Google Ventures : Android devient plus attractif qu'iOS

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Infoworld
Google Ventures logo pro

Le fonds d'investissement stratégique de Google recommandait jusqu'à présent aux startups de développer d'abord sur iOS avant de se tourner vers Android. Ce dernier ayant gagné en maturité, ce n'est plus nécessaire, affirme Rich Miner.

Google Ventures logoL'écosystème iOS profite d'un dynamisme et d'une communauté de développeurs qu'il a longtemps paru évident de conseiller aux startups de commencer le développement d'applications et services sur l'OS mobile d' Apple, même quand il s'agit du fonds d'investissement stratégique Google Ventures.

Ce dernier est chargé de faire émerger les nouvelles idées innovantes, d'où quelles viennent et sans considération de plate-forme, donc sans forcément pousser obligatoirement vers Android ou les services Google.

Pour Rich Miner, partenaire de Google Ventures et co-fondateur d' Android avant son rachat par Google, les recommandations aux sociétés soutenues par le fonds mettaient en avant un développement sur iOS plutôt qu' Android pour commencer à se faire un nom.

Mais ce n'est plus vrai depuis six mois. Désormais, Android a suffisamment de maturité et d'emprise pour pouvoir inciter les startups à commencer leur développement directement sur la plate-forme mobile de Google, a-t-il indiqué lors de la conférence VentureBeat de San Francisco ce mardi.


Cap sur les applications d'entreprise

Outre la base installée et le rayonnement de la plate-forme, il est aussi plus facile de développer des produits et services sur Android car les développeurs peuvent proposer des versions alpha ou beta de leurs créations sans avoir à attendre l'aval de Google, contrairement à ce qui se passe pour Apple ( hors cas du jailbreak ), et faire évoluer leur offre plus facilement,

Après s'être intéressé aux applications grand public, Google Ventures devrait se pencher sur les applications mobiles d'entreprise, a également indiqué Rich Miner, ce qui pourrait rajouter un peu plus de pression sur Research in Motion et ses terminaux BlackBerry, qui ont longtemps été les fournisseurs de solutions logicielles professionnelles.

" Pour moi, il y a une énorme opportunité à saisir, car ni Apple ni Google ne sont vraiment tournés vers le marché professionnel "
. Et si les utilisateurs BlackBerry se tournent vers d'autres plates-formes, comme semblent l'indiquer les dernières statistiques aux Etats-Unis, il y a de quoi saisir cette aubaine.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]