Bruxelles veut baisser le prix des données en roaming

Le par  |  0 commentaire(s) Source : AFP
drapeau Europe UE

Après s'être attaquée aux tarifs d'itinérance au sein de l'Europe, Bruxelles veut désormais faire baisser les tarifs des SMS et du trafic mobile data en roaming.

drapeau Europe UEViviane Reding, commissaire européen pour les télécommunications, ne va pas encore se faire des amis parmi les opérateurs. Après avoir régulé la source de revenus pourtant lucrative concernant les coûts d'itinérance du trafic voix ( roaming ) au sein de l'Europe en les plafonnant, c'est maintenant sur le prix des SMS et du trafic data mobile que le bras de fer va s'engager.

Les opérateurs européens de télécommunication se sont pliés bon gré mal gré à l'eurotarif, ce barème imposant un tarif maximum de 0,49 € HT/mn pour les appels émis et de 0,24 € HT/mn en réception pour les appels en roaming au sein de la Communauté européenne, ce qui a abouti pour les consommateurs à une baisse moyenne de 60% des prix pratiqués.

Mais l'eurotarif ne concerne que le trafic voix, pas les SMS et le trafic data échangés entre pays de l'Union européenne. Viviane Reding, en s'appuyant sur une collecte d'information auprès de 150 opérateurs européens, estime que leurs tarifs sont trop élevés et trop hétérogènes alors que 202 milliards de SMS sont envoyés chaque année en Europe Occidentale et que les professionnels sont amenés de plus en plus à consulter leur messagerie en situation de mobilité. De manière générale, l'accès au plus grand nombre à des formules d'abonnement data impose d'empêcher les dérapages de forfaits.


Des mesures promises pour la fin 2008
C'est donc un nouveau chantier qui se prépare cette année : " nous allons étudier cette situation en détail et nous apporterons une réponse approprié d'ici la fin de l'année 2008 ", a-t-elle indiqué, faisant planer une menace à peine voilée pour les revenus des opérateurs.

On peut s'attendre à ce que ces derniers apprécient moyennement cette nouvelle initiative et reprennent l'argument utilisé pour le trafic voix, selon lequel le marché doit se réguler de lui-même par la libre concurrence, sans intervention extérieure.

En attendant, les consommateurs appelant depuis l'étranger présentent moins de risques de s'arracher les cheveux en recevant leur facture à la fin du mois depuis le 1er septembre 2007, quel que soit leur opérateur.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]