Free Mobile : le Wimax pour renforcer la 3G

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Lowcostmobile
free-mobile

Alors que l'on pensait que la société IFW permettrait à lliad de s'installer principalement auprès des professionnels dans le cadre de l'exploitation de la licence Wimax, il apparait que la technologie serait actuellement déployée en renfort pour la 3G de Free Mobile.

Lowcostmobile rapporte ainsi que des antennes Wimax sont déjà exploitées depuis plusieurs mois par Free Mobile pour transporter ses données vers les antennes 3G, tout en laissant suggérer que ces mêmes antennes pourraient également jouer un rôle dans le déploiement de la 4G, LTE mais également 5G ( puisque les fréquences Wimax seront neutres à compter de mai 2016 ).

support-free-mobile-cellulaire-wimax-cf5c5 Ainsi, actuellement certaines antennes Wimax bidirectionnelles exploitent les fréquences acquises par lliad ( 3,5 GHz ) pour effectuer le relais entre certaines stations de base et des antennes 3G de l'opérateur.

Pas question donc d'utiliser directement le Wimax pour collecter les données directement auprès des clients Free mobile, mais d'assurer un transfert entre les antennes-relais et le réseau de Free.

L'objectif de Free dans la manoeuvre est de permettre un déploiement plus rapide de nouvelles antennes, mais également d'agrandir sa couverture dans l'attente de nouveaux équipements.

En outre, la liaison Wimax est plus performante , mais également moins couteuse qu'une agrégation xDSL dans le cas de zones isolées. Lowcostmobile a ainsi effectué divers tests de rapidité mettant en avant l'avantage du Wimax permettant d'obtenir ( dans un cas d'exemple ) « 6,5 mégabits/s en download, 0,70 mbit/s en upload et un ping compris entre 104 et 124ms » depuis une antenne Wimax située entre 5 à 6km du dispositif test alors que dans le même cas, le débit ne dépassait pas les 512 kbps en Re-DSL ou SDSL depuis une antenne relais à plusieurs kilomètres d'un répartiteur téléphonique.

Free Mobile pourrait ainsi permettre à une grande partie de ses abonnés de bénéficier de débits confortables y compris dans les zones peu couvertes, et ce malgré des distances relativement importantes entre l'utilisateur et l'antenne relais.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1223982
Ce serait bien que Bolloré qui a de nombreuses fréquences Wimax non utilisées (décision de l'ARCEP au JORF de ce jour) fasse preuve d'opportunisme en négociant avec les opérateurs le transport de leurs données pour soutenir les réseaux 3 G.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]