Google : Eric Schmidt veut rester au conseil d'Apple

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Associated Press
Eric Schmidt CEO Google logo pro

Eric Schmidt, visé par une enquête de la FTC pour sa présence aux conseils d'administration des sociétés Google et Apple, considérées comme rivales dans plusieurs domaines, ne compte pas démissionner spontanément.

google_logo_ProLa FTC ( Federal Trade Commission ) a lancé une enquête préliminaire pour déterminer s'il n'existe pas un risque de concurrence faussée entre Google et Apple du fait de la présence de certaines personnes, dont Eric Schmidt, CEO de Google, dans les deux conseils d'administration.

Cette double présence est interdite par le Clayton Antitrust Act si les deux sociétés sont des concurrentes directes. Or, sur ce point, Eric Schmidt, répondant à la question d'un actionnaire, estime que ce n'est pas le cas et n'envisage pas pour le moment de démissionner du conseil d'administration d' Apple.

L'avocat de Google, Kent Walker, a confirmé que Google est en discussions avec la FTC pour évaluer s'il y a conflit d'intérêts mais se déclare confiant du fait que la société ne génère pas de revenus suffisants sur ses marchés communs avec Apple pour l'empêcher de siéger à son conseil d'administration.


Google n'est pas le nouveau Microsoft !
S'il est vrai que Google tire essentiellement ses revenus de la publicité en ligne quand Apple vend des ordinateurs et des appareils mobiles ( iPhone et iPod ), la fontière entre leurs activités est devenue plus floue maintenant que le système d'exploitation Android est présent sur plusieurs smartphones.

Rejetant le sous-entendu selon lequel Google pourrait finir par ressembler à Microsoft avec ses procès pour monopole dans les années 90, Brandon Rees, représentant de Google, a de nouveau rappelé que la société ne voulait pas de l'image du méchant monopoliste qui colle à la peau de Microsoft depuis ce temps.

Les représentants de Google ont également voulu rassurer leurs actionnaires en expliquant qu'il était normal que l'entrerprise soit la cible d'enquêtes de ce type du fait de sa taille et de son leadership vis à vis de la recherche sur Internet.

" L'information est devenue une donnée cruciale et nous devons nous attendre à ce que les gouvernements du monde s'intéressent à ce que nous faisons et nous testent sur nos valeurs fondamentales ", a expliqué Eric Schmidt, rappelant implicitement le leitmotiv " do no evil " de la société.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]