L'EFF milite pour que le jailbreak reste légal aux USA

Le par  |  3 commentaire(s) Source : EFF
EFF logo

Pour maintenir l'aspect légal de l'opération de jailbreak des smartphones iPhone, obtenu en 2010 à titre temporaire, l'EFF milite pour reconduire cette exception à la loi DMCA aux Etats-Unis et demande à ce que la mesure concerne aussi le jailbreak de l'iPad.

Si le jailbreak ou déblocage des smartphones iPhone pour y installer des applications mobiles non validées par Apple constituait une opération illégale ( cependant tolérée ou plutôt ignorée par Apple ) aux Etats-Unis, l'Electronic Frontier Foundation ( EFF ) avait cependant réussi à obtenir une exception temporaire à la loi DMCA ( Digital Millenium Copyright Act ) en faisant valoir que le jailbreak en soi n'était pas une opération illégale en soi ( indépendamment des motivations des utilisateurs ).

Le concept de jailbreak n'est pas limité à la plate-forme iOS mais c'est là qu'il a le plus de sens au regard de la nature fermée du système d'exploitation qui encadre précisément ce qui peut ou ne pas être fait dessus.

EFF logoCette exception évite le risque de représailles ( blocage à distance des appareils, pénalités financières... ) pour les utilisateurs ayant jailbreaké leur appareil ( là encore sans tenir compte de l'usage qui en est fait et qui peut être, lui, répréhensible ) mais elle approche de la fin de sa date de validité.

L'EFF reprend donc son bâton de pèlerin et invite les utilisateurs à se manifester pour obtenir le renouvellement de l'exception du jailbreak et maintenir cette manipulation dans le champ de la légalité, en tenant compte des évolutions du secteur. Si l'exception initiale ne prenait en compte que le jailbreak des smartphones, l'EFF demande à ce que le domaine d'action soit étendu au jailbreak des tablettes tactiles ( iPad en tête ) et incite à la création d'une nouvelle exception relative cette fois au déblocage des consoles de jeu.

L'EFF met en avant le droit des utilisateurs de ne pas rester enfermés dans la logique commerciale des fabricants et éditeurs et de pouvoir utiliser des logiciels n'ayant pas forcément obtenu leur aval

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #896321
"au déblocage des consoles de jeu."

Et pendant ce temps là, en france on interdit les linkers.

Si vous voulez un téléphone libéré des contraintes d'apple, bin achetez autre chose.
Le #896631
Même si l'utilisateur lambda achète du matériel Apple, pour avoir dessus les logiciels Apple -- quand on frime, on va jusqu'au bout , non ? --, et même si en fait ... il ne sait même pas qu'il pourrait faire tourner dessus autre chose ..., l'idée de séparer hardware et software, ne me semble pas nécessairement choquante.

Je pense surtout aux intentions affichées depuis quelque temps par nos amis de MicroSoft, qui tendraient à se rapprocher de la position de Apple, en voulant empêcher toute installation ultérieure non-MS.

Bref, Apple nous ramène 30 ans en arrière aux tout début du micro-ordinateur, quand chaque fabricant pondait son bios, et son OS propre, avec une inter-opérabilité inexistante avec les autres fabricants.

Facile dans un marché atomisé d'être le leader incontesté, et de se faire un max de thunes !!! On the road again ...

Quant aux consoles, je reconnais que certains linkers permettent de rajouter des fonctionnalité intéressantes (lecteur mp3/video, navigation web, etc), mais il clair que leur utilité première les expose rapidement aux actions des fabricants de console.
Le #896751
Sauf qu'Apple n'a jamais rien fait pour empêcher le jailbreak contrairement aux fabricants de console.


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]