Efficacité énergétique : le client mal renseigné, voire pas du tout

Le par  |  1 commentaire(s) Source : AFP
ecommerce

Concernant l'efficacité énergétique des appareils électroménagers, les consommateurs ne peuvent pas trop compter sur les fabricants ou les vendeurs lorsqu'il s'agit de se renseigner. C'est en tout cas ce que dénonce UFC-Que Choisir.

machine à laver qui parleUne étude récemment menée par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, à partir d’une base de 3 400 produits électroménagers, révèle que le client est souvent mal, voire pas du tout, renseigné concernant l’efficacité énergétique de l’appareil. Dans 56 % des cas, cette information n’est pas vraiment mise en avant, quand elle n’est pas tout bonnement absente. Les magasins physiques ( 20 enseignes ) s’en sortent toutefois mieux avec 70 % d’étiquetages conformes, contre 90 % d’affichages non conformes pour les marchands en ligne ( 12 sites ). Et la France est loin d’être le seul pays à rappeler à l'ordre, si l’on se fie à la moyenne de 48 % d’étiquetages non conformes sur 70 712 produits contrôlés pour toute l’Europe.

Dans son rapport, l’UFC-Que Choisir dénonce aussi bien les fabricants que les commerçants. Dans le cas du four ou du lave-vaisselle, par exemple, il n’est pas rare que l’étiquette soit à l’intérieur, invisible pour le consommateur donc. Et lorsque l’on compare les boutiques en dur avec leurs sites Web respectifs, il arrive que l’étiquetage soit présent en magasin physique, mais absent en ligne. Sans compter l’anarchie au niveau des informations sur les étiquettes qui ne permet pas de comparer facilement les produits entre eux. La chose a en tout cas de quoi interpeler, en sachant que l’étiquetage énergétique a fait son apparition en 1994 et qu’il a été rendu obligatoire dans l’Union européenne depuis 2010. Avec pour objectif de situer l’appareil en termes de consommation électrique, de consommation d’eau, de rejet de gaz à effet de serre ou de pollution sonore, il varie entre G pour les moins bons et A+++ pour les meilleurs élèves.

L’UFC-Que Choisir entend faire pression pour l’adoption d’une nouvelle version de la réglementation actuellement à l'étude qui s’accompagnerait notamment d’une base de données centralisée accessible à tous les acteurs, lesquels ne pourraient ainsi plus se dédouaner. Elle prévoit aussi la suppression des classes intermédiaires pour une classification plus claire.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1859507
C'est quand même pas la faute du client si les infos ne sont pas données correctement
A notre niveau on ne peut pas faire grand chose ....
Selon le budget de chacun, on achète pas forcément l'article le plus cher, et si l'empreinte énergétique est supérieur à la norme établie ... et bien désolé
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]