Confidentialité et applications : exagération selon Facebook

Le par  |  0 commentaire(s)
Facebook_Logo

Facebook reconnaît un problème de violation de ses règles de confidentialité par certaines applications tierces, mais le considère exagéré par la presse.

Facebook_LogoLa situation est un peu paradoxale pour Facebook. Alors que le réseau social a semble-t-il fait des efforts pour renforcer la confidentialité de ses plus de 500 millions d'utilisateurs, c'est un point sur lequel il est confronté ces derniers jours à de nombreuses critiques. La CNIL s'inquiète de l'arrivée de Facebook Lieux, la remise au goût du  jour des Groupes est pointée du doigt et The Wall Street Journal a révélé les indiscrétions de certaines applications tierces.

Face à ce concert de " louanges ", Mark Zuckerberg, le PDG et co-fondateur de Facebook dont une partie de la vie vient d'être portée à l'écran, a réaffirmé que le respect de la vie privée est une priorité. La campagne de dégonflement de crise se poursuit avec la publication d'un ingénieur Facebook sur le blog des développeurs.

Mike Vernal reconnaît qu'il y a bien eu un couac avec certaines applications tierces. The Wall Street Journal avait cité quelques-unes des plus populaires parmi lesquelles les jeux de Zynga : Farmville ( 59 millions d'utilisateurs ), Texas HoldEm Poker ( 36 millions ) et FrontierVille ( 30 millions ). Selon le quotidien national américain, malgré le réglage des paramètres de confidentialité, ces applications transmettent à des annonceurs et cabinets d'études le nom d'utilisateur, voire ceux de ses amis.

Mike Vernal indique que des applications tierces ont effectivement transmis l'User ID ( identifiant utilisé avec les API Facebook ) d'une manière qui viole la politique de confidentialité du réseau social. Mais il souligne que dans la majeure partie des cas, les développeurs ne l'ont pas fait intentionnellement. Sans plus d'explications, il évoque des " détails techniques du fonctionnement des navigateurs ".

Surtout, pour Mike Vernal, la presse a " exagéré " les implications du partage de l'UID : " cela ne permet pas à quiconque d'avoir accès aux informations privées de l'utilisateur sans son consentement explicite ".

Il n'empêche que Facebook travaille à la correction de ce problème, et l'on s'étonnera qu'avec des applications aussi populaires que celles précitées, Facebook ne se soit rendu compte dudit problème que maintenant.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]