FBI VS Apple : l'opinion publique appelée en renfort pour débattre du déverrouillage de l'iPhone

Le par  |  16 commentaire(s)
iPhone-5C

Depuis plusieurs jours, le FBI et Apple s'affrontent au sujet de la protection et du chiffrement des données de l'iPhone d'un des terroristes de la fusillade de San Bernardino. Et désormais, le FBI joue la carte du sondage d'opinion pour s'attirer les faveurs des foules.

Faut-il oui ou non continuer de maintenir le chiffrement des données sur les smartphones, et notamment ceux d'Apple, alors qu'un accès aux données stockées dans les terminaux de terroristes ou de criminels pourrait aider les enquêteurs à remonter certains réseaux dangereux ? C'est la question qui se pose depuis plusieurs semaines déjà alors que le FBI fait pression sur Apple pour accéder aux données personnelles d'un des terroristes de San Bernardino stockées dans son iPhone.

iPhone-6s

Jusqu'ici, Apple s'est farouchement opposé à déverrouiller le terminal en question malgré plusieurs requêtes judiciaires. La firme indique avoir collaboré dans la mesure du possible avec les autorités, mais que la requête du FBI a des implications trop profondes et créerait une brèche dans les protocoles mis en place en interne qui pourrait être trop souvent forcée par la suite et pour des motifs bien moins graves.

Il avait été demandé à Apple de mettre en place un nouveau firmware sur les smartphones mettant un terme à l'effacement automatique des données de l'iPhone après dix entrées erronées au niveau du code de déverrouillage. Avec cette simple demande, le FBI annonçait clairement souhaiter employer la force brute pour le forçage du code, soit tester l'ensemble des combinaisons possibles jusqu'à déverrouillage.

Sondage FBI Apple San bernardino

Apple a jugé qu'un seul iPhone ne méritait pas de briser la sécurité de l'ensemble des terminaux dans le monde, tout en pointant du doigt la pression exercée par les autorités sur la société.

Le FBI a donc contre-attaqué en lançant une enquête d'opinion sur Apple et la situation présente.

Un sondage mené par Pew indique ainsi que 51% des Américains sondés pensent qu'Apple doit déverrouiller le smartphone en question, quand 38% seulement se rangent du côté d'Apple.

De son côté, Apple a mis en place une FAQ pour rallier l'opinion publique. La firme expose ainsi l'ensemble de ses choix, présente une nouvelle vue sur la situation et indique clairement les conséquences tant de son refus que de son acceptation à coopérer avec le FBI.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1882415
Comme dans tous les sondages, il suffit de savoir poser la bonne question pour influencer le résultat final.

Je me demande ce que donnerait le même sondage, mais cette fois -ci par les gars du site Numerama
Le #1882416
Question du FBI : Est-ce que le smartphone retrouvé dans la poche du méchant terroriste musulman qui vient d'égorger 200 personnes dont 150 petites enfants mérite d'être déverrouillé ou pas ?

Numérama : Est-ce que les états peuvent bafouer les droits fondamentaux des citoyens au prétexte de l'exaction de certains ?

www.numerama.com


Je sais, je trolle un peu, mais ça m'énerve vraiment cette histoire.
Le #1882419
Celui qui compte n'est pas celui qui vote, c'est celui qui compte les votes.'
Le #1882428
Celui qui fait le choix d'être un criminel assume les conséquences. Les criminels ne méritent aucun droit. Pas même de vivre. On parle de meurtrier la. Wake up je peux comprendre l'importance que certain donnent a la vie privée mais ce genre de personne la ça ne merite pas nos privilèges.
Le #1882435
kevstopper a écrit :

Celui qui fait le choix d'être un criminel assume les conséquences. Les criminels ne méritent aucun droit. Pas même de vivre. On parle de meurtrier la. Wake up je peux comprendre l'importance que certain donnent a la vie privée mais ce genre de personne la ça ne merite pas nos privilèges.


On est bien d'accord, personne ne dira le contraire ... Maintenant faut-il généraliser la surveillance globale à tout le monde ?
Le #1882436
kevstopper a écrit :

Celui qui fait le choix d'être un criminel assume les conséquences. Les criminels ne méritent aucun droit. Pas même de vivre. On parle de meurtrier la. Wake up je peux comprendre l'importance que certain donnent a la vie privée mais ce genre de personne la ça ne merite pas nos privilèges.


Tu considéres ici que tous les américains et tous les possesseurs d'iphone sont des criminels, mais même si tu n'aimes pas Apple, je trouve que tu y vas un peu fort à traiter les possesseurs d'iphone de criminels....

