux lecteurs e-paper dédiés tels que peuvent les commercialiser Amazon ou Sony.

La tablette iPad, avec son application iBooks et son catalogue spécifique, pourrait amplifier cet attrait, d'autant plus qu' Apple propose aux éditeurs une stratégie de prix plus ample que celle imposée par Amazon pour son Kindle et qui a causé quelques frictions avec ses partenaires.

L'agressivité sur les prix a ses limites et ce n'est pas là-dessus que la firme à la pomme mettra le plus de pression, préférant sans doute récupérer les mécontents des autres systèmes, tout en laissant la possibilité de jouer sur les prix avec les ebooks sous forme d'applications présents sur l' App Store.


La croissance des lecteurs e-paper freinée par l'iPad après 2010 ?

Par ailleurs, l' iPad apporte beaucoup plus de fonctionnalités avec la couleur et la possibilité de relier les ebooks avec d'autres contenus ou en liaison avec un accès à Internet. En attendant de disposer de lecteurs e-paper à affichage couleur et capable de gérer des animations ( pas avant 2011 ), la tablette d' Apple peut jouer sur le tableau de la richesse de sa plate-forme.

A tel point que si les analystes prévoient que les ventes de lecteurs e-paper vont doubler en 2010 et atteindre les 5 millions d'unités, cette progression pourrait se tasser les années suivantes et se limiter à environ 30%.

Ce n'est pas une valeur négligeable mais on aurait pu s'attendre à mieux pour un marché censé décoller après plusieurs années de gestation. Cependant, Amazon n'a ( pour le moment )  pas tout à perdre de cette montée en puissance d' Apple grâce à son application Kindle pour iPhone qui crée une connexion avec son propre portail de téléchargement d'ebooks.

A moins qu' Apple ne décide de tuer ces applications qui pourraient faire de l'ombre à ses propres offres lors du lancement de l' iPad. Le nettoyage actuel de l' App Store de certaines catégories de logiciels et les conditions révisées de l'accord de licence pour la publication sur l' App Store lui en donnent parfaitement la possibilité, sans même avoir  se justifier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #611031
La grosse différence, c'est que lire sur un ebook, au niveau confort visuel, c'est la meme chose que lire sur du papier.
Lire sur un écran LCD rétroéclairé, c'est le meilleur moyen de se niquer les yeux.
Le #611131
Rien ne sera jamais comparable à un livre, quand vous l'aurez compris...
Le #611151
Pour avoir un ebook depuis presque 6 mois, si, c'est absolument comparable à un livre, mais uniquement sur le confort à la lecture.
Autrement, oui, tu n'as pas le meme ressenti physique qu'avec un livre, mais perso, j'y prends toujours autant plaisir.

(et je lis beaucoup, au moins 2 livres par semaine)
Le #611541
C'est quoi un livre?
Le #611611
@oldjohn : on se demande comment tu fais pour te connecter à internet avec ton minitel 1.0

Sans blague, l'ebook et l'iPad ne toucheront pas le même public. L'iPad s'adresse surtout à une population jeune et "branchée" qui veut du gadget, de la techno rapide quitte à la payer un peu chère. L'eBook (surtout quand il sera mûr) touchera le grand public. Il y a pas mal de barrières à franchir encore au niveaux prix et catalogue mais je parie que d'ici 10 ans tout le monde ou presque possèdera une lecteur eBook et que le rendu sera bien meilleur que celui du papier car supérieur en confort (résolution, loupe, aide à la lecture) et sans doute identique au toucher si c'est une demande forte du public.
Avec des supports souples et ultra fins, la page epaper ressemblera à s'y méprendre à du papier et on trouvera sans doute des pochettes aromatisées à la colle et à la sciure pour ceux qui ne pourront se passer de l'odeur du papier
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]