Attaques informatiques : la Chine victime à son tour

Le par  |  8 commentaire(s)
Chine Internet

Un responsable officiel du gouvernement chinois a récemment déclaré que son pays venait d'être victime d'attaques informatiques ayant engendré la perte d'informations confidentielles.

Chine internetCette annonce arrive seulement quelques jours après que les Etats-Unis, l'Allemagne et la France ont été victimes eux-mêmes de hackers apparemment situés en Chine.

Lou Qinjian, vice-ministre de l'Industrie dans le pays, a déclaré que la Chine avait été la cible d'une campagne d'infiltration informatique et il a proposé une batterie de contre-mesures incluant notamment un renforcement de la censure, de nouveaux contrôles sur les centres de sécurité et de commerce.

Il n'a pas souhaité répondre aux accusations de cyber-espionnage proférées par les Etats-Unis à l'encontre de la Chine. " Internet est devenu le moyen technologique principal pour les activités d'espionnage externes allant contre nos départements vitaux et centraux ", a t-il écrit selon le magazine Chinese Cadres Tribune relayé par Reuters. " Lors de ces dernières années, le parti, les organes gouvernementaux et militaires et les unités de recherche scientifique du département de la défense nationale ont eu beaucoup de cas de pertes, de menaces et de fuites de données confidentielles, et les dommages sur les intérêts nationaux ont été considérables ", a t-il ajouté.

Qinjian a même précisé que les brèches de sécurité dans les services informatiques ridiculisaient le Parti Communiste, adepte de la censure sur Internet. Selon lui, ces mêmes trous de sécurité ont permis aux puissances occidentales, notamment les Etats-Unis de s'infiltrer dans les réseaux informatiques sensibles. Il a même parlé de " back door " dans les produits logiciels fournis par les USA, sorte de porte dérobée permettant d'observer à distance un ordinateur; le nom de Microsoft n'a cependant pas été cité par nos confrères de Reuters.

Reste que les éditeurs états-uniens ont nié ces accusations avec vigueur. La croissance du marché chinois, également dans le domaine de l'informatique ( 140 millions d'internautes, bonne place du constructeur Lenovo ), effraierait-elle les pouvoirs occidentaux ? Le gouvernement chinois est-il impliqué dans cette vague d'espionnage ? Autant de questions qui restent en suspens.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #184014
Back door, Microsoft et la NSA c'est connu
Le système "grande oreille" c'est connu
Les Chinois n'ont qu'à passer à Linux plutôt que les softs de leurs ennemis
Le #184015
c bidon!!!!!!
la chine n'a pas été attaquée
c juste pour plus avoir la pression
taper un peu sur les states
et pour passer des lois repressives
Le #184016
C'est un peu dommage de parler d'ennemis
Le #184020
Hormis ces quelques problèmes informatiques il existe des problèmes autrement plus graves liés à la Chine :

Un incapacité à contrôler la natalité et une explosion de leur démographie dont les répercussions seront gravissimes si les ressources alimentaires mondiales deviendront incapables de nourir les 2 milliards de chinois ou plus dont ils vont nous faire cadeau.

Aucune volonté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, la chine deviendra bientôt le pollueur mondial n°1.

Question démocratie et liberté d'expression, je ne vais pas en rajouter, tout le monde connait la démocratie "à la chinoise".
Le #184021
"la chine n'a pas été attaquée"
--
Et sur quoi tu bases cette magnifique affirmation? Tu as des contacts dans le gouvernement chinois?

"et pour passer des lois repressives"
--
Ils ont pas besoin de faire un scandale, comme aux etats-unis ou en france pour passer les lois qui leur font plaisir, tu sais...
Anonyme
Le #184032
Tellement vrai ce que tu viens d'écrire Edzilla. En ce qui concerne ce dont relate l'article, je suis très surpris que des postes ou serveurs informatiques critiques chinois toruneraient sur un soft US. Donc ce que relatent les chinois est à prendre avec des pincettes. C'est comme si des serveurs de l'armée française tourneraient sur Windows: une hérésie...
Le #184044
Qui sème le vent...
Le #184068
Excellent article dans "'Le Canard Enchaîné" de cette semaine sur le sujet.

@ Natacha: Le gouvernement Chinois a certainement des problèmes avec des hackers, mais pas besoin pour eux de voter une quelconque loi pour les envoyer 40 ans au goulag: le net est étroitement controlé la-bas, et nos multinationales sont apparement d'excellent collaborateurs (Yahoo, Google...)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]