Facebook : entrée en Bourse retardée ?

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Les Echos
Mark-Zuckerberg

L' introduction en Bourse devait se réaliser au cours du mois de mai, mais il se pourrait finalement que l'évènement n'intervienne qu'à la mi-juin.

Facebook, et Mark Zuckerberg à sa tête, a procédé très récemment à des transactions qui pourraient faire reculer l'IPO du réseau social. L'achat d'Instagram pour 1 milliard de dollars, l'achat de brevets pour 550 millions de dollars, l'acquisition d'une autre startup, ont été réalisés dans un cours laps de temps et nécessitent de la part de la Securities and Exchange Commission, la SEC, une étude approfondie.

La SEC doit entériner ces récentes transactions et doit donner son accord pour valider les modalités concernant l'entrée de Facebook au Nasdaq. Une première date avait été avancée, le 17 mai, date à laquelle devait alors s'effectuer une belle introduction en Bourse, avec une valorisation du réseau social à presqeu 100 milliards de dollars. Mais il se pourrait que ce rendez-vous ne soit plus maintenu.

Mark-ZuckerbergCe report n'est pas pour le moment officiel et rien n'indique clairement qu'il aura lieu. Facebook et la SEC multiplient les échanges et nous saurons, dès la semaine prochaine, si la présentation auprès des investisseurs aura lieu. Si report il y a, il faudra alors attendre la mi-mai pour franchir cette première étape.

Mark Zuckerberg semble avoir profité des occasions qui se sont présentées à lui, celles d'investir sur de nouveaux marchés et protéger ses propriétés intellectuelles avec l'achat des brevets. Des occasions qui se sont dont réalisées au détriment d'une entrée en Bourse très attendue, mais qui, pour le fondateur de Facebook, n'a pas semblé être une priorité à un instant T.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #947971
Je fais sans doute partie des rares sceptiques quant à l'avenir de Facebook mais si internet nous a bien appris quelque chose depuis 20 ans, c'est que les modes vont et viennent. Presque tous ceux qui durent (pour l'instant) ont profondément changé ou élargi leur champ d'activité au cours du temps (google, Amazon; même ebay dans une moindre mesure).

Facebook commence à peine cette diversification et, il faut être honnête n'a plus le vent en poupe en occident contrairement à ce que certains papiers laissent entendre. Rien qu'en France, Twitter a largement repris le flambeau du site social hype et quand on connaît la volatilité du public sur internet, on peut réellement douter du fait que FB soit encore un acteur majeur dans 5 ou 10 ans.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]