Fibre optique : l'ARCEP valide le modèle multi-fibres

Le par  |  3 commentaire(s)
fibre-optique

L'Autorité des télécoms adopte les recommandations relatives au déploiement de la fibre optique avec la validation du modèle multi-fibres que Free a toujours défendu.

fibre-optiqueLe cadre légal du déploiement de la fibre optique dans les zones denses est désormais posé et de manière quasi officielle. L'ARCEP ( Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ) fait en effet savoir qu'elle vient de transmettre sa décision pour homologation au ministre chargé des communications électroniques. Un cadre qui avait déjà reçu les avis favorables de l'Autorité de la concurrence et de la Commission européenne.

Ce cadre légal a vu l'opposition de deux visions principalement incarnées par Orange et Free. Orange ( France Télécom ), qui a gelé ses investissements dans le déploiement de la fibre optique en France, a toujours été favorable à un modèle mono-fibre, soit une fibre par logement louée aux autres opérateurs et un avantage donné au premier arrivé. De son côté, Free a plaidé pour un modèle multi-fibres.

L'ARCEP a décidé de ne pas faire obstacle au modèle multi-fibres. Dès lors qu'une fibre supplémentaire est demandée par un opérateur, l'opérateur d'immeuble doit ainsi systématiquement installer plusieurs fibres par logement.

À l'occasion de l'inauguration de son réseau de fibre optique jusqu'à l'abonné à Valenciennes en début de mois, Free avait déjà indiqué se conformer aux " futures obligations réglementaires " en ouvrant son réseau " à tous les opérateurs pour une mutualisation ". Quant à Orange, l'opérateur sait désormais qu'il devra se plier à ces obligations, et vraisemblablement reprendre ses investissements en fonction.

L'ARCEP précise qu'après " homologation et publication au Journal officiel ", les opérateurs auront un mois pour " publier leurs offres d'accès concernant les déploiements existants et à venir de fibre optique jusqu'à l'abonné ".

Pour les zones peu denses, le président de la République a décidé que sous la bannière du grand emprunt, il sera alloué la somme de 2 milliards d'euros à un fonds national pour la société du numérique. Cette somme servira notamment à un partenariat public-privé pour déployer une solution satellite afin d'apporter d'ici 5 ans le très haut débit à 750 00 foyers.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #567541
Le changement de président de l'ARCEP en janvier 2009 aura été une bonne chose.

Comme quoi le malheur de l'un (dans le cas présent des problèmes de santé ) fait parfois le bonheur de 70 millions d'autres !!

Merci à l'ARCEP d'avoir été jusqu'au bout pour le bien des français, sans céder au chantage d'Orange
Le #567561
La présentation de cette décision n'est pas très correcte...

Le monofibre permet aussi aux opérateurs de venir connecter leur réseau au point de mutualisation.
Ce qui change en multifibre c'est qu'à partir de ce point de mutualisation, il peut y avoir une fibre dédiée par opérateur alors qu'en monofibre les opérateurs se partagent la fibre verticale (donc besoin de branchements/débranchements fréquents au point de mutualisation)

Le #568211
très bonne initiative, l'experience noos a servi a l'ARCEP ! plus jamais ça !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]