Google I/O : Ce qu'il faut retenir de la conférence de Google

Le par  |  0 commentaire(s) Source : The verge
logo-google

Hier soir se tenait la première conférence qui marquait le début du Google I/O 2013. Une sixième édition du rendez-vous le plus important de l’année pour Google et qui n’a malheureusement pas trop insisté sur le hardware. Pourtant, le géant du Web a tout de même annoncé quelques pépites.

À la clôture de la conférence d’hier soir, les sentiments sont mitigés. Les quelques analystes ayant prévus une conférence principalement axée sur les développeurs ont vu juste, et google a tout juste survolé quelques sujets pourtant particulièrement intéressants.

Google +

lede2_large_verge_super_wide_large_verge_super_wide Google + profitera prochainement d’une mise à jour globale, visant à réunir la messagerie du réseau social et Google Talk sous une même et unique plateforme : Hangouts.

L’intégration vocale, véritable fer-de-lance de Google devrait également faire son apparition dans le réseau, permettant de transformer la navigation et les interactions sociales en véritable discussion orale.

L’affichage du réseau social devrait également faire l’objet d’un lifting, proposant un style " journal " en LB_3495 mosaïque et en affichant des photos et des posts sur l’intégralité de la surface d’affichage de l’utilisateur au lieu de n’exploiter que l’affichage vertical en colonne.

Une nouvelle galerie photo sera de la partie, avec une nouvelle fonction : Auto Awesome qui permettra d’améliorer, de classer et de modifier les photos en ligne. Google vise ainsi à devenir le nouveau Flickr.

Android et Google Play

900 millions android Tout d’abord, l’heure était au bilan. Un bilan largement positif pour Google qui revendique plus de 900 millions de dispositifs Android de par le monde, et plus de 48 milliards d’applications installées.

Cette année, Google visera la concurrence directe de Spotify en proposant sa propre plateforme de streaming musical.

Baptisée Google Play Music All Access, les abonnements débuteront à 9,99 $ par mois, pour un accès au plus grand catalogue musical disponible sur le music6_verge_super_wide web. L’accès sera possible depuis un navigateur, une application PC, mais également sur Mobile. Une offre de découverte de 30 jours sera proposée, mais aucun abonnement gratuit basé sur les publicités.

Google Play Game fera aussi prochainement son apparition pour devenir l’équivalent maison de l’Apple Game Center.

L’application devrait permettre de centraliser toutes les données relatives aux jeux : scores, classements, sauvegardes, liste d’amis, chat. Un point d’accès unique LB_2528_large_verge_medium_landscape à l’ensemble des titres qui serait également intégré au réseau Google + pour favoriser les rencontres entre les joueurs. L’application devrait être cross plateforme pour permettre aux éditeurs de jeux de l’intégrer y compris sur les titres à destination d’iOS.

Le Hardware

google_gs4_6_large_verge_medium_landscape Pas de nouveau Nexus, mais une version spéciale du Galaxy S IV

On attendait de découvrir un nouveau Nexus 4, voire un Nexus 5, il faudra se contenter d’une version spéciale du Galaxy S IV produit par Samsung.

Finalement, le prochain Nexus devrait être un Galaxy S IV proposé avec Android Jelly Bean sans aucune surcouche du fabricant, et avec un bootloader déverrouillé. Cette édition conservera les caractéristiques du Galaxy S IV standard ( on ne sait toutefois pas s’il s’agira de la lg-google-tv-001_large_verge_medium_landscape version Exynos ou Snapdragon ). Le smartphone sera vendu directement sur le Google Play Store sans abonnement à un prix de 649$ dans sa version 16 Go.

La Google TV ignorée

La conférence n’a absolument pas parlé du service Google TV de la marque, ce n’est qu’après sa fermeture que Google a annoncé rapidement qu’une nouvelle mise à jour serait au rendez-vous. L’occasion de voir arriver Android 4.2.2 ainsi qu’une nouvelle version de Chrome, mais dans l’ensemble les changements restera mineur.

Google Search et Maps

LB_3646  Le moteur de recherche de Google pourrait prochainement disparaitre. Tout du moins la façon dont on le connait actuellement.

Google vise une nouvelle approche avec son service en le centralisant sur les commandes vocales. Plus besoin de taper sur son clavier, il suffira de dire " OK Google " dans son micro pour initier le processus et lancer diverses commandes de recherche. La fonction serait implantée dans le navigateur Chrome.

Google Maps est sans doute l’application qui a google-maps-theverge-8_1020_large_verge_medium_landscape monopolisé le plus l’attention lors de la conférence. De multiples changements sont à prévoir : nouvelles cartes, plus de précisions, plus de détails, une intégration avec google +, plus de photos, une intégration de Google Earth pour des rendus 3D, une amélioration de la gestion des transports en commun. Mais surtout une avancée significative dans le système de guidage qui prendra en considération les événements du trafic et la collaboration des utilisateurs de la planète entière. Un module de redirection sera proposé, le but étant de remplacer les GPS automobiles traditionnels.

Chrome et plus

progression Chrome Chrome a également eu droit à un bilan : avec plus de 750 millions d’utilisateurs mensuels, le navigateur est actuellement le plus utilisé au monde.

Pour autant, Google continue de développer son OS et le Web en général et a présenté les dernières avancées de ses outils WebP et WebM, des formats de compressions WebGL.

Cependant, la démonstration la plus bluffante est sans LB_3069_large_verge_medium_landscape doute celle faite d’un nouveau toolkit permettant de créer des applications Chrome synchronisées entre des dispositifs iOS et Android. Google a créé un jeu : Racer, qui permet aux joueurs de contrôler des petites voitures dans un mode multijoueur et dont la surface de jeu s’étend sur plusieurs dispositifs, qu’ils soient sous iOS ou Android.

Enfin, Google souhaite résolument s’imposer dans le secteur de la transaction en ligne, et a présenté les nouveaux liens prochainement proposés entre Google Wallet et Gmail. Il sera ainsi possible d’envoyer des mails, gwal et de l’argent puisé dans son portefeuille Google en un simple clic. Les transactions devraient être taxées à hauteur de 2.9 % tant qu’aucun compte bancaire n’est lié.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]