Tablette Google Nexus : les fabricants s'interrogent

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Digitimes
Android ICS

L'annonce de l'arrivée d'une tablette Nexus supervisée par Google inquièterait légèrement les fabricants de tablettes qui en craignent les effets collatéraux.

Android ICSEn indiquant dans un entretien l'arrivée sous six mois d'une tablette Nexus supervisée par Google, Eric Schmidt relance une nouvelle fois de supposées craintes sur un effet dissociant par rapport aux partenaires fabricants.

Car alors que ces derniers se préparent à lancer leurs tablettes sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich au premier semestre 2012, la future tablette Nexus devrait être la première à embarquer Android 4.1. Ce décalage de version pourrait en effet conduire à affaiblir les ventes des tablettes Android 4.0 des différents fabricants, dans son attente.

Il reste cependant que les tablettes Android 4.0 qui seront lancées en début d'année prochaine pourront être mises à jour vers Android 4.1 lorsque cette version sera disponible. Mais face à la concurrence de la tablette iPad et à l'arrivée d'acteurs comme Amazon et sa tablette Kindle Fire, certains fabricants doivent revoir leur stratégie...quitte à se préparer à sortir de ce segment.


Acer toujours dans la course
Acer Iconia Tab A200Tout élément contraignant pouvant peser sur les ventes de tablettes peut donc se transformer en argument supplémentaire contre le maintien d'une gamme qui de toute façon aura du mal à percer. Ce sentiment a sans doute été alimenté par la rumeur d'une sortie d' Acer de ce marché.

Cependant, tout en reconnaissant un succès mitigé, les représentants du groupe taiwanais ont démenti l'abandon du secteur mobile ( smartphones et tablettes ). La société a tout de même de nouveau réorganisé sa branche pour accélérer la sortie des produits.

Si ce nouveau cadrage fonctionne, Acer étendra de nouveau ses gammes de smartphones et tablettes. La société se prépare d'ailleurs à lancer une première tablette Android 4.0 avec le modèle Iconia Tab A200 à un tarif agressif.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #878211
Ne pas oublier que derrière tout cela, il y a aussi la « bataille de l’identité sur le
net »(utilisation compte facebook, twitter, g+, au autre pour se loguer
sur quasi tous les sites ou services), et que le fait que cela se résume à deux ou trois monstres (prônant
en plus le nom anonymat et vente de données personnelles), n'a absolument rien d'une fatalité :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

Et Il serait quand même important de rappeler que les histoires d’achats de publications ou œuvres liés à certains appareils ou magasins en ligne ne sont en rien une fatalité, qu’autre chose serait possible, et qu’il ne s’agit même pas d’histoire de formats(--cf web--), mais avant tout de structure entre acteurs, du besoin d’une nouvelle fonction, et de séparation des rôles ("tenanciers de bibliothèques personnelles" d'un côté (que des références ou licences/contrats dans ces bibliothèques, pas de copies des contenus), créateurs/éditeurs/diffuseurs/magasins en ligne de l'autre)
Laisser deux ou trois monstres à approche « verticale » phagocyter le marché du contenu légal et payant quand quasiment TOUT est là pour qu’il en soit autrement est tout simplement ridicule.
Approche «verticale» (contenu lié à machine, fabriquant de machines, magasins en ligne, les deux ou autres), c’est à dire approche consistant à lier contenu et tuyaux (ou infrastructure technique en général terminaux y compris) qui était déjà celle d’un J2M par exemple. Avec tout ce que cela veut dire en termes de positions dominantes (propres règles de censure(apple), pourcentages obligés vis à vis des créateurs/éditeurs(apple, amazon), gg se positionnant sur le contenu payant et commencant à retirer les liens MU et autres des résultats de recherche, compte facebook obligatoire pour service spotify, etc, etc).
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/


Le #878251
Le problème des constructeurs c'est qu'ils sont incapables d'offrir un véritable suivi de leurs produits, certainement en raison de leur propension à multiplier les gammes.
Mon Galaxy S acheté il y a à peine plus d'un an est toujours très chouette, mais si j'avais su que Samsung arrête les mises à jour si rapidement, j'aurai pris son frère jumeau directement chez Google. J'ai récemment pris une A500 pour pas très chère, mais combien de temps Acer va-t-il proposer son suivi logiciel ?
Si je dois un jour changer ces appareils, le choix d'un "made by Google" risque de s'imposer de lui-même. Cyanogen et XDA font du super boulot, mais ça n'est pas une raison pour encourager les constructeurs dans cette voie.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]