Google n'échappe pas à sa fessée publique - MàJ : Google affiche sa punition

Le par  |  11 commentaire(s)
Google-France-logo

Google avait déposé un recours devant le Conseil d'État, essentiellement pour éviter de publier à la vue de tous les internautes sa condamnation à 150 000 euros par la CNIL. Sa demande de suspension a été rejetée.

MàJ : Google affiche la condamnation de la CNIL sur la page d'accueil de google.fr :

Google-CNIL-condamnation 
-----

Le mois dernier, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a infligé à Google une amende record - montant maximal permis par ses statuts - de 150 000 €. Google a ainsi été sanctionné pour ses règles de confidentialité et un défaut d'information (suffisamment claire) des internautes.

Cnil-logoPendant une durée de 48 heures, Google devait également mettre en ligne sur google.fr la décision de la CNIL. Google avait fait appel devant le Conseil d'État afin de suspendre cette publication.

Dans un communiqué, ce dernier indique " refuser de suspendre l'exécution de la sanction complémentaire de publication. "

Pour autant, ce même Conseil d'État doit encore se prononcer sur le fond et l'éventualité demeure que la condamnation de Google soit ultérieurement annulée.

Le juge des référés du Conseil d'État a estimé que la publication demandée par la CNIL ne constitue pas un " préjudice irréparable " pour Google qui a la possibilité de signaler son désaccord avec la sanction. Si elle est modifiée ou annulée, Google sera " en mesure d'en informer pleinement les utilisateurs d'Internet. "

Pour la CNIL, il appartient désormais à Google de publier pendant 48 heures le communiqué de sa condamnation.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1650612
150 000 euros, une fessée?
Le #1650792
Ce n'est pas les 150 000€ la fessée mais de devoir mettre publiquement sur la page d'accueil la décision de la CNIL.

Ça, ça craint pour son image.
Le #1650812
Le pire c'est que tout le monde s'en fout...Tu arrives sur la page de google , tu vois le message , rien à battre en fait...
Le #1650822
Montigny a écrit :

Le pire c'est que tout le monde s'en fout...Tu arrives sur la page de google , tu vois le message , rien à battre en fait...


J'ai lu le communiqué en entier, ce n'est pas un exploit en somme, et j’espère que beaucoup de monde en feront de même, car ce n'est pas rien.
Le #1650842
C'est un début. Ca n'a pas du arriver souvent à Google !
Le #1650852
Le dormeur doit se réveiller.

Malheureusement, le site du CNIL ne supporte pas la charge supplémentaire induite par le lien google.
Le #1650932
Juste parce que je ne peux pas me sentir les socialos je vais utiliser Google encore plus.
Le #1651032
"google" doit sourire de cette obligation, parce qu'ils redirigent vers le site de la cnil ce qui a immanquablement provoqué une surcharge des serveurs de la cnil. lol
le site est down au moment où j'écris ce commentaire. lol
Le #1651082
même si google affiche ce message, pour l'internaute lambda, il suffit qu'il trouve ce qu'il cherche grace à google, le reste bah il s'en fout royalement
Le #1651312
jeanlucesi a écrit :

Juste parce que je ne peux pas me sentir les socialos je vais utiliser Google encore plus.


Sarkosy, socialiste ? Elle est pas mal celle-là !
Car rappelons que c'est déjà sous son gouvernement que des comptes avait été demandé à Google
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]