Oups... Google a failli déréférencer les pages de Skype, Ubuntu, Open Office et bien d'autres

Le par  |  2 commentaire(s)
Google-nouveau-logo-possible

C'est une des dérives liées à la multiplication des requêtes de déréférencement partagées par des algorithmes automatiques : Google a récemment été saisi afin de supprimer de ses résultats de recherche les pages officielles de certains logiciels comme Skype, Open Office, Gimp, Ubuntu...

Puisque les grands éditeurs n'ont pas le temps de scanner le Net à la recherche des sites qui violent les droits d'auteurs qui leur reviennent, beaucoup font appel à des sociétés externes qui se chargent de cela. Parmi elles, on trouve Total Wipes, une société qui s'est spécialisée dans la recherche de sites pirates et qui se charge ainsi des procédures auprès des grands acteurs du Web pour les faire disparaitre.

liste déréférencemnet Total Wipes C'est au nom d'un des clients de la société, le label Aborigeno Music, que Total Wipes a ainsi partagé une étrange demande de déréférencement. Dans une requête du 5 février, ce sont 95 URL qui ont fait l'objet d'une revendication, la société allemande établissant qu'elles contiendraient des contenus piratés, et notamment l'album "Into the Wild Volume 7" du label Aborigeno Music.

Malheureusement, il n'en était rien, comme l'indique TorrentFreak qui a mis la main sur la liste, puisque les liens transmis à Google étaient principalement des adresses permettant de télécharger des logiciels grand public comme Filezilla, Skype, Ubuntu, Utorrent, 7-Zip, Java...

Total Wipes aurait ainsi été victime d'un bug dans son algorithme de recherche, et c'est le terme "download" affiché sur chaque page qui aurait déclenché les alarmes du module.

Le lendemain de cette requête, Total Wipes faisait à nouveau parler, en demandant à Google de désindexer d'autres pages qui expliquent aux internautes comment cacher leur adresse IP. Dans la liste, une page de TorrentFreak ainsi que la page officielle du site Shockwave renvoyant à un jeu baptisé " Hidden Objects".

Google n'a pas donné suite à ces requêtes, mais la situation démontre comme il est crucial de ne pas automatiser ces déréférencements, ni dans la procédure de détection et de requête ni dans l'exécution de cette dernière.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1833601
Un jour ce type de boulot ne sera fait que par des robots sans vérification.
Anonyme
Le #1833646
kerlutinoec a écrit :

Un jour ce type de boulot ne sera fait que par des robots sans vérification.


Et un jour, les robots remplaceront les humains dans tous les domaines et les humains disparaitront.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]