Free Mobile : 30,8% de couverture fin mars selon l'ANFR

Le par  |  0 commentaire(s)
ANFR logo

De la même manière que l'Arcep avait été priée de revérifier la couverture de Free Mobile, l'ANFR a été mandatée par le ministre de l'industrie Eric Besson pour relancer une étude de couverture et de vérification du fonctionnement des antennes du quatrième opérateur. Elle publie ses conclusions.

En début d'année 2012, alors que la polémique enflait sur la réalité de la couverture du nouvel opérateur Free Mobile et que les insinuations se multipliaient, l'Arcep, régulateur français des télécoms, annonçait le lancement d'une nouvelle vérification pour couper court aux rumeurs.

Dans le même temps, le ministre de l'Industrie Eric Besson commandait en parallèle à l'ANFR ( Agence Nationale des Radiofréquences ) un rapport de manière à clarifier la situation. Ce dernier vient d'être publié et se présente comme un complément des mesures de l'Arcep, sans pour autant avoir " vocation à se substituer à la compétence de contrôle de l'Autorité ".

ANFR logoL'ANFR indique avoir contrôlé 979 des 1770 stations en projet ou en service de Free Mobile, soit l'ensemble des stations considérées comme opérationnelles au démarrage du rapport.

781 d'entre elles ont effectivement répondu aux sollicitations pour des services voix et data, une valeur pas très différentes des 735 stations en fonction qu'avaient recensées l'Arcep et qui fait dire à l'Agence que " le réseau de téléphonie mobile de troisième génération constitué par ces 781 stations apparaît fonctionnel ".

L'ANFR constate aussi que la répartition de ces antennes est très espacée et que la couverture de Free Mobile à la fin du mois de mai est estimée à 30,8% de la population. Du fait de cette implantation, l'Agence souligne qu' " au stade actuel du déploiement de son réseau, la plus grande part des appels des abonnés de cet opérateur apparaît prise en charge par Orange ", ce qui ne surprendra personne, Xavier Niel ayant lui-même reconnu une forte utilisation de l'accord d'itinérance 3G.

Elle prévient également que cette situation devrait s'étendre dans le temps, " jusqu'à ce que le réseau atteigne une couverture comparable à celle de son partenaire d'itinérance dans les zones principales de séjour de ses abonnés. " Orange, le partenaire en question, peut se frotter les mains.

Complément d'information
  • Free Mobile : l'ARCEP rétorque à l'ANFR
    L'ARCEP n'a visiblement pas l'intention de faire marche arrière malgré les vives critiques. Selon lui, Free Mobile respecte bien les conditions de couverture. Dès lors, il n'y a plus lieu de débattre sur le sujet. N'en déplaise aux ...
  • Free Mobile : l'ANFR critique la méthode de l'Arcep
    L'Agence Nationale des Radiofréquences pointe quelques déficiences dans la méthode de vérification de couverture réseau de Free Mobile par l'Arcep, qui peut expliquer les divergences de vues des protagonistes.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]