L'Europe veut encore tailler dans les coûts d'itinérance

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Europe logo pro

Déjà sous le coup d'un encadrement par des prix plafonnés, l'itinérance mobile pourrait voir ses prix réduits de façon plus significative par le Parlement européen.

La commissaire européenne responsable des télécommunications Neelie Kroes avait proposé en mai 2011 un programme de plafonnement progressif des coûts d'itinérance mobile encadrant les services voix et SMS mais surtout le data mobile dont les tarifs en roaming sont encore considérés comme beaucoup trop élevés à l'heure de l'explosion des usages mobiles.

Idéalement, son projet prévoyait d'abaisser le plafond du coût de la minute d'appel à 24 centimes d'euro HT d'ici 2014 et faire tomber celui du megaoctet de 90 centimes HT en 2012 à 70 centimes en 2013, puis 50 centimes HT d'ici 2014.

Or, selon Reuters, qui a eu accès à des documents de travail, le Parlement européen envisagerait d'aller encore plus loin dans le plafonnement en proposant la minute d'appel à 15 centimes HT et le mégaoctet à seulement 20 centimes HT.

Le plafond pour les appels entrants pourrait passer à 5 centimes HT ( contre 10 centimes HT ) tandis que le coût des SMS en roaming pourrait passer à 5 centimes HT ( contre 8 centimes dans le projet de Neelie Kroes à 2014, et 10 centimes HT actuellement ).


Objectif : un marché télécom unique européen
Europe logo proIl s'agit encore et toujours de préparer un marché unique européen des télécommunications dans lequel les opérateurs ne devraient même pas imposer de coûts supplémentaires entre pays de la zone Europe. Les discussions promettent d'être rudes dans les mois à venir, le roaming générant des revenus non négligeables pour les opérateurs.

Ces derniers ne manqueront pas de mettre en avant les lourds investissements qu'ils sont en train de consentir pour le déploiement de la fibre optique et l'arrivée des réseaux mobiles 4G. Mais si les plafonds ne suffisent pas à faire baisser les prix, Neelie Kroes prépare une autre arme : la possibilité donnée aux abonnés de choisir leur opérateur de roaming, avec donc un jeu de la concurrence se mettant en place sur les offres de roaming et une opportunité pour les opérateurs virtuels de profiter de ce marché.

Il reste bien des éléments à peaufiner ( ne serait-ce que la gestion des coûts imposés aux MVNO pour qu'ils puissent devenir concurrentiels sur ce secteur ) mais les idées sont en cours de maturation, en attendant les premiers effets d'ici mi-2012.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]