Google+ : identité réelle ou la porte !

Le par  |  15 commentaire(s)
Googleplus-icone

Les utilisateurs Google+ qui rechignent à fournir leurs noms réels s'exposent à une suspension de compte.

Googleplus-iconeC'est aussi le credo de Facebook que de se nourrir des identités réelles pour mettre en relation les utilisateurs. Le réseau social aux 750 millions de membres justifie aussi ce choix par un impératif de sécurité, une identité réelle étant une sorte de garde-fou contre des actions inappropriées.

Dans les conditions d'utilisation de Facebook, on peut lire : " les utilisateurs de Facebook donnent leur vrai nom et de vraies informations les concernant, et nous vous demandons de nous aider à ce que cela ne change pas ".

En réalité, Facebook est assez laxiste à ce niveau et s'identifier avec une identité factice n'a rien de bien compliqué. La volonté de nuire n'est pas forcément là, mais certains préfèrent avoir une identité en ligne différente, histoire de préserver leur vie privée en faisant un distingo clair entre le réel et le virtuel.

Actuellement en phase de test ( invitations ) auprès de plus de 10 millions d'utilisateurs ( estimation non officielle ), le concurrent annoncé de Facebook sera peut-être plus intransigeant sur la notion d'identité réelle. Du moins, Google+ n'a clairement pas pour intention d'autoriser les faux noms ou pseudonymes. Reste à savoir comment la chasse sera menée.

Porte-parole de Google, Katie Watson a confirmé au blog New World Notes que les faux noms ou pseudonymes risquent la suspension de compte. Une identité qui est remplie via les profils Google sur lesquels s'appuient Google+. Des profils Google qui pour rappel ne pourront plus être privés.

" Les profils Google fonctionnent mieux lorsque l'utilisateur est identifié. Ainsi, vous êtes certain de contacter la bonne personne et les autres utilisateurs savent qu'ils ont affaire à une personne réelle lorsqu'ils consultent un profil. C'est pourquoi dans votre profil Google, vous devez indiquer le nom que vous utilisez dans la vie de tous les jours "

, peut-on lire dans la charte du projet Google+.

On notera néanmoins que dans les profils Google, il est possible d'ajouter un alias en plus de l'identité réelle.

Il est sans doute dommage que Google n'ait pas opté pour une politique radicalement différente de celle de Facebook en matière de confidentialité, alors que les cercles paraissent une très bonne idée pour gérer au mieux sa vie privée via des partages avec des groupes de contacts bien définis.

D'autant plus dommage que l'on ne peut s'empêcher de penser que derrière Google+, il y a aussi le moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #806801
Je trouve que cette démarche va à l'encontre des réseaux sociaux sur Internet. C'est justement l'avantage d'Internet, de ne pas être seulement ce qu'on est mais ce que l'on veut être.

Et je ne vois vraiment pas comment ils pourraient vérifier l'identité "réelle" de la personne.

De plus révéler sa vraie identité sur Internet est déjà quelque chose que l'on essaye de combattre afin éviter la chasse pédophile (et autre) sur les réseaux sociaux et messageries.
Le #806861
Moi qui n'aime pas facebook ... je me suis crée un compte (mais alors totalement bidon, absolument rien sur moi) ... pour faire la promotion de notre site web.

Si google + a un lien avec l'indexation de google, je ne pourrais pas passer à côté toujours pour notre site web.

En revanche, toujours aucune envie d'inscrire ma réelle identité sur un site de réseau social.
Le #806871
En effet, si c'est réellement le cas, google+ est mort nés !
Le #806881
@tifosi "C'est justement l'avantage d'Internet, de ne pas être seulement ce qu'on est mais ce que l'on veut être." c'est bien le problème ... Internet n'est pas un lieu sans droit ou chacun peut faire ce qu'il veut ... mais beaucoup le croit !
Le #806891
Je crois que les infos écrites dans cet article sont très incomplètes, puisqu'après l'avoir lu on ne sait rien des contrôles de Google.
Donc on peut imaginer n'importe quoi, bref, c'est du pipeau. Une propagande discrète orchestrée par Facebook qui s'amuserait à lancer des rumeurs ?
Le #806901
Le truc débile c'est qu'il est impossible de savoir si la personne est réelle ou non via l'internet... -_-'
Le #806941
bas ils pourraient très bien demander la photocopie d'une pièce d'identité pour l'inscription...
C'est pas sorcier.
Le #806951
@#7
Et les empreintes digitales aussi ainsi qu'un examen sanguin tant qu on y est non ?
Le #806971
prend pas la mouche, je bosse pas pour eux, je répond juste à CodeKiller, qui a pas l'air de se rendre compte de jusqu'où peut aller big brother.
Le #806981
"Reste à savoir comment la chasse sera menée." Oui, c'est une très bonne question, et qui m'inquiète beaucoup. Je sais bien que sur les réseaux sociaux la confidentialité est une illusion, et que google comme bien d'autres nous pistent en permanence. Mais quand même, jusqu'où iront-ils cette fois ?!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]