Le #1882468
Ceci dit; c'est une question sociétale, et un débat ''sain'' peut amener a faire réfléchir pour ''the next one''.....

l'important n'étant pas de convaincre mais de donner a réfléchir
Le #1882485
saepho a écrit :

kevstopper a écrit :

Celui qui fait le choix d'être un criminel assume les conséquences. Les criminels ne méritent aucun droit. Pas même de vivre. On parle de meurtrier la. Wake up je peux comprendre l'importance que certain donnent a la vie privée mais ce genre de personne la ça ne merite pas nos privilèges.


Tu considéres ici que tous les américains et tous les possesseurs d'iphone sont des criminels, mais même si tu n'aimes pas Apple, je trouve que tu y vas un peu fort à traiter les possesseurs d'iphone de criminels....


De quoi tu parle toi. Je suis contre de deverouiller des smartphones si les polices ou fbi ont des soupsons contre quelqu'un mais si j'ai bien compris ici le mec est déjà un criminel. Si c'est le cas je suis désolé mais il ne merite pas de droit.
Le #1882492
kevstopper a écrit :

saepho a écrit :

kevstopper a écrit :

Celui qui fait le choix d'être un criminel assume les conséquences. Les criminels ne méritent aucun droit. Pas même de vivre. On parle de meurtrier la. Wake up je peux comprendre l'importance que certain donnent a la vie privée mais ce genre de personne la ça ne merite pas nos privilèges.


Tu considéres ici que tous les américains et tous les possesseurs d'iphone sont des criminels, mais même si tu n'aimes pas Apple, je trouve que tu y vas un peu fort à traiter les possesseurs d'iphone de criminels....


De quoi tu parle toi. Je suis contre de deverouiller des smartphones si les polices ou fbi ont des soupsons contre quelqu'un mais si j'ai bien compris ici le mec est déjà un criminel. Si c'est le cas je suis désolé mais il ne merite pas de droit.


Tu oublies une chose: Nous sommes tous égaux devant la loi. Et oui, les criminels ont également des droits.

La loi n'est pas faite pour etre interprétée, mais pour etre appliquée.

D'ou l'importance d'une reflexion_
Le #1882493
kevstopper a écrit :

saepho a écrit :

kevstopper a écrit :

Celui qui fait le choix d'être un criminel assume les conséquences. Les criminels ne méritent aucun droit. Pas même de vivre. On parle de meurtrier la. Wake up je peux comprendre l'importance que certain donnent a la vie privée mais ce genre de personne la ça ne merite pas nos privilèges.


Tu considéres ici que tous les américains et tous les possesseurs d'iphone sont des criminels, mais même si tu n'aimes pas Apple, je trouve que tu y vas un peu fort à traiter les possesseurs d'iphone de criminels....


De quoi tu parle toi. Je suis contre de deverouiller des smartphones si les polices ou fbi ont des soupsons contre quelqu'un mais si j'ai bien compris ici le mec est déjà un criminel. Si c'est le cas je suis désolé mais il ne merite pas de droit.


Tu as bien compris que si Apple explique comment déverrouiller un smartphone, il explique comment déverrouiller TOUS les smartphones.
Et qu'ainsi, plus aucun américain (et terrien) n'aura de vie privée.
Les journalistes qui se battent contre les voyous des gouvernements seront surveillés par ceux-ci.
Les criminels pourront accéder à tes données plus facilement (car ils sauront trouver les backdoors).

Résultat, ce que tu expliques, c'est que tu acceptes, par ex, que les criminels/escros puissent surveiller les journalistes et supprimer les preuves (documents ou personnes) pour se protéger.

Et pourtant, je suis peut-être pas d'accord avec Morpheus, et d'accord avec toi, car je sur le fond, je suis pour qu'on déverrouille le téléphone.

Par contre, entre deux maux, je préfère choisir le moindre.
Qu'est-ce qui est le plus important ?
Voir de pauvres données sur un gars qui est déjà déclaré coupable ou pouvoir continuer d'arrêter des centaines d'escrocs ?

Regarde, même au temps de François Mitterand, celui-ci réalisait des écoutes illicites pour surveiller les journalistes et ainsi anticiper tout ce qu'il fallait faire:
Suppression de preuves, préparation de réponses toutes faites avec des indications inventées de toutes preuves...
Chirac a fait de même, et "dernièrement" (depuis quelques années), on a appris que les Etats-Unis surveillaient toutes les conversations à l'Elysée, Angela Merkel et le monde entier.
Est-ce vraiment bien pour nous que les américains savent déjà tous ce que notre président a prévu, avant même que nos patrons, notre armée et nous-même soyons au courant ?

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